T comme trofiette

Parfois, il faut vraiment se forcer. Vraiment se dire: "OK, j'y vais!". Vraiment se décider à pousser la porte et à entrer.

Toute seule.

Dans un bon restaurant, où chacun est installé avec sa chacune.

déc 26 (16) - kopie.JPG

Après quoi, le plus gros du travail est fait. Il ne s'agit plus que de lire le menu et de passer sa commande en essayant de ne pas voir les regards curieux de chacun avec sa chacune quand ils sont en manque de conversation.

déc 26 (17) - kopie.JPG

Choisir des coquilles Saint-Jacques en entrée et des trofiette. Les déguster avec un verre de vin blanc dans lequel une mouche vient apprendre à nager.

Une mouche fin décembre, voilà un des dommages collatéraux quand il ne gèle plus tongue-out

Commentaires

  • Il vient de geler une bonne semaine mais j'ai encore vu une mouche hier.
    ;-)

  • cette petite Ostendaise est la dernière que j'aie vue ;-)

  • Pas facile, certes, mais de quoi écrire ensuite !

  • j'ai longuement hésité à le faire ;-)

  • Tu as ton brevet de Maîtresse-nageuse ?

  • je me suis arrêtée à huit ans avec le brevet 50 mètres ;-)

  • Mais c'est très bien, moi je n'ai jamais commencé !

  • je n'ai pas eu le choix, je suppose que ça faisait partie des "objectifs finaux" de l'époque ;-)
    après il a aussi fallu plonger pour ramasser une lourde "forme humaine" dans le fond du bassin, la remonter à la surface et la ramener au bord en la tenant "sous le menton", mais ce brevet-là, malgré les promesses, on ne l'a pas donné, le prof "a disparu" juste avant...
    (ooohhh mais ça pourrait me faire une histoire de blog, ça ;-))

  • Il fut vraiment avoir du courage pour y rentrer seule et s'attabler.
    Je ne l'aurais pas eu.

  • tu sais, c'est comme le slogan pour le sport, "just do it" :-)
    il n'y a que le premier pas qui coûte: pousser la porte (parfois il faut la tirer, c'est là que ça commence déjà mal pour l'Adrienne, qui se trompe toujours ;-))

  • Je fais beaucoup de choses seules mais le restaurant... Enfin, si, j'ai osé une fois, il y a longtemps, pousser la porte d'un bar pour regarder un match de foot : rien que pour la tête des gars qui n'en sont pas revenus, ça valait la peine ! :-)
    (Ps : moi aussi les portes, je me trompe toujours...)

  • le plus embêtant, c'est le regard des autres... près de la fenêtre il y avait un couple, la personne en face de moi n'arrêtait pas de m'observer ;-)
    j'ai fait un billet là-dessus, un jour, après qu'il y avait eu un article dans la presse flamande, où il était question que c'était "zielig" de manger seule au resto...
    (http://adrienne.skynetblogs.be/archive/2012/07/19/question-existentielle-fait-on-pitie-a-etre-seule-a-table.html)

  • Bonjour,
    Merci pour la découverte des trofiette.
    On apprend tous les jours.
    Bisous

  • c'était servi avec un petit bouillon de veau :-)
    voilà, tu sais tout!

  • Comme c'est marrant ! Il te faut du courage pour entrer seule dans un resto où ne se trouvent (en principe) que des inconnus, que tu ne verras plus. Et il ne t'en faut pas pour affronter chaque jour tes classes avec les élèves qui, eux, ont la critique bien acerbe ??? Il y a un truc que je ne comprends pas là ! Sans doute l'image de ton ego?
    ;))>>

  • je suis quelqu'un de terriblement timide mais mettez-moi devant une classe et je fonctionne, je fais mon théâtre, c'est vrai, c'est bizarre :-)

  • Les trofie...c'est beau mais long !
    Tu m'as donné mon sujet pour mes cent mots d'aujourd'hui...
    Bisous ma belle
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • ah ben tant mieux :-)
    bisous aussi

  • "Abandonner l’autobiographique
    Bannir l’autobiographique
    Cacher l’autobiographique......"

    Ce n'était qu'un exercice de style. Ouf !

  • tu me fais bien rire :-)
    (mais comme je l'ai mis en commentaire, ce sont des imprécations contre moi-même, je n'ai pas pris de résolutions pour 2016 :-))

  • C'est quand même ça le meilleur au restaurant : regarder les autres mangeurs, les familles avec ados boudeurs, les gens qui trouvent un cheveu dans la soupe, une mouche dans leur verre ou un pied dans le plat !

  • ou un ministre détesté assis à la table à côté...

  • c'est que vous aurez mal choisi le resto, Mme Chapeau, je n'ai jamais croisé de ministre dans ceux où je vais ;-)

  • sans blague, Joe Krapov, moi je ne vais pas au resto pour donner des leçons de natation ;-)

  • petit tour de blogs ...
    je vais faire "trop le fier" à parler de trofiettes
    personne ne connait ici
    avant que janvier ne termine je te souhaite le meilleur pour cette année carpe diem ! ne te prive pas du plaisir d'aller au resto seule et le regard des autres ... bof .

  • bonjour Zigmund! justement hier je pensais à toi et je me demandais comment tu allais :-)

  • Bel endroit ! J'espère que tu as eu droit à une table bien placée, avec vue.
    Bravo, en tout cas, tu as du cran.

  • merci Tania :-)
    les photos que tu vois, je les ai prises de la place où j'étais assise, j'y étais bien, je crois que je vais y retourner pour fêter ma saint trucmachin ;-)

  • Franchement (là, j'en viens au but), n'était-ce la question financière, c'est quelque chose qui ne m'a quasiment jamais arrêtée.

    A Bruxelles, c'est tellement courant d'être seul ! Evidemment, c'est toujours sympa d'aller au resto avec une amie ou un groupe ou de se faire inviter, mais bon...

    Jeune, je ne voyais que les couples, partout, au resto et en vacances, mais maintenant, franchement, ça m'est égal (trop d'expériences malheureuses, lol, ça vaccine !)

  • oui à Bruxelles ça ne m'a jamais dérangée, mais c'est aussi que je n'entre pas dans un restaurant gastronomique... j'irais bien au Sea Grill, par exemple, mais je n'ai pas encore osé

  • Juste que partir seule en vacances, là, par contre, je ne sais pas si je le ferais, du moins, dans des endroits où l'on reste solitaire, mais si on en a les moyens, reste-t-on solitaire ? Je suppose qu'il y a plein de solutions pour pallier la solitude et rencontrer des personnes avec qui échanger.

    C'est vrai que des fois, quand mon chat me regarde dans les yeux et miaule, je lui demande si elle ne pourra pas me parler en français ! Juste une fois. Mais ça ne marche pas o:)))

  • voyager seule, j'ai appris à le faire et en Italie je n'ai jamais manqué de conversation ;-)

  • Ce serait un peu dur de voyager en Italie (bien que mon rêve soit Rome depuis toujours et la Villa Adriana entre autres), je ne connais pas l'italien, je n'en ai pas les moyens, n'ayant pas la chance d'avoir un boulot (et pourtant, je n'étais pas plus bête qu'une autre) et on ne m'a plus jamais proposé d'y aller. ...................

Les commentaires sont fermés.