22! mais que fait la police?

Elles est jolie comme un coeur, avec ses yeux sombres, sa gracilité de très jeune fille et ce reste de rondeur de l'enfance sur les joues. Elle aura seize ans en novembre. Son sourire est doux comme ses manières. Elle est la première de la classe.

Chez elle, il y a la pièce de devant, avec de somptueux divans sur les quatre côtés, où se tiennent les hommes de la famille, toute la journée, même s'ils n'ont que quatre ans. La télé y est branchée sur une des nombreuses chaînes pakistanaises.

Deux pièces plus loin, c'est la cuisine. Où se tiennent les femmes.

Si Madame sait tout cela, c'est parce que la maison est en vente et qu'elle l'a visitée, à l'époque où elle se cherchait un logis en ville. Mais personne d'autre ne le sait: ses copines ne savent rien de sa vie familiale. Rien de son vécu. Absolument rien.

Un vendredi matin de la mi-septembre, on annonce à Madame que la jeune fille a disparu.

Disparu.

Ses trois meilleures amies en sont toutes retournées. Madame en est toute glacée. Ses profs ne comprennent pas et peuvent à peine le croire.

Non, cette disparition ne colle pas du tout avec l'image que chacun a d'elle.

La famille a bien dû déclarer les faits à la police. Mais l'honneur! L'honneur familial! Ou plutôt le déshonneur! Comment cacher au reste du monde un fait aussi "déshonorant"?

Dès le lundi matin, le grand frère a trouvé la parade. Et déclare à qui veut l'entendre que la jeune fille a pris l'avion pour le Pakistan, où elle est hébergée par les siens. Elle rentrera, dit-il, dans une semaine ou dans un mois.

L'honneur est sauf. Les questions cessent. Madame se garde bien de montrer son scepticisme.

***

Que penser de cette triste histoire. Enlèvement? Fuite? Avec quelles complicités? Madame en perd le sommeil et retourne sans cesse dans la tête les maigres éléments dont elle dispose. Y réfléchit tout le week-end.

Le lundi matin, l'inspecteur en charge de l'enquête est injoignable. Jusqu'au mercredi.

Le mardi midi, Madame n'y tient plus et réussit à avoir l'inspecteur principal au bout du fil. Elle ne sera tranquille que si elle a pu lui communiquer son ressenti et celui des trois copines de la jeune fille. Surtout leur inquiétude due au contexte familial. 

A la police, on n'est évidemment pas au courant de "l'heureux dénouement" pakistanais. Les parents ont déclaré qu'ils la croyaient en Angleterre.

- Mais nous n'y croyons pas non plus, dit l'inspecteur.

 ***

le thème "évasion"
chez les Croqueurs de mots
http://croqueursdemots.apln-blog.fr/2014/09/15/barre-130-menee-lenaig-evasion/
cadrait exactement
et malheureusement
avec l'actualité.

jeu,prof,école,élève

Commentaires

  • "Madame" a des talents d'inspecteur. Si cette histoire est vraie, bien triste...

  • histoire vraie, oui, malheureusement
    bonne journée, gballand!

  • Et depuis, toujours pas de nouvelles?

  • pas de nouvelles, Mme Chapeau

  • Tu aurais pu écrire "Place à prendre" à la place de J.K. Rowling. Sauf que chez elle, l'adolescente n'est pas aussi mignonne.

  • je comprends que cette histoire te mette le coeur à l'envers...
    "l'honneur" chez ces gens là... c'est quelque chose...;-((

  • Cette histoire me fait froid dans le dos aussi. Pas normal, tout ça! Mais... pour quelle raison serait-elle partie ou l'aurait-on fait partir (et si on l'a fait partir, please dans ce monde!).

    Je n'ai jamais compris qu'une maman pouvait préférer l'honneur à l'amour.

    Je prie pour qu'elle revienne, saine et sauve.

    Biz,
    lulu

  • Une histoire triste et émouvante, pourvu qu'il ne s'agisse que d'une fiction terriblement réaliste!

  • Je comprends ton inquiétude, Adrienne !
    On peut craindre des tas de choses, toutes plus inquiétantes les unes que les autres, pour cette jeune-fille. :(
    L'incertitude et l'impuissance face à cette situation doivent être bien lourdes à vivre.

  • très mignonne, Walrus!

    oui, Coumarine, comme tu dis!

    les mamans n'ont pas toujours tout à dire, Lulu

    c'est du vécu, Marc, hélas

    oui Loulou, je ne sais que penser (à m'en donner mal à la tête)

    merci à tous pour vos réactions
    bonne soirée!

  • :-( J'espère que tu pourras avoir de la jeune fille des nouvelles rassurantes un jour prochain....

  • j'ai de plus en plus peur que non, Ma... mais je continue d'espérer un miracle

  • Hélas...

Les commentaires sont fermés.