• Z comme Zelda

    bricabook198.jpg

    © Kot

    http://www.bricabook.fr/2015/11/atelier-decriture-198-une-photo-quelques-mots/

     Huit Zelda sont nées en France en 1995. Dont elle.

    Elle n'a jamais aimé son prénom de princesse guerrière mais elle n'ose pas s'en plaindre: son père a appelé sa cadette Vénus - il était si fier qu'une jeune noire de 17 ans ait battu Martina Hingis - et s'appeler Vénus, ça aurait été pire que tout. 

    Parce qu'elle ne se trouve pas jolie, Zelda. Elle ne sait que faire pour cacher ses cheveux crépus, qu'elle rase quasiment et recouvre d'une perruque. Elle cherche à compenser le manque de sourcils, de cils longs et fournis comme dans les publicités. Elle ne s'aime pas.

    Elle ne sait pas qu'elle a un profil de reine égyptienne, le nez, les lèvres, le joli cou d'une Néfertiti.

    Elle relève le col de son vieux perfecto, met ses oreillettes et s'absente dans sa musique.

    Qui s'apercevra qu'elle est intelligente et sensible?

  • Y comme Yeah yeah yeah!

    jukebox.JPG

    https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Museum_Terug_in_de_Tijd#/media/File:AMI_Stereophonic_jukebox.JPG

    http://miletune.over-blog.com/2015/11/sujet-semaine-49.html

    - Tu viens avec nous au Memling? demande l'Oncle, le nouveau, celui qui est tout maigre et a ses cheveux blonds enroulés en saucisse au-dessus du crâne.

    Au Memling? la petite ne sait pas de quoi il s'agit - est-ce loin? iront-ils en voiture? qu'est-ce qu'on va y faire? - mais elle met sa main confiante dans celle de l'Oncle, et les voilà partis, la Tantine dans sa robe turquoise avec la jupe bouffante, et l'Oncle, avec sa saucisse sur la tête.

    ***

    La suite de l'histoire, je l'ai déjà racontée ici:

    http://adrienne.skynetblogs.be/archive/2014/04/24/t-comme-tantine-8166532.html

  • X c'est l'inconnu

    Deux fois déjà, Madame a eu un élève dont la maison a brûlé. Quelle que soit l'ampleur de l'incendie, les dégâts causés par les cendres et l'eau sont toujours tels que rien ou presque n'est récupérable.

    Qu'a-t-on de plus précieux, une fois que la vie des êtres chers n'est plus en danger?

    Qu'allez-vous essayer de sauver des flammes?

    Après l'incendie, les copains de classe ont un peu rigolé quand Michaël a raconté que la seule chose qu'il avait sauvée des flammes, c'était son cartable. Son père a sauvé sa bagnole, qu'il s'est dépêché d'éloigner du danger.

    Plus tard, ce qu'ils ont tous regretté, c'est de n'avoir plus aucune photo. Plus rien de leur passé familial, les baptêmes, les vacances, les fêtes de famille, les grands-parents décédés: plus aucune image souvenir de tout cela.

    Alors Madame a tranché la question une fois pour toutes: ce qu'elle essaierait de sauver des flammes, ce serait le vieil album de photos. Celui avec la petite Ivonne, les petites sœurs mortes à quatre et huit ans, les aïeux endimanchés, les bébés nus sur des peaux de mouton, les communiantes et les mariées.

    Mais aujourd'hui elle se demande si elle ne sauverait pas plutôt son ordinateur. Il reste juste à numériser les vieilles photos...

    okt 2013 (7a) (2).JPG

    pour le projet 52 de Ma' - thème: précieux

    http://manuelles.canalblog.com/tag/projet%2052

     

  • We comme We wish you

    nov - kopie (2).JPG

    L'Adrienne a reçu un devoir de saison

    cool

    Il lui reste trois semaines pour s'entraîner

  • V comme vue

    Comme il y a des "chambres avec vue", il y a des écoles avec vue.

    La mienne, par exemple, qui a une situation privilégiée, au milieu d'un grand parc.

    okt 2015 (2).JPG

    Et trois magnifiques platanes dans la cour de récré.

    okt 2015 (3) - kopie.JPG

    Un mur recouvert de vigne vierge, ici dans sa beauté d'octobre.

    okt 2015 (1) - kopie.JPG

    Et le ciel, qu'on peut voir de partout...

    sauf dans cette école où j'ai fait un intérim, il y a bien longtemps, et dont la classe de 4e latine n'avait même pas de fenêtre.

    J'y ai tout de même tenu le coup quatre mois

    tongue-out

    mais je préfère ma classe actuelle

    au deuxième étage sans ascenseur

    avec la vue magnifique sur les collines

    de là où j'habitais avant.

  • U comme une fois

    Non mais dites une fois!

    D'abord ils veulent nous bombarder, puis ils nous présentent leurs excuses et maintenant ils nous envoient des fleurs.

    Faudrait savoir!

    http://belgium.leadstories.com/156794-belgians-deal-with-terror-lockdown-they-havent-got-a-chance-we-haz-kittens.html

    (juste un exemple parmi des milliers d'autres)

    Journaux et magazines manient l'encensoir, voyez par exemple Télérama: http://www.telerama.fr/medias/bruxelles-pour-ne-pas-gener-l-action-de-la-police-des-chatons-envahissent-twitter,134510.php

     

    chat magritte.jpg

    celui-ci a été tweeté par de nombreuses personnes,
    entre autres par notre ministre flamand de la culture.

    Merci monsieur Magritte

    cool

  • T comme truffes

    Une amie chère au cœur de l'Adrienne s'est fait un devoir de la secouer un peu.

    Il était temps que quelqu'un le fasse de cette façon.

    D'autres amies bien intentionnées lui avaient bien sûr également prodigué force conseil. Mais peu d'entre eux étaient applicables, quand on est fait comme l'Adrienne.

    Depuis la mi-novembre, elle ne "se laisse plus dessécher" et veille à manger quelque chose de mieux que ses sempiternels "pain-fromage-crudité".

    Quand elle n'a ni le temps ni l'envie de cuisiner - ce qui est souvent le cas depuis environ deux ans - elle passe chez le traiteur italien et là... mamma mia! elle s'offre des spighe al tartufo ou une caille farcie à la truffe ou une sauce à la truffe.

    Ne lui dites pas que ce n'est pas la saison des truffes: elle le sait tongue-out

    tartufo.jpg

    c'est décidé, la prochaine fois elle prendra les lasagne d'aubergine ou de courgette
    (et une petite bouteille d'huile d'olive parfumée à la truffe) cool

    ***

    MERCI

    aux amies bien intentionnées

    et aux traiteurs italiens

  • Stupeur et tremblements

    bricabook197.jpg

    © Julien Ribot

    http://www.bricabook.fr/2015/11/atelier-ecriture-197-une-photo-quelques-mots/

    Paris ville lumière

    Paris ville de l'amour

    Paris la romantique

    c'est ainsi que la voient mes élèves

    et qu'ils veulent continuer de la voir.

    Ils ne veulent pas entendre parler d'annulation de leur voyage scolaire, au printemps prochain.

    ***

    Paris en chanson

    Paris en poésie

    Paris en monuments

    c'est ainsi que la voit Madame

    et qu'elle veut continuer de la voir.

    Elle ne veut pas avoir peur et se refuser une belle balade, une bonne expo.

    ***

    Et les papas les mamans, que veulent-ils?

    Ils veulent la lumière

    l'amour

    la beauté

    pour leurs enfants

    mais aujourd'hui Paris

    le monde entier

    leur fait peur.

  • 22 rencontres (4)

    Madame avait d'abord repéré le mari: grand, mince, le regard clair, un peu de barbe... Elle n'y peut rien si depuis ses quatorze ans elle flashe sur les mecs qui ont au moins une tête de plus qu'elle.

    C'est l'épouse qui lui a tendu la main la première, arrachant à Madame cette exclamation joyeuse:

    - Ah! c'est toi la maman de Lisa?

    Malheureusement, la mémoire défaillante de Madame ne lui a pas fourni deux détails importants: d'abord, le prénom (Inge? Ilse? Madame jurerait que c'était en quatre lettres, que ça commençait par un I et finissait pas un e). Ensuite, la question à zéro franc pour tout ce qui concerne les premières années de carrière de Madame, quand l'HDSV était prof aussi: avait-elle été une élève de Monsieur ou de Madame?

    Evidemment, quand Madame a une chance sur deux de se tromper, elle ne la rate pas:

    - Mais ce n'est pas avec moi que tu as eu cours, n'est-ce pas?

    - Oh! si! en 5e et en 6e! (1)

    Confusion de Madame, qui aussitôt que la soirée d'entretien avec les parents se termine, commence à avoir les souvenirs qui affluent. La petite Ilse (Inge?) menue, fluette, les cheveux raides coupés au carré, les grands yeux bleus derrière des lunettes, silencieuse, attentive, appliquée, celle à qui il faut arracher une parole mais qui a toujours fait de jolis devoirs et bien appris ses leçons.

    Non, sa fille ne lui ressemble pas tongue-out

    prof,école,élève

    jeudi soir, notre fine équipe a dispensé ses prudents conseils aux parents d'élèves
    (il y en a de plus en plus à qui il faut dire: Mais oui! vous avez le droit de leur enlever leurs joujoux électroniques après dix heures du soir ou en période d'examens...)

    (1) la Première et la Terminale, amis français wink

     

  • R comme respire

    Bercé par le ronronnement du moteur, Muanza ferme les yeux. Ce soir, il quitte la Belgique et la vie assez douce qu’il s’y était organisée. Il essaie de s’abstraire de la réalité et se repasse le film de ces deux dernières années.

    La soirée est belle pour ce court voyage qui doit l’amener aux Pays-Bas. Non, ce n’est pas une fugue ni une cavale. C’est le destin. Muanza est un homme qui croit en son destin. Il imagine que les choses sont écrites là-haut et qu’on ne peut en réchapper. Mais il va tout de même essayer de réaliser son rêve. Gardien de nuit, laveur de carreaux, il fera tous les boulots qui se présenteront.

    Dans les arbres dénudés, on aperçoit les nids d’oiseaux. Une envolée de corneilles qui s'ébattent en contre-jour. Un lapin détale en montrant son petit derrière blanc. Pas un souffle de vent, ce soir.

    Quelle tristesse, dans la voiture ! Pierre conduit en silence et Marie se souvient des vers du poète :

    Je respire où tu palpites,
    Tu sais ; à quoi bon, hélas !
    Rester là si tu me quittes,
    Et vivre si tu t'en vas ?

    (Victor Hugo, Je respire où tu palpites…, in Les Contemplations)

    ***

    fiction,muanza,jeu

    écrit pour les Plumes d'Asphodèle

    https://leslecturesdasphodele.wordpress.com/

    avec les mots imposés:

    belle, gardien, lapin, destin, envolée, fermer, souffle, quitter, s’abstraire, voyage, cavale, réchapper, chose, respirer, poète, nid, rêve, vie, doux, fugue, oiseau, imaginer, bercé.

  • Bilan du 20: dedans

    2015 nov (1) - kopie.JPG

    Le cadre des ancêtres est enfin accroché au mur

    2015 nov (2) - kopie.JPG

    L'étagère pend là où c'était prévu depuis plus de deux ans

    2015 nov (4) - kopie.JPG

    Il y a de la place pour déposer les lunettes, le thermomètre, un mouchoir... quand on veut prendre un petit bain...

    Et puis surtout - incroyable mais vrai - l'armoire à pharmacie est en place.

    2015 nov (5) - kopie.JPG

    Il y a enfin un miroir dans la salle de bains...

    L'Adrienne ne sait pas ce qu'elle ferait si elle n'avait pas de si bons amis.

    ***

    pour le projet 52 de Ma' - thème: dedans

    http://manuelles.canalblog.com/tag/projet%2052

  • En parler? Et comment?

    Lundi première heure. On fera comme si de rien n'était? On en parlera? Et si oui, comment? 

    Etre prof, c'est comme être papa ou maman: on sait qu'on peut s'attendre à des questions. On devra donner des réponses.

    On se dit qu'on attendra: on verra s'ils sont demandeurs. Peut-être qu'après un week-end passé à voir des images d'horreur, ils auront envie de "business as usual".

    On prévoit deux ou trois choses parmi lesquelles on pourra choisir au moment voulu. Heureusement, on est prof de langues. Ce qui veut dire qu'on trouve toujours un beau texte, un bon article, une belle chanson, un poème appropriés à la circonstance.

    Cette fois-ci - car oui, il y a eu d'autres fois - on opte pour un poème d'Eluard, La victoire de Guernica, et pour une chanson de l'ami Renaud, qui chantait en 1985 Morts les enfants.

    Ils ont voulu entendre Renaud.


    Renaud Morts les enfants par gerald_w-a

    La victoire de Guernica

    I

    Beau monde des masures
    De la nuit et des champs

    II

    Visages bons au feu visages bons au fond
    Aux refus à la nuit aux injures aux coups

    III

    Visages bons à tout
    Voici le vide qui vous fixe
    Votre mort va servir d'exemple

    IV

    La mort coeur renversé

    V

    Ils vous ont fait payer le pain
    Le ciel la terre l'eau le sommeil
    Et la misère
    De votre vie

    VI

    Ils disaient désirer la bonne intelligence
    Ils rationnaient les forts jugeaient les fous
    Faisaient l'aumône partageaient un sou en deux
    Ils saluaient les cadavres
    Ils s'accablaient de politesses

    VII

    Ils persévèrent ils exagèrent ils ne sont pas de notre monde

    VIII

    Les femmes les enfants ont le même trésor
    De feuilles vertes de printemps et de lait pur
    Et de durée
    Dans leurs yeux purs

    IX

    Les femmes les enfants ont le même trésor
    Dans les yeux
    Les hommes le défendent comme ils peuvent

    X

    Les femmes les enfants ont les mêmes roses rouges
    Dans les yeux
    Chacun montre son sang

    XI

    La peur et le courage de vivre et de mourir
    La mort si difficile et si facile

    XII

    Hommes pour qui ce trésor fut chanté
    Hommes pour qui ce trésor fut gâché

    XIII

    Hommes réels pour qui le désespoir
    Alimente le feu dévorant de l'espoir
    Ouvrons ensemble le dernier bourgeon de l'avenir

    XIV

    Parias la mort la terre et la hideur
    De nos ennemis ont la couleur
    Monotone de notre nuit
    Nous en aurons raison.

    Paul Eluard, Cours naturel, 1938
  • P comme Po

    Finalement, ce qu'il y a eu de plus beau à ce séjour turinois, c'est la balade sur les rives du Po Cool

    Torino 2015-5 006 - kopie.JPG

    c'était un jeudi après-midi

    Torino 2015-5 007 - kopie.JPG

    par ciel bleu

    Torino 2015-5 008 - kopie.JPG

    j'ai traversé le pont Umberto I

    Torino 2015-5 011 - kopie.JPG

    il y avait très peu de promeneurs

    Torino 2015-5 013 - kopie.JPG

    mais les canoteurs se bousculaient

    Torino 2015-5 017 - kopie.JPG

    c'était le moment idéal pour admirer les feux de l'automne

    Torino 2015-5 019 - kopie.JPG

     toute cette beauté juste à côté de la ville

  • O comme Ode à la joie

    Texte original allemand (Schiller) Traduction française
    O Freunde, nicht diese Töne!
    Sondern laßt uns angenehmere anstimmen
    und freudenvollere.
    Ô amis, pas de ces accents !
    Laissez-nous en entonner de plus agréables,
    Et de plus joyeux !
    Freude, schöner Götterfunken
    Tochter aus Elysium,
    Wir betreten feuertrunken,
    Himmlische, dein Heiligtum!
    Deine Zauber binden wieder
    Was die Mode streng geteilt;
    Alle Menschen werden Brüder
    Wo dein sanfter Flügel weilt.
    Joie, belle étincelle divine,
    Fille de l'assemblée des dieux,
    Nous pénétrons, ivres de feu,
    Ton sanctuaire céleste!
    Tes charmes assemblent
    Ce que, sévèrement, les coutumes divisent;
    Tous les humains deviennent frères,
    lorsque se déploie ton aile douce.
    Wem der große Wurf gelungen,
    Eines Freundes Freund zu sein;
    Wer ein holdes Weib errungen,
    Mische seinen Jubel ein!
    Ja, wer auch nur eine Seele
    Sein nennt auf dem Erdenrund!
    Und wer's nie gekonnt, der stehle
    Weinend sich aus diesem Bund!
    Celui qui, d'un coup de maître,
    a réussi
    D'un ami d'être l'ami ;
    Qui a fait sienne une femme accorte,
    Qu'il mêle son allégresse à la nôtre!
    Oui, et même celui qui ne peut appeler sienne
    Qu'une seule âme sur la Terre!
    Mais celui qui jamais ne l'a su,
    Qu'en larmes il se retire, de cette union !
    Freude trinken alle Wesen
    An den Brüsten der Natur;
    Alle Guten, alle Bösen
    Folgen ihrer Rosenspur.
    Küsse gab sie uns und Reben,
    Einen Freund, geprüft im Tod;
    Wollust ward dem Wurm gegeben,
    und der Cherub steht vor Gott.
    Tous les êtres boivent la joie
    Aux seins de la nature ;
    Tous les bons, tous les méchants,
    Suivent sa trace parsemée de roses.
    Elle nous a donné des baisers et la vigne ;
    Un ami, éprouvé par la mort ;
    La volupté fut donnée au vermisseau,
    Et le Chérubin se tient devant Dieu.
    Froh, wie seine Sonnen fliegen
    Durch des Himmels prächt'gen Plan,
    Laufet, Brüder, eure Bahn,
    Freudig, wie ein Held zum Siegen.
    Joyeux, comme ses soleils volant
    À travers le somptueux dessein du ciel,
    Hâtez-vous, frères, sur votre route,
    Joyeux comme un héros vers la victoire.
    Seid umschlungen, Millionen!
    Diesen Kuß der ganzen Welt!
    Brüder, über'm Sternenzelt
    Muß ein lieber Vater wohnen.
    Ihr stürzt nieder, Millionen?
    Ahnest du den Schöpfer, Welt?
    Such' ihn über'm Sternenzelt!
    Über Sternen muß er wohnen.
    Soyez enlacés, millions.
    Ce baiser au monde entier !
    Frères ! Au-dessus de la voûte étoilée
    Doit habiter un père bien-aimé.
    Vous vous effondrez, millions ?
    Monde, as-tu pressenti le Créateur ?
    Cherche-le par-delà le firmament !
    C'est au-dessus des étoiles qu'il doit habiter.

    honteusement pompé sur Wikipédia
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ode_%C3%A0_la_joie

    ce dimanche soir où je voulais écrire

    "O comme oh les beaux jours!"

    par gratitude envers ceux chez qui je venais de passer

    deux merveilleux jours hors du temps


    Flashmob - Ode à la Joie - Beethoven par letopdesvideosbuzzdunet

  • N comme nouveau projet

    bricabook196.jpg

    © Vincent Héquet

    http://www.bricabook.fr/2015/11/une-photo-quelques-mots-196-atelierecriture/

    Chaque fois qu'il revenait voir le local qu'il avait loué pour son nouveau projet, Jasper se félicitait.

    Tout y était exactement comme il le voulait. La peinture qui s'écaille, les moisissures au bas des murs.

    Il y avait même ce qu'il n'avait jamais espéré trouver. Comme cette touche finale, cette perfection ultime: il y poussait de merveilleuses petites touffes de mousse bien verte, bien douce.

    C'était tout simplement parfait.

    Un dernier point restait à résoudre: il gelait à l'intérieur. Comment allait-il chauffer la pièce sans nuire à ce merveilleux décor?

    Il se rendait bien compte qu'il ne pouvait demander à ses modèles de poser nus par moins cinq degrés.

     ***

    Le début est ici: http://adrienne.skynetblogs.be/archive/2015/10/19/question-existentielle-8515796.html

  • M comme Magritte

    Ceci n'est pas un chapeau boule

    Torino 2015-5 020 - kopie.JPG

    C'est un lampadaire...

    ***

    Bon, je sais quoi faire avec les chapeaux
    de mon arrière-grand-père...

    Langue tirée

  • L comme longtemps je me suis...

    Longtemps, je me suis baladée dans le centre de la ville.

    Torino 2015-1 012 - kopie.JPG

    l'ombre de l'église San Lorenzo se profile sur la façade du Palazzo reale, 
    dimanche 1er novembre 

    Longtemps, je me suis demandé quelle photo prendre pour illustrer le thème de "l'ombre".

    Et ce n'est que rentrée chez moi que j'ai aperçu que celle-ci en comportait une qui faisait sens cool.

    Pour les fans de Guarino Guarini, voici le lien vers le site de l'église San Lorenzo, son oeuvre: http://www.sanlorenzo.torino.it/

    ***

    Et le titre?

    C'était juste pour faire peur à Walrus

    tongue-out

    ***

    pour le projet 52 de Ma' - thème: ombre

    http://manuelles.canalblog.com/tag/projet%2052

  • K comme Konrad

    - Je m'appelle Konrad, nous dit-il. Avec un K.

    Et il ajoute, comme s'il fallait s'en excuser:

    - Je suis Suisse allemand.

    Personne ne sait quoi lui répondre. Faut-il le consoler ou le congratuler?

    C'est lui qui fournit la réponse, en répétant un certain nombre de fois, au cours de la semaine:

    - Faut m'excuser, je suis Suisse allemand.

    De quoi, ce n'est pas clair, mais la Belge comprend tongue-out.

    Il est prof, comme moi. De langues germaniques (faut l'excuser).

    ***

    A la fin de la semaine, au moment des adieux, je dis à Konrad:

    - Toi, tu restes, tu as quinze jours de congés scolaires, en Suisse?

    Il a eu dans le regard cette ombre reconnaissable entre profs fatigués:

    - Je reste six mois, dit-il. J'ai pris un congé sans solde.

    On acquiesce. On comprend.

    - Je ne gagne pas un sou, mais ce break, j'en ai vraiment besoin.

    Torino 2015 - 2 010 - kopie.JPG

    photo prise à Turin au musée du cinéma

  • J comme jardin

    A l'arrière du palazzo Madama on peut encore parfaitement voir la construction qui date du moyen âge, en briques rouges, avec ses deux tours de garde. C'est là aussi qu'on a reconstitué le "jardin médiéval", dont voici le plan:

    Torino 2015-4 015 - kopie.JPG

    C'est tout mimi et entretenu par des bénévoles. En les voyant balayer les trois feuilles tombées sur une minuscule pelouse, je me suis dit que moi aussi, si j'étais torinese, je porterais leur badge et je gratterais la terre...

    Torino 2015-4 012 - kopie.JPG

    les carrés de potager sont entourés de claies d'osier

    Torino 2015-4 013 - kopie.JPG

    les tours très imposantes "écrasent" le jardinet

    Torino 2015-4 014 - kopie.JPG

    le jardin de ruines, voir à gauche du plan ci-dessus

    Torino 2015-4 016 - kopie.JPG

    le "potager"

    Torino 2015-4 017 - kopie.JPG

    le "jardin du prince", avec fontaine et berceau de roses blanches simples, très parfumées.
    (voir à droite sur le plan)

  • I comme illuminations

    Un beau projet ayant comme nom "Luci d'artista", Lumières d'artiste, rendait les artères principales de la ville particulièrement agréables dès le coucher du soleil, c'est-à-dire déjà à 17.30 h.

    Torino 2015-1 021 - kopie.JPG

    via Roma, Planetario

    Torino 2015-1 022 - kopie.JPG

    piazza San Carlo, Regno dei fiori: nido cosmico de tutte le anime

    Torino 2015-5 022 - kopie.JPG

    Galleria Subalpina, Migrazione

    Torino 2015-5 026 - kopie.JPG

    via Accademia delle Scienze, Ancora una volta

    Torino 2015-5 029 - kopie.JPG

    via Pietro Micca et via Cernaia, Volo su...

     Torino 2015-5 030 - kopie.JPG

    via Garibaldi, Lui e l'arte di andare nel bosco

    Torino 2015-5 031 - kopie.JPG

    une longue histoire que je n'ai pas lue jusqu'au bout

    Torino 2015-5 032 - kopie.JPG

    parce qu'elle m'aurait valu un torticolis

    Torino 2015-5 033 - kopie.JPG

    piazza Palazzo di Città, My noon

    Torino 2015-5 034 - kopie.JPG

    via San Francesco d'Assisi, Il Mito

    ***

    Les illuminations seront encore visibles jusqu'au 10 janvier

    Toute l'info ici:

    http://www.contemporarytorinopiemonte.it/

  • H comme hyperbole

    Tout est grand, tout est immense, tout se doit d'être à la hauteur du passé royal de la ville.

    La plupart des cages d'escaliers - même celles d'un "simple" condominio comme celui où était situé mon B&B - respirent cet air de faste et de grandeur et montrent bien que l'espace, rare et cher dans une ville aussi surpeuplée, est un véritable luxe depuis des siècles.

     Torino 2015-4 006 - kopie.JPG

      une des volées d'escaliers du Museo Egizio

    Torino 2015-4 026 - kopie.JPG

    une de celles du palazzo Madama

    Torino 2015-4 027 - kopie.JPG

    escaliers qui ne mènent à "rien", si ce n'est à un balcon donnant sur la place et à la grande salle dite "du Sénat"
    (qui ne l'a été que pendant 3 ans, de 1861 à 1864)

    Torino 2015-4 018 - kopie.JPG

    bref, un bel endroit pour y boire un cappuccino
    (même pas plus cher qu'ailleurs)

    Torino 2015-4 023 - kopie.JPG

    et on y est tout seul!

    (ils sont fous ces Turinois Langue tirée)

  • G comme génie

    bricabook195.jpg

    © Romaric Cazaux

    http://www.bricabook.fr/2015/11/atelier-ecriture-195-une-photo-quelques-mots/

    A peine âgée de trois ans, Carla F. fait déjà des pointes.

    A dix ans, elle entre à la Scala de Milan.

    A vingt ans, elle est prima ballerina.

    A trente ans, elle connaît une renommée mondiale.

    ***

    Et alors?

    Et alors?

    ***

    Alors, alors, que voulez-vous?

    Alors c'est tout.

  • F comme fer forgé

    Torino 2015-1 011 - kopie.JPG

    Palazzo Madama

    Torino 2015-4 003 - kopie.JPG

    via dei Mercanti
    (immeuble particulier)

    Torino 2015-4 007 - kopie.JPG

    Museo Egizio

    ***

    trois exemples parmi des centaines d'autres

     

  • 7 notes de musique

    Torino 2015-3 007 - kopie.JPG

    photo prise à Turin lundi dernier 

    (remarquez le petit chat Sourire)

    ***

    pour le projet 52 de Ma' - thème: musique

    http://manuelles.canalblog.com/tag/projet%2052

  • E comme experte

    L'autre samedi, en passant devant la pâtisserie, l'Adrienne a eu une idée de génie. Bien que chargée de deux gros sacs de courses, elle est entrée d'un pas ferme et a déclaré:

    - Je voudrais deux petits gâteaux à la mousse au chocolat.

    Car elle se dit qu'elle fait une bonne action en choisissant, dans le vaste étalage, ces quelques pâtisseries qui sont l'oeuvre du fils. Le père, quant à lui, s'occupe de la tradition: tartes au riz, aux pommes, à la frangipane, à la confiture.

    Double bonne action même, puisqu'elle téléphonera à sa mère dès qu'elle sera rentrée, pour l'inviter à déguster ensemble ces délices.

    - ça ira, comme ça? demande le jeune homme, qui a soigneusement déposé ses deux petits chefs-d'oeuvre dans une boite en carton.

    - Oui, oui, sourit l'Adrienne, qui repart en les tenant bien haut, comme le Saint-Sacrement, après avoir chargé un gros sac de courses sur son épaule gauche et un autre sur son épaule droite. Il lui reste même une main pour ouvrir et fermer la porte.

    La rue monte, les sacs sont lourds, mais la récompense est au bout. Devant sa porte, l'Adrienne pose délicatement la boite de pâtisserie sur le bord de la fenêtre - elle est en pente - trouve ses clés, rentre, dépose ses sacs, dépose la précieuse boite.

    - Ouf, se dit-elle. Mission accomplie.

    Et à ce moment-là, la boite décide de tomber par terre.

    En se renversant, bien entendu.

     okt  (1) - kopie.JPG

    Heureusement, l'Adrienne n'avait pas encore téléphoné à sa mère.

    Langue tirée

     

     

  • D comme décor

    Quand on se promène dans une ville italienne, surtout dans la moitié nord du pays, on ne peut s'empêcher de penser que le décor - ou le décorum - est une notion réellement essentielle.

    Derrière d'imposantes façades se trouvent de vastes cours intérieures et des cages d'escaliers mènent à une multitude d'appartements. Si on en franchit la porte, on peut constater qu'à l'intérieur également, le décor est riche, "baroquisant", surchargé.

    Torino 2015-1 005 - kopie.JPG

    une des nombreuses cours intérieures de la via Carlo Alberto
    (avec de gros pavés sur lesquels, dès six heures et demie du matin, les "portiere" font rouler à grand fracas d'énormes poubelles)

    Torino 2015-3 001 - kopie.JPG

    splendeurs un peu fanées des galeries si on les regarde de plus près

    Torino 2015-3 008 - kopie.JPG

    les étages supérieurs du bâtiment d'en face
    (tous se ressemblent tellement qu'au bout de trois jours je passe encore devant la porte de mon B&B sans m'en rendre compte, et je dois revenir sur mes pas... ou j'essaie d'introduire la clé dans la serrure d'une autre porte)

     Torino 2015-3 009 - kopie.JPG

    carrelages somptueux, meubles ouvragés, cadres en bois doré sur tous les murs et grands lustres à pendeloques de cristal... ou en verre de Murano, comme dans ma chambre:

    Torino 2015-3 010 - kopie.JPG

    Mais c'est à la nuit tombée que le décor prend vraiment toute sa glorieuse importance

    Torino 2015-1 021 - kopie.JPG

     

  • C comme chats

    L'expo dont je parlais mercredi dernier offre aussi quelques beaux chats, bien évidemment, puisqu'ils étaient à l'honneur dans l'Egypte antique. Statues, sarcophages et momies de chats, avis aux amateurs!

    Brussel 25 okt (18) - kopie.JPG

    la photo est de moi, bien sûr, je ne "pique" rien sur internet

    Langue tirée

    le site de l'expo:

    http://www.kmkg-mrah.be/fr/expositions/sarcophagi

    ***

    Et justement, à mon retour de Bruxelles, je trouve ce mail de ma carissima nipotina avec trois photos de "nos" chats, menant leur petite existence quiète dans le duvet et l'opulence de leur logis ostendais:

    pipo en aiko 24 okt 2015.jpg

     ils ne seront pas momifiés mais ils auront eu la belle vie

  • B comme bellissimo!

    "Bellissimo!" s'exclament jeunes et vieux qui se pressent en ce dimanche après-midi dans le palazzo reale, dont tous les salons sont plus rouge et or les uns que les autres.

    Torino 2015-1 013 - kopie.JPG

    A l'entrée de la salle de bal, il y a la foule: on fait la queue pour s'offrir un selfie. Des couples se proposent gentiment de se prendre en photo les uns les autres.

    Torino 2015-1 014 - kopie.JPG

    Ce qui attire le plus l'Adrienne, dans ce sombre palais où l’œil ne peut se reposer nulle part tant chaque centimètre carré est surchargé de décoration, c'est la vue sur les jardins.

    Torino 2015-1 015 - kopie.JPG

    Le parc aussi est "bellissimo" sous ses couleurs automnales et de chaque fenêtre la vue est différente:

    Torino 2015-1 016 - kopie.JPG

    Dans la suite du parcours, c'est au tour des enfants d'être émerveillés par les chevaux, les armures et le panache de la scuderia.

    Torino 2015-1 017 - kopie.JPG

    "Non toccare!" répètent les gardiens d'un ton sévère dès qu'une main enfantine se tend pour toucher la patte d'un cheval.

    Torino 2015-1 018 - kopie.JPG

    je crois qu'il faut être Italien pour oser se promener avec des plumes roses

    Et c'est vrai que c'est bien tentant. Voyez celui-ci, et dites si vous n'auriez pas eu envie de vérifier la douceur de son poil:

    Torino 2015-1 019 - kopie.JPG

    toutes les photos ont été prises à Turin le 1er novembre 2015

  • A comme Amour

     bricabook194.jpg

    © Romaric Cazaux

    http://www.bricabook.fr/2015/10/atelier-ecriture-194-une-photo-quelques-mots/

     

    Ce qu'il y a de bien, avec le frère d'Emilie, c'est que sa mère pense qu'il nous chaperonne.

    ***

    et voilà, avec ce texte-là, l'Adrienne a battu son record de concision

    Langue tirée

    Merci Leiloona!

  • Première fois

    S'il n'y a pas de grèves

    pas d'accidents

    pas de défaillances techniques de quelque ordre que ce soit

    l'Adrienne cet avant-midi est en route pour Turin

    pour sa toute première découverte de la capitale du Piémont et du slow-food.

    Les cinq jours qu'elle y passera seront trop courts pour en voir toutes les beautés et y déguster toutes les spécialités

    mais ce sera une raison d'y retourner.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Turin

    Un ticket est déjà pris pour mercredi:

     museo egizio.jpg

    « Museo Egizio di Torino-631 o » par Tim Adams — worldisround.com. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Museo_Egizio_di_Torino-631_o.jpg#/media/File:Museo_Egizio_di_Torino-631_o.jpg