• Z comme zalig

    "Un sentiment délicieux", voilà ce que donne le dictionnaire traducteur pour "een zalig gevoel".

    J'en suis bien désolée: 'délicieux' ne traduit pas le sens complet de 'zalig' ni ses connotations.

    'Zalig', c'est bienheureux, béat. Et délicieux en plus Langue tirée

    Trois mots en un pour signifier l'état dans lequel je me trouve en cette veille de vacances.

    En route ce soir pour le jardin des délices et de la béatitude bienheureuse, pas loin de Grignan et de la Marquise.

    Promis, je vous enverrai des lettres Cool

    sévigné.jpg

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_de_Rabutin-Chantal,_marquise_de_S%C3%A9vign%C3%A9#/media/File:Marquise_de_S%C3%A9vign%C3%A9.jpg

  • Y comme y-va-t-en-guerre

    bricabook182.jpg

    © Vincent Héquet

    http://www.bricabook.fr/2015/06/atelier-decriture-en-ligne-182-e/

    Il faisait nuit noire quand il arriva enfin, celui que tous attendaient.

    - Le voilà! entendit-on de toutes parts. Le voilà! C'est lui!

    Grand et maigre, il s'avança vers eux dans ses habits noirs élimés.

    Louis-Henri, celui qui était en guerre contre le soleil.

    Inutile de voir son visage pour le reconnaître.

    Même son carrosse portait fièrement ses cornes.

     

  • X c'est vraiment X

    Les chansons sont si anciennes - pensez donc, de la musique de la Renaissance! - qu'elles en ont acquis un tel air de respectabilité qu'on peut se permettre de les chanter dans une église.

    N'est-ce pas? 

    Autour du podium installé dans la nef centrale, des têtes grisonnantes, quelques jeunes, chacun dans un silence religieux. Comme il se doit.

    Puis vient le tour de Clément, celui qui précise qu'il n'est pas le pape. 

    Le contre-ténor entonne le madrigal suivant:

    Frisque et gaillard un jour entre cent mille
    Je m'entremis de faire ample ouverture
    Au cabinet d'une mignonne fille
    Pour accomplir les oeuvres de nature.
    La fille me répond: Tel est mon appétit
    Mais mon ami je crains qu'il ne soit trop petit.
    Quand elle le sentit, s'écria: Notre Dame!
    Et tôt dépêchez-vous car je me pâme!

    La musique est ici: https://archive.org/stream/imslp-et-gaillard-clemens-non-papa-jacobus/PMLP146496-Clemens_Frisque_et_gaillard#page/n3/mode/2up

  • W comme wagon de train

    004 - kopie.JPG

    Sous la gare de Bruxelles Nord, les quais du métro

    005 - kopie.JPG

    m'ont fascinée pendant les deux ou trois minutes d'attente

    006 - kopie.JPG

    par le changement incessant des couleurs de l'éclairage

    007 - kopie.JPG

    et j'ai donc passé deux ou trois minutes à essayer de comprendre

    008 - kopie.JPG

    - mais en vain -
    Langue tirée

    selon quel principe chromatique ce changement se faisait

     

  • V comme vive la famille

    Que fait-on des vieilles photos de famille? des bébés nus sur des peaux de moutons, des communiantes aux mains jointes sur un missel, des soldats en uniforme, des couples qui posent gravement à l'occasion de leur mariage? 

    Que fait-on de ces vieilles photos entassées pêle-mêle dans une ancienne boîte à gâteaux en fer blanc? Souvent on ne sait plus qui elles représentent.

    Tantine voulait jeter celles qu'elle avait trouvées chez sa mère, ma mère voulait faire subir le même sort à celles de grand-mère Adrienne.

    Deux fois je me suis trouvée là à point nommé pour les récupérer. C'est mon principal héritage Cool

    004 - kopie.jpg

    les grands-parents paternels de mon père
    photo du début des années 1920

    002 - kopie (2).jpg

     Knokke-le-Zoute, 1927
    la petite Yvonne est enceinte de mon père

    Adrienne1.jpg - kopie.jpg

    grand-mère Adrienne prétendait qu'elle n'avait que 6 ans sur cette photo où elle pose entre son père et sa mère; dans ce cas, elle a été prise en 1912  

    ***

    Projet 52 de Ma' - thème: héritage

    http://manuelles.canalblog.com/tag/projet%2052

  • U comme unisson

     L'autonomie, la confiance en soi, la capacité de déployer sa propre créativité, qui s'éprouvent d'abord en présence des proches, ne peuvent pleinement se vivre que par l'expérience répétée en dehors du cercle familier.

    Lydia Flem, Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils, Seuil 2009, p.10

    *** 

    Une mère vient voir la coordinatrice: elle se fait du souci pour sa fille, qui stresse à cause des examens, qui a peur de l'échec en maths, qui a peur du prof de néerlandais, chez qui elle a un examen oral. Bref, elle est mal donc sa mère aussi, alors qu'on n'en est qu'au premier jour de la session de juin. Comment tiendra-t-elle (tiendront-elles) le coup jusqu'au bout?

    La coordinatrice calme l'anxiété de la mère. Ce n'est pas la première fois. Mère et fille (unique) ont une relation peut-être un peu trop fusionnelle. La coordinatrice propose ses services à la fille. Finalement, les maths, le néerlandais, tout se passe bien.

    ***

    Le même soir, un peu de lecture. Le dos a besoin de repos et on s'étend sur le canapé avec un petit livre de Lydia Flem, un auteur qu'on lit pour la première fois. On est tout de suite frappé par la similitude: on y voit une même relation mère-fille dans "une vie commune si proche, si intime, presque fusionnelle" (p.13-14), une même peur au ventre chez la mère:

     Brave petit soldat parti à la guerre contre elle-même.

    Lydia Flem, Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils, Seuil 2009, p.12

    L'angoisse vrillait mon sommeil.

    Lydia Flem, Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils, Seuil 2009, p.13

    Des émotions multiples, contradictoires m'animaient (...) Je me réveillais la nuit, éclatais en sanglots irrépressibles. (...) la peur au ventre.

    Lydia Flem, Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils, Seuil 2009, p.14

     ***

    Bref, une lecture à conseiller aux mamans d'une fille de 18 ans

    Cool

    Malheureusement, les seules traductions disponibles sont en catalan, en espagnol et en basque. Pas encore en néerlandais... 

     mère,littérature,prof,école,élève

    du blog de l'auteur: http://lyflol.blog.lemonde.fr/a-a-z/

     

  • T comme Temps glaciaires

    On peut avoir dix autres livres en route, si on commence celui-ci, on le termine. Même s'il fait 490 pages.

    Il a tout pour plaire.

    Une écriture plus que correcte: juste.

    Une intrigue assez compliquée pour mettre en route vos neurones. Bien sûr, on sait qu'à la fin tout se recoupera et on ne peut s'empêcher de traquer "la faute". Mais il n'y aura pas de faute: tout se tient, tout se justifie, tout s'imbrique parfaitement.

    Des personnages parfaitement typés, même ceux qui n'interviennent qu'en passant. On les voit, on a l'impression de les connaître, de les reconnaître.
    On est content de retrouver le commissaire Adamsberg et toute son équipe, bien sûr.

    On s'attache aussi à beaucoup d'autres. Même à Marc, le sanglier. Ou à cette femme en rouge qui apparaît tout au début et dont l'estime de soi se trouve boostée par son geste de sauveteur envers une petite vieille qui se trouve mal sur le trottoir. Et qui se fait des réflexions si amusantes dans son monologue intérieur:

    Tout premiers jours  d'avril, le temps s'adoucissait à Paris, mais le fond de l'air était froid. Le fond de l'air. S'il y avait réellement un fond de l'air, comment appelait-on l'autre partie? Le dessus de l'air?

    Fred Vargas, Temps glaciaires, éd. Flammarion, 2015, p.9

    Avec Fred Vargas, pas besoin d'aller voir le film, il se déroule devant nos yeux, à la lecture du texte. Avec les odeurs en plus. Comme celles du poisson d'Islande, alors qu'on prétend avoir mangé du phoque Langue tirée. 

    vargas.jpg

    http://editions.flammarion.com/albums_detail.cfm?Id=47802

     Vous voulez l'incipit?

    Plus que vingt mètres, vingt petits mètres à parcourir avant d'atteindre la boîte aux lettres, c'était plus difficile que prévu. C'est ridicule, se dit-elle, il n'existe pas de petits mètres ou de grands mètres. Il y a des mètres et voilà tout. Il est curieux qu'aux portes de la mort, et depuis cette place éminente, on persiste à songer à de futiles âneries, alors qu'on suppose qu'on énoncera quelque formule d'importance, qui s'inscrira au fer rouge dans les annales de la sagesse de l'humanité. Formule qui sera colportée ensuite, de-ci de-là: "Savez-vous quelles furent les dernières paroles d'Alice Gauthier?"

    Fred Vargas, Temps glaciaires, éd. Flammarion, 2015, p.7

    ***

    les 50 premières pages ici:
    (ah ça! c'est un beau cadeau, mille sabords! Langue tirée)

     Temps glaciaires publié par editions-flammarion

  • Stupeur et tremblements de rire

    Madame a eu beaucoup de mal, à l'examen d'hier, vraiment beaucoup de mal à garder son sérieux.

    Elle a fait tout ce qu'elle a pu pour ne pas éclater de rire quand James, qui analysait l'Ode à Cassandre, a dit:

    - Il lui a montré que la rose était affamée.

     école, élève, prof

    Par contre, elle ne s'est pas gênée pour éclater de rire quand il a déclaré:

    - Il veut dire qu'elle doit l'aimer maintenant qu'elle est jeune et belle parce qu'elle va vite devenir vieille et moche.

  • 22! la revoilà!

    bricabook181.jpg

    © Marion Pluss

    http://www.bricabook.fr/2015/06/atelier-decriture-181e-une-photo-quelques-mots/

    Elle ne lâchait pas la rampe et montait tranquillement les marches en s'arrêtant de temps en temps pour reprendre son souffle.

    Voilà bien longtemps qu'elle n'avait plus pris le métro, qui pourtant la fascinait depuis ses dix ans. A l'époque, il y avait encore des poinçonneurs.

    Arrivée presque en haut, elle s'arrêta et respira calmement l'air de Paris.

    Alors elle dit bien fort, un fin sourire aux lèvres : 

    - Doukipudonktan?

    Et repensant avec émotion à son tonton Gabriel, elle ajouta plus bas:

    - J'ai vieilli. Maintenant c'est vraiment le cas de le dire. J'ai vieilli.

  • R comme raplapla

    L'Adrienne ne sait jamais, quand on lui pose la question: "ça va?" si elle doit répondre "ça va" et par conséquent parfois mentir effrontément.

    Ce qu'elle sait, c'est qu'elle y réfléchira à deux fois avant de répondre à sa directrice, comme elle l'a fait l'autre jour:

    - Non, pas fort...

    Parce qu'alors se déclenche automatiquement l'analyse des repas de l'Adrienne: tu ne manges pas assez, tu manges trop de crudités, je te vois toujours manger froid, ce n'est pas bon de manger froid, est-ce que tu manges de la viande tous les jours? tu crois que tu es nourrie, avec une endive? tu sais qu'il faut plus d'énergie pour la digérer qu'elle ne t'en apporte?

    Parce que la directrice, avant de rentrer chez elle pour déjeuner, passe par le bureau de ses coordinatrices qui avalent leur tartine devant leur ordi ou entre deux entretiens avec des élèves. Comme gentille collègue V***, qui ne réussit parfois à manger que vers 14.00 h.

    Parce que la directrice vient toujours mettre le nez dans l'assiette de l'Adrienne en lui demandant: Et toi, qu'est-ce que tu manges? Mardi dernier, la réponse était: pain, ricotta et tomates. La directrice n'en a pas semblé satisfaite:

    - Hum! a-t-elle fait.

    Alors voilà, si l'Adrienne est raplapla, ce ne peut pas être le stress, le trop-plein de travail et le manque de sommeil.

    C'est l'endive crue qui lui pompe son énergie.

     prof,école,vie quotidienne,ça se passe comme ça

    repas du soir: chou-fleur et rigatoni au mascarpone, estragon et fleurs de ciboulette

    MIAM

     

  • le bilan du 20

    Dans la marge de son texte argumentatif sur les méfaits de l'alcool, Fred signale à Madame, entre deux parenthèses, que la phrase à côté contient des rimes.

    Ine déplore que la météo nous rende malades, surtout les enfants, écrit-elle, "qui attirent plus vite les maladies."

    A l'oral, Madame constate que S*** a repris un de ses tics de langage: "Mais bon bref", conclut-il.

    Et R*** tient à convaincre que pour une fois, elle a tout étudié à fond. Au lieu d'être soulagée que l'entretien se termine, elle insiste:

    - J'ai aussi appris tous les arguments!

    Alors que voulez-vous? Madame se résigne:

    - Vas-y! Je t'écoute.

     prof,école,élèves

    Madame aspire au repos...
    (avec ou sans rimes)
    Quel bonheur c'est pour bientôt!

  • Question d'un champion

    Le veille de l'examen de FLE en "Terminale sciences et maths fortes" (1), Madame reçoit cette étrange requête:

    Chere madame

    J'ai une question qui est un peu bizarre... Est-ce que je peux faire un truc de magie pour mon examen oral? Je sais faire une histoire avec des cartes et comme ça parler de mes projets pour l'avenir.

     Mes meilleures salutations

    K***

    Devinez ce que Madame a répondu Langue tirée

    ***

    (1) tant mieux si vous comprenez à peu près à quoi ça correspond dans le système scolaire flamand, wallon, français, suisse ou canadien Cool

  • P comme passant punique

    Je quitte l'école en marchant d'un pas que je crois être toujours aussi ferme qu'autrefois. Je me trompe: il arrive désormais qu'un autre piéton me rattrape.

    Comme celui-ci, dont je sens le pas derrière moi, qui vient finalement à ma hauteur et décide d'entamer une causette:

    - Bonjour! quel temps, n'est-ce pas?

    Quelques gentils nuages voilent le soleil et le vent fait voleter les jupons.

    - J'aime bien ce temps-là, lui dis-je. Je n'aime pas les fortes chaleurs.

    - Ah! moi si! 

    Puis il ajoute:

    - Je suis Tunisien. Il fait toujours beau en Tunisie. Vous y êtes déjà allée?

    - Ce serait trop chaud pour moi, je crains...

    - Il faudrait y aller, insiste-t-il, c'est magnifique, la mer, la plage, le soleil!

    Il dit encore:

    - Je travaille là-bas, dans le secteur touristique.

    Alors, comme j'ai affaire à un connaisseur, je lui réponds:

    - Moi, si j'allais en Tunisie, ce ne serait pas pour la plage et le soleil, mais pour aller voir les sites antiques.

    Il me regarde comme si j'étais tout à coup passée au chinois ou au lingala.

    - Les sitantiques?

    - Ben oui, des vestiges de l'Antiquité. Il y en a beaucoup en Tunisie, non?

    - ...

    - J'irais visiter la ville de Carthage, par exemple.

    Il est désolé, mais il ne voit pas du tout de quoi je parle.

     Carthage.jpg

    « Ruines de Carthage » par Free On Line Photos. Sous licence No restrictions via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ruines_de_Carthage.jpg#/media/File:Ruines_de_Carthage.jpg

    Les noms des rois de Carthage se mettent à défiler dans ma mémoire et rentrée chez moi, je ne cesse de me demander si on n'enseigne pas ce riche passé aux petits Tunisiens d'aujourd'hui ou si je suis juste tombée sur la "mauvaise tête" de la classe Langue tirée 

  • O comme oublieuse mémoire

    Aller s'inscrire à l'académie le 15 juin et rentrer bredouille, les inscriptions ne commencent que le 17.

    Demander à H* des livres qu'on a prêtés à N* dont on n'a plus les coordonnées. Compter sur H* pour qu'il se rappelle quels livres on lui a prêtés.

    Oublier le casse-croûte. Oublier de sortir la poubelle. Oublier de vider la boîte aux lettres.

    Oublier de se peigner le matin. Mais ça, ce n'est pas grave, personne ne voit la différence.

    Oublier de fermer la porte à clé. Oublier la liste des courses. Aller à la bibliothèque sans les livres. A la poste sans la carte à envoyer.

    Mercredi, aller au magasin bio sans porte-monnaie. Mais ça non plus ce n'est pas grave, le magasin bio est fermé le mercredi.

    Oublier qu'on a une oublieuse mémoire et ne pas faire de liste de courses. Rentrer fièrement: on n'a pas oublié le dentifrice. Mais on a oublié les oeufs et le café.

    Oublier que c'est l'heure d'aller au lit en essayant de noter tout ce qu'on a oublié.

     expert,vie quotidienne,ca se passe comme ca

    Qui n'a pas de tête
    doit avoir de bonnes jambes!
    dit-il en regardant fixement
    l'Adrienne assise au dernier rang

     http://images.nymag.com/nymetro/news/features/robertatkins040308_175.jpg

  • N comme neurologue

    - Je ne pourrai pas faire l'examen de chimie, jeudi, dit-il à Madame la coordinatrice. Je dois passer un IRM ce jour-là.

    L'IRM, c'est dans un grand hôpital à une heure de route, à peu près.

    - Mais alors tu ne pourras pas non plus faire l'examen de FLE du lendemain?

    - Si! si! J'espère être rentré en début d'après-midi, donc j'aurai encore le temps d'étudier!

    Madame a des doutes. Lui, non.

    - Et puis, comme ça, ça me changera les idées.

    Madame comprend. Il n'aura les résultats de l'IRM que le vendredi soir, chez le neurologue. Etudier son français et venir à l'examen, ça lui permettra de penser un peu à autre chose. Il est courageux, ce gamin.

    ***

    Vendredi, il fait son examen avec les autres. Vers deux heures, il passe à l'oral. 

    - L'IRM, raconte-t-il en riant, ça a duré trois quarts d'heure! Je me suis même endormi.

    Puis il ajoute:

    - Vous savez que c'est une tumeur qu'on cherche?

    Bien sûr que Madame sait. Elle n'en dort plus. Les élèves et le cancer, elle a déjà donné, elle ne veut plus le revivre encore une fois.

    ***

    Vendredi soir, 21.31 h., enfin un message.

    Ik heb nu net de resultaten van mijn mri. Er was niks te zien op de scan wat wel een opluchting was.

    "Opluchting", soulagement! On n'a pas trouvé de tumeur.

    Il ne devra donc pas se faire charcuter le cerveau et pourra devenir prof de maths, comme il en rêve depuis un an.

    - J'adore expliquer des choses, dit-il.

     

     

  • M comme matin

    Il est 07.08 h.

    Trois camions passent (pas le temps de noter), deux entreprises de construction, transport de farines, Maxi Cleaning, camion de déménagement, entreprise de plomberie, Allgro (transport de pommes de terre), De Keyzer (transport d'automobiles), camion luxembourgeois, entreprise de construction, installateur de climatisation, installateur de vérandas, de panneaux solaires, tracteur bleu avec remorque jaune, Servibox (cartonnages), Waterbouwwerken (http://www.dmvh.be/index.html), Stortbeton, Vuylsteke (transport), Interieur meubelen op maat...

    Il est 07.18 h.

    On atteint le sentier qui longe le couvent et on laisse les camions derrière soi.

     001 - kopie.JPG

     Projet 52 de Ma' - thème: matin

    http://manuelles.canalblog.com/tag/projet%2052

  • L comme Lumières

    - C'est un texte du 20e siècle, c'est le siècle des Lumières!

    Madame lève un sourcil - sans doute même les deux - toujours cet étonnement, surtout dans ce cas-ci: une bonne élève peut-elle dire une "énormité" pareille?

    - Non? ce n'est pas le siècle des Lumières? C'est pourtant ce que j'avais noté sur ma feuille.

    ***

    Vendredi soir, gros coup de blues chez Madame, qui a fait passer un ultime examen de FLE à sa classe "maths fortes". Elle s'interroge avec anxiété. Qu'auront-ils finalement appris avec elle?

    ***

    - Voltaire? Ah! c'est justement ce texte-là que je ne connais pas bien! Mais vous pouvez m'interroger sur n'importe quel autre, vous verrez!

    - Montesquieu? Je n'ai jamais de chance avec les questions! C'est le texte le plus difficile!

    Et deux autres ont confondu Colette avec Amélie Nothomb. Ou le contraire.

    - Elle a appris à boire à l'âge de trois ans!

    - Qui? Amélie Nothomb?

    - Ben oui, son père lui donnait de la liqueur!

     

    prof,école,élève,perles

    ici, ils avaient confondu l'Egypte ancienne avec les Contes des Mille et une nuits et les petits royaumes aux pétrodollars, c'était sans doute déjà un signe

    Langue tirée

     

  • K comme KNT

    Avais-je 12 ans? Je ne le pense pas. Ce qui est sûr, c'est que mon frère en avait cinq de moins que moi et le petit Michel sept de moins. Seul Philippe, probablement, avait l'âge requis.

    Et nos parents, ces inconscients, nous ont emmenés au cinéma, un beau dimanche, pour voir Gone with the wind.

    Cool

    Qu'on passera demain sur la première chaîne flamande et qui a reçu la mention KNT, kinderen niet toegelaten, enfants non admis.

    Film > Romantische komedie

    Verenigde Staten - 1939
    Duurtijd: 210 min
    Déconseillé aux moins de 12 ans Déconseillé aux moins de 12 ans  

     

     

     

     

    Ce film ne m'a pourtant pas traumatisée, ni mon petit frère. 

    Personnellement, comme je l'ai déjà raconté ici, je me souviens surtout des rideaux de velours vert transformés en robe. De la nounou qui remonte le décolleté de Scarlett parce qu'elle le trouve inconvenant. Et de la scène dramatique où l'héroïne tombe de l'escalier.

    la première moitié du film en mode "reader's digest"
    c'est-à-dire réduite à dix minutes

    ***

    Aux Etats-Unis, ce film a le "rating G"
    ce qui veut dire "all audiences"

    Bizarre, cette divergence d'opinion, non?

    Langue tirée

     

  • J comme jeudi j'ai lu

    025 - kopie.JPG

    Ce n'est pas bien

    de lire tant de livres à la fois,

    d'en commencer un

    avant d'avoir fini le précédent.

    Je sais.

    ***

    A gauche, lectures légères et faciles, terminées.

    Au milieu, lectures intéressantes et chargées d'histoire.

    A droite, la dégustation à petites doses.

    ***

    Et puis encore deux autres, que j'ai oublié de mettre sur la photo, Eden utopie  (Fabrice Humbert) et L'aménagement du territoire (Aurélien Bellanger)

    Je sais, trop is teveel

    ***

    Projet 52 de Ma' - thème: livre

    http://manuelles.canalblog.com/tag/projet%2052

  • I comme inspiration

    L'excuse que Madame déteste, quand ils sont à mordiller leur stylo devant la page blanche, c'est: "Je n'ai pas d'inspiration."

    Parce que jamais il n'est nécessaire d'en avoir: les consignes d'écriture ne demandent jamais d'inventer, d'imaginer, de créer à partir de rien.

    Mais lundi dernier, le tout récent orphelin de père (1) rêvassait et n'avançait pas dans son travail.

    Madame est allée prendre son stylo noir et a commencé à écrire à sa place:

    Ma mère aime raconter que quand j'étais petit, dès que j'ai su lire, je dévorais des livres très sérieux sur l'Egypte ancienne et qu'après ma lecture j'étais capable de raconter de mémoire ce que j'avais lu, tellement ça me passionnait...

    Ce déclencheur a suffi pour lui faire écrire deux pages.

    Après le cours, il vient voir Madame:

    - Mais comment vous le saviez? Des tas de souvenirs me sont revenus! C'est super!

    Et il se met à entretenir Madame de la hauteur de la pyramide de Gizeh et des moeurs des Aztèques, ces autres bâtisseurs de pyramides.

    Ils sauront de quoi parler à l'examen oral, la semaine prochaine, ces deux là Cool

    (1) http://adrienne.skynetblogs.be/archive/2015/06/06/e-comme-enumeration-8451200.html

  • H comme heureuse

    Le dimanche, l'Adrienne est heureuse dans sa "maison de tante Fé".

    Bien sûr, ça manque d'arbres, de chants d'oiseaux, de nature.

    Bien sûr, ce n'est pas le Midi, pas l'Italie.

    Il n'y a ni la mer, ni la montagne, ni l'intense vie culturelle de la grande ville.

    Mais le dimanche, l'Adrienne s'y plaît, dans la maison de tante Fé.

    Parce que le dimanche, il n'y a pas de camions non plus....

    et elle se trouve au coeur du folklore local Cool

     maison à vendre,vie quotidienne

     maison à vendre,vie quotidienne

    maison à vendre,vie quotidienne

    maison à vendre,vie quotidienne

     Nobles et manants se préparent pour la procession

  • G comme Grignan

    Grignan, vous connaissez, probablement? Château, comte, marquise, correspondance? Madame la marquise à Paris ou en Bretagne et sa chère fille là-bas, si loin, en Provence, à laquelle elle écrit lettres et billets à peu près quotidiens?

    Et le printemps, vous savez aussi, probablement, que ça commence le 21 mars et finit le 21 juin?

    Mais pas à Grignan.

    A Grignan, cette année, le printemps s'est fait attendre. 

    Si, si.

    "Le programme sera disponible au printemps"

    Voilà ce qui s'est affiché, semaine après semaine.

    Savez-vous quand on a enfin pu le découvrir, ce programme du Festival de la Correspondance, organisé dans ce joli lieu et annoncé pour le printemps?

    Le 6 juin.

    Avouez qu'il devenait difficile de différer encore plus longuement. Surtout de la part d'une région où les rosiers fleurissent déjà à Pâques Langue tirée.

    http://www.grignan-festivalcorrespondance.com/programme.html

    ***

    Vous, je ne sais pas,
    mais moi j'aurais préféré qu'on affiche:
    "Le programme sera disponible en juin",
    ça m'aurait évité de passer du temps
    en recherches infructueuses
    en mars, avril et mai.

    ***

    Bon, sans rancune,
    je crois bien que je vais aller y faire un tour

    Cool

     

  • F comme fleuve

     bricabook179.jpg

     http://www.bricabook.fr/2015/06/atelier-decriture-179e/

    Il a ce pouvoir, le fleuve, de refléter nos sentiments. 

    D'être "l'onde si lasse" de celui qui le regarde alors qu'il souffre d'un chagrin d'amour.

    De refléter nos pensées.

    La Seine, ainsi que moi, laissait son flot vermeil 
    Suivre nonchalamment sa pente, et le soleil 
    Faisait évaporer à la fois sur les grèves 
    L'eau du fleuve en brouillards et ma pensée en rêves !

    De nous refléter.

    Des fois au printemps elle s’arrête
    et vous regarde comme un miroir
    et elle pleure si vous pleurez
    ou sourit pour vous consoler
    et toujours elle éclate de rire
    quand arrive le soleil d’été

    ***

    écrit pour Leiloona
    que je remercie
    ainsi que Guillaume Apollinaire, Victor Hugo et Jacques Prévert

    Cool

  • 7 fois

    A 06.45 h., on coche la liste des participants, on compte et on recompte, à deux et dans les deux sens, de l'avant du bus vers l'arrière et de l'arrière vers l'avant.

     prof,école,élève,histoire,archéologie

     A 09.00 h. on s'arrête pour une pause-pipi. Surtout parce que c'est obligatoire pour le chauffeur, même si on en a un deuxième. Puis on compte et on recompte, à deux et dans les deux sens, de l'avant du bus vers l'arrière et de l'arrière vers l'avant.

     prof,école,élève,histoire,archéologie

     A 11.00 h. on est à destination. On compte et on forme les groupes pour la visite du musée.

     prof,école,élève,histoire,archéologie

     A 13.00 h., on compte et on reforme des groupes pour la visite du parc archéologique.

     prof,école,élève,histoire,archéologie

     A 16.30 h. on remonte dans le bus. On compte et on recompte, à deux et dans les deux sens, de l'avant du bus vers l'arrière et de l'arrière vers l'avant.

     prof,école,élève,histoire,archéologie

     A 18.30 h., après un nouvel arrêt pour la visite du Schwanenburgon compte et on recompte, à deux et dans les deux sens, de l'avant du bus vers l'arrière et de l'arrière vers l'avant.

     prof,école,élève,histoire,archéologie

     A 20.30 h., dernière pause-pipi (et pause-chauffeur): on compte et on recompte, à deux et dans les deux sens, de l'avant du bus vers l'arrière et de l'arrière vers l'avant.

    (et ici j'étais trop épuisée pour faire encore une photo)

    Compter et recompter, c'est l'activité numéro 1 du prof accompagnateur de sortie scolaire, pour que ce soir-là vers 22.30 h., si tout va bien, papa et maman puissent récupérer leur enfant.

    - Vous me le ramenez ce soir, n'est-ce pas? me demandait une mère le matin.

    - Madame, lui ai-je répondu, nous allons les compter et les recompter sept fois sur la journée, pour être sûrs de les ramener tous!

     

  • E comme énumération

    Celui qui se ronge les ongles en faisant un test de grammaire

    Celle qui porte un gros collier de fausses perles et les boucles d'oreilles assorties

    Celui qui s'est fait pousser la barbe

    Celle qui ne cesse de tripoter ses cheveux

    Celui qui écarte ses épaisses boucles pour me montrer la blessure qu'il s'est faite à la tête

    Celle dont le père veut qu'elle fasse le droit et reprenne son cabinet d'assurances

    Celui qui a posé son smartphone sur la table pour bien montrer qu'il ne triche pas

    Celle qui stresse parce qu'elle n'a aucune idée de ce qu'elle va étudier en septembre prochain

    Celui qui n'enlève jamais sa veste et celui qui est toujours en T-shirt

    Celle dont le nez est à sept centimètres de sa feuille

    Celui qui a toujours besoin d'un mouchoir mais n'en a jamais sur lui

    Celle qui se sous-estime, celui qui se surestime: pas sûr lequel des deux réussira le mieux dans la vie professionnelle.

    Celui dont le papa est Tunisien, celle dont la maman est Ukrainienne.

    Celle qui n'a plus de papa depuis ses huit ans, celui dont le papa s'est suicidé mercredi soir.

     prof,école,élève

  • D comme DCD

    Juin en sixième (la Terminale), Madame fait lire en classe un dernier texte. La touche finale. 

    http://mo.michelonfray.fr/chroniques/la-chronique-mensuelle-de-michel-onfray-n108-mai-2014/

    - Ce qu'il y a de bien, dit-elle, avec un philosophe vivant, c'est qu'on peut lui écrire pour lui demander la permission d'utiliser son texte, et qu'il vous répond.

    - Il est encore en vie? 

    Il y a toujours ce moment magique où R*** passe de sa torpeur à son hyperactivité. Mais là n'est pas le propos. C'est son étonnement qui étonne Madame.

    Pourquoi donc les élèves pensent-ils qu'un auteur est forcément mort? Madame a veillé toute l'année à ce que dans chaque thème abordé, il y ait des écrivains contemporains. Pas un mais plusieurs.

    Bref, la stupéfaction de Madame était si grande qu'elle n'a trouvé rien de mieux à dire qu'un:

    - Ben oui! bien sûr qu'il est vivant! Il a mon âge!

    Ce qui n'est évidemment pas une preuve ni une raison suffisante pour être encore en vie.

    En fait, elle aurait dû réagir ainsi:

    - Bien sûr qu'il est vivant! Tout comme un tas d'autres auteurs que nous avons lus cette année et l'an dernier.

    Et s'amuser à leur faire trouver tous les vivants parmi les quelques morts.

     

     

  • C comme champagne!

    10 mai (6) - kopie.JPG

    photo prise à Bruxelles le 10 mai dernier
    (cliquer pour agrandir)

    Dans l'étalage de la Champagnothèque
    une splendide robe
    faite uniquement de rafles de raisins.

    ***

    pour le Projet 52 de Ma' - semaine 23 - thème: magasin

    http://manuelles.canalblog.com/tag/projet%2052

     

     

  • B comme bac

    - Je ne dois plus aller à l'école que pour répéter une dernière fois ma pièce. Pour le reste, je suis déjà en vacances tout le mois de juin!

    Voilà ce que me dit Arthur depuis sa Haute-Loire natale. S'il n'avait pas choisi l'option théâtre, il en serait même déjà tout à fait quitte, de l'école.

    C'est un des grands "avantages" du bac, parmi tant d'autres: les lycéens qui ne sont pas encore en âge de le passer ont un mois de congé en plus, vu que leurs profs sont réquisitionnés pour les épreuves.

    Et dire que chez nous il y a des voix qui s'élèvent contre le fait que nos élèves du secondaire sont libres pendant les trois ou quatre jours de nos délibérations des examens de fin d'année!

  • A comme Adrienne

    Quand les coups de canon annonçaient le début des festivités, au sortir de la première messe, trois énormes tartes refroidissaient déjà sur leur grille, celle à la semoule avec raisins de Corinthe, celle sans raisins, parce que mon père ne les aimait pas, et celle au riz.

    Quand le fifre et le tambour remontaient la rue, les échalotes étaient déjà en train de blondir dans le plus grand faitout, celui du lapin des jours de fête.

    Quand les pèlerins revenaient de leur longue marche, crottés les années humides, poussiéreux les années sèches, l'eau du bain était déjà chaude.

    C'était ça, la kermesse pour grand-mère Adrienne: encore plus de travail que tous les autres dimanches de l'année.

    Et tout le monde trouvait ça parfaitement normal.

    Fiertel 2014 029 - kopie.JPG

    le fifre et le tambour
    premier dimanche de la kermesse d'été
    dans ma ville

  • Première

    C'est elle qui a remporté le concours Reine Elisabeth samedi soir - et pas sa compatriote qui porte presque le même nom: Lee Ji Yoon est montée sur le podium alors que le président du jury appelait Lim Ji Young, il faudra que je retienne l'exemple pour démontrer à mes élèves l'importance d'une bonne articulation.

    Bref, Lim est première lauréate, et c'est mon père qui aurait été content, ce concerto de Brahms était son préféré: il adorait entendre pleurer les violons et j'ai pensé à lui tout le temps.