22 ou la tirade du pied

La première nuit, j'avais tellement mal que je me suis dit que si on me proposait là, tout de suite, de me couper l'orteil, j'aurais peut-être accepté. Alors pour passer le temps, je me suis joué la scène à la Cyrano:

Agressif: Moi, madame, si j'avais un tel pied,
Il faudrait sur-le-champ que je me l'amputasse!

Amical: Mais quel grand malheur, cette casse!
Pour marcher, n'est-ce pas un sérieux handicap?

Descriptif: C'est un bloc bleu, un pic rouge, un cap...
Que dis-je, c'est un cap? C'est une péninsule!

Curieux: De quoi sert cette oblongue capsule?
De poupée vaudou ou de boite à meccano?

Gracieux: Aimez-vous à ce point le piano
Que maternellement vous vous préoccupiez
De briser sa lourde chute avec vos deux pieds?

Truculent: ça, madame, lorsque vous claudiquez,
Vos amis peuvent-ils le voir sans paniquer
Qu'ils vous trouveront morte en bas de l'escalier?

Prévenant: Ne pourrait-on pas vous relier
Du sofa à une ligne de téléphone?

Tendre: Cette cure de repos est bien bonne:
Profitez-en bien de votre petite panne!

Pédant: L'animal seul, c'est sûr, qu'Aristophane
Appelle Hippocampelephantocamélos
Avait au pied tant de chair avec si peu d'os!

Cavalier: Quoi, l'amie, ce bloc est à la mode?
Pour rouler en auto c'est vraiment peu commode!

Emphatique: Nul soulier ne peut, pied bancal,
T'envelopper tout entier sauf cette sandale!

Dramatique: C'est la mer Rouge quand il saigne!

Admiratif: Pour un parfumeur, quelle enseigne!

Lyrique: Est-ce une conque? Etes-vous un triton?

Naïf: Ce monument, quand le visite-t-on?

Respectueux: Souffrez, madame, qu'on salue!
C'est là ce qui s'appelle faire le pied de grue!

Campagnard: Hé, ardé! C'est-y un pied? Nanain!
C'est queuqu'navet géant ou ben queuqu'melon nain!

Militaire: Pointez contre cavalerie!

Pratique: Voulez-vous le mettre en loterie?
Assurément, madame, il sera le gros lot!

Enfin, parodiant Pyrame en un sanglot:
Le voilà donc ce pied qui des pas de son maître
A détruit l'harmonie! Il en rougit, le traître!

Je sais que ça ne fait que vingt Clin d'œil

Je compte sur vous pour m'envoyer les deux manquants Bisou

Commentaires

  • Compter sur moi ? Vous plaisantez
    En pieds je ne m'y connais point.

    PS : ton orteil t'a permis de versifier, fort bien ;)

  • Et c'est là que j'applaudis.

  • Tu me vois désolée de ne point parler en pieds.
    D'admiration je fonds pour ton inspiration.

    Admiration sincère et chapeau bas pour avoir pu exercer un tel talent malgré la douleur!

  • Comme Berthoise, j'applaudis.
    Des deux mains et des deux pieds.
    ;o)

  • Réprobateur : Vous traitez fort à l'aise
    Ce pied que je vous baise

  • A intégrer dans le dernier opus de Le Clézio : cette année, la mode est au pied ;-)
    PS : j'ai encore laissé une magnifique faute d'orthographe chez toi hier ! Il va vraiment falloir que je ralentisse du clavier...

  • Adrienne, je compatis à ta douleur, car j'ai été opérée d'un gros orteil, il y a quelques années et je me souviens. J'avais dû m'acheter des chaussures d'une pointure beaucoup plus grande que la mienne - c'est mon mari qui les utilise à la maison, aujourd'hui... Quant à te rappeler la tirade du nez pour oublier ta souffrance, je souris à l'idée que tu as dû compter les pieds, peut-être sur tes doigts... de mains...

  • Génial,amusant et digne du grand Cyrano, un régal!

    Le texte précédent, la corrida du piano est lui aussi très divertissant, il me fait penser à la chanson " le bahut" de Guy Béart.

    Une combat ubuesque que la poésie et l'humour transcendent pour le plaisir du lecteur.

    J'ai aimé et bien ri.

  • Avec ce pied cassé si je comprend,
    Vous ne pourrez partir les pieds devant !!
    A vous lire, j'ai si bien ri
    Que j'en suis tombée du lit
    Que croyiez vous qu'il advint ?
    Euh... Je me suis cassé la main!!!!!!

  • c'est à cause de cette pensée de départ, gballand, sur l'amputation ;-)
    et comme je connais cette tirade à peu près par coeur...

    merci Berthoise, Anémone et Mme Chapeau!

    merci Walrus, c'est très beau et ça me fait un 21e :-)

    ne t'en fais pas, Margotte! je te l'ai déjà dit, ça nous arrive à tous :-)
    par contre, là où je suis plus sévère, c'est quand il s'agit d'un livre...

    en effet, Danalyia, j'ai appris aujourd'hui le mot "crade" à mes élèves en m'excusant de venir à l'école avec d'horribles sandales que j'ai portées tout l'été pour tondre la pelouse ;-)

    merci Marc, j'aime faire rire mes lecteurs ;-)

    oh désolée, Claire de ces dommages collatéraux ;-)

    merci à tous et bonne soirée!

  • Ce pied blessé te donne des ailes ! J'ai adoré ta tirade ...

  • merci Céline
    bonne soirée!

  • Osons,
    Même si le compte n'est pas bon.
    ;o)
    Emerveillé: malgré sa jolie couleur bleue
    A son boulot, Adrienne n'a pas dit adieu.

  • Merci Mme Chapeau! grâce à vous j'en ai 22 :-)
    bonne soirée!
    (entretemps il est orange parce que la plaie s'infectait et depuis hier j'y mets de l'isobétadine ;-))

  • Tu as l'art de nous conter l'histoire de ton orteil, j'adore !!!

  • Hé bien ... tous si bons vous êtes....
    Que vous me rendez toute muette !!!!
    :-))

  • merci Elisabeth, faire contre mauvaise fortune bon coeur, telle est notre devise ;-)

    bravo Teb :-)

    merci à tous et bonne journée, on nous la promet estivale, sortez vos tongs ;-)

  • Une bien belle adaptation !
    Chapeau bas !

Les commentaires sont fermés.