P comme passant punique

Je quitte l'école en marchant d'un pas que je crois être toujours aussi ferme qu'autrefois. Je me trompe: il arrive désormais qu'un autre piéton me rattrape.

Comme celui-ci, dont je sens le pas derrière moi, qui vient finalement à ma hauteur et décide d'entamer une causette:

- Bonjour! quel temps, n'est-ce pas?

Quelques gentils nuages voilent le soleil et le vent fait voleter les jupons.

- J'aime bien ce temps-là, lui dis-je. Je n'aime pas les fortes chaleurs.

- Ah! moi si! 

Puis il ajoute:

- Je suis Tunisien. Il fait toujours beau en Tunisie. Vous y êtes déjà allée?

- Ce serait trop chaud pour moi, je crains...

- Il faudrait y aller, insiste-t-il, c'est magnifique, la mer, la plage, le soleil!

Il dit encore:

- Je travaille là-bas, dans le secteur touristique.

Alors, comme j'ai affaire à un connaisseur, je lui réponds:

- Moi, si j'allais en Tunisie, ce ne serait pas pour la plage et le soleil, mais pour aller voir les sites antiques.

Il me regarde comme si j'étais tout à coup passée au chinois ou au lingala.

- Les sitantiques?

- Ben oui, des vestiges de l'Antiquité. Il y en a beaucoup en Tunisie, non?

- ...

- J'irais visiter la ville de Carthage, par exemple.

Il est désolé, mais il ne voit pas du tout de quoi je parle.

 Carthage.jpg

« Ruines de Carthage » par Free On Line Photos. Sous licence No restrictions via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ruines_de_Carthage.jpg#/media/File:Ruines_de_Carthage.jpg

Les noms des rois de Carthage se mettent à défiler dans ma mémoire et rentrée chez moi, je ne cesse de me demander si on n'enseigne pas ce riche passé aux petits Tunisiens d'aujourd'hui ou si je suis juste tombée sur la "mauvaise tête" de la classe Langue tirée 

Commentaires

  • Dans ce cas, la drague aura cessé dès qu'il aura vu ma tête ;-)

  • Tu n'as pas été sensible aux sirènes de la séduction donc, quand tu as répondu culture, le pauvre en a été déstabilisé ;)

  • déstabilisé, oui! c'est le mot qui convient à la tête qu'il faisait quand j'ai parlé des "sitantiques" ;-)

  • Le pauvre est un "commercial" qui ne connait que "son" produit.
    ;-)

  • ce que j'ai trouvé bizarre, c'est qu'il travaille dans le tourisme en Tunisie et vienne faire le touriste en Belgique (et encore dans ma petite ville, en plus ;-))

  • Oh le dragueur!!!!
    Tu sais chez nous, je suis étonnée aussi que certains ne sachent pas où se trouvent les grottes de Lascaux ou peuvent me dire que Victor Hugo vivait au 17ème!
    Mais dans sa partie il est sans doute un excellent commercial!

  • ah oui, il sait sûrement y faire, avec les dames ;-)

  • depuis cette rencontre, je me demande quels sont les programmes d'histoire dans les lycées tunisiens!

  • j'ai failli jouer au prof, mais je me suis retenue ;-)

  • oh Mathilde, j'ai l'âge d'être sa mère et dès qu'il est arrivé à ma hauteur, il a dû le remarquer ;-)

  • Et si...et s'il était né en Belgique et n'avait jamais eu la chance d'aller visiter la Tunisie?

    Se faire draguer peut être flatteur...parfois.
    Brassens ne disait-il " Mais pour l'amour on ne demande pas, aux filles (pareil pour les hommes, hihihi) d'avoir inventé la poudre"!!!!

  • c'est juste, il était beau garçon ;-)

  • LOL tous égaux et tous différents, ils sont tuniques au monde :-)

  • exactement, Joe Krapov, c'est la citation qui s'impose :-)

  • Maintenant, c'est évident, les Béotiens doivent s'incliner.
    Joe Krapov et Mme Adrienne ne jouent pas dans la même cour que nous.
    ;-)

  • Carthage doit être détruite, dit la citation, et effectivement, s'il n'en reste même pas trace dans les mémoires, elle est "détruite"
    Joe Krapov aime jouer au BDW ;-)

  • Un dragueur sans doute pris au dépourvu par tes sitantiques :-)

  • si c'était un dragueur, sa première surprise a dû être de voir ma tête (avec environ trente ans de rides en plus que lui ;-))

Écrire un commentaire

Optionnel