K comme Koers

001 - kopie.JPG

Là où l'Adrienne habitait autrefois, la petite rue qui donnait sur son cul-de-sac était le lieu, au moins deux ou trois fois par an, du passage d'importantes courses cyclistes. Ce qui obligeait l'Adrienne soit à rester chez elle avec des provisions suffisantes pour tout le week-end, soit à prévoir un séjour ailleurs, où sa mobilité ne serait pas réduite et son ciel moins encombré d'hélicoptères. 

003 - kopie.JPG

Là où l'Adrienne habite aujourd'hui, la rue en béton est le lieu de passage obligé de toutes les courses cyclistes du pays flamand. Ce qui n'est pas peu dire. 

La première de la saison était le premier week-end de mars. L'Adrienne s'est postée à la fenêtre du premier étage et a enclenché son appareil à chaque fois qu'un coureur se montrait. 

Malheureusement, entre le moment où on enclenche et celui où la photo est prise, il se passe la seconde nécessaire pour que le cycliste soit déjà hors-champ. 

 La seule preuve du passage d'une course cycliste, c'est l'absence totale de circulation et de voitures garées. 

tongue-out

***

Pour le Projet 52 de Ma' 

Projet 52 - 2016 

semaine 10 - par la fenêtre 

Commentaires

  • c'est bien la preuve que si on se réduit à sa propre fenêtre, on ne voit rien ;-)

  • Faut suivre le coureur dans le viseur pendant le déclenchement, ça donne un effet filé du paysage qui souligne la vitesse du coureur.
    ... Ou semer quelques punaises sur la route, comme ça, y en a qui s'arrêtent :o)

  • j'aurais dû ouvrir la fenêtre, ou me mettre dehors sur le trottoir, mais alors ça n'allait plus pour le projet 52 ;-)

  • alors tu sais aussi qu'il est dit "heureux ceux qui croient sans avoir vu" ;-)

  • ah non, ici les poubelles c'est seulement un vendredi sur deux!
    (et les courses cyclistes ont lieu le week-end, sauf une exception un mercredi)

  • on peut dire ça aussi :-)
    j'ai arrêté après deux tentatives, j'ai encore pensé photographier l'inévitable bénévole au brassard qui règle la circulation ou les plaques interdisant le stationnement pour cause de course cycliste, mais j'ai rangé l'appareil et je suis passée à autre chose :-)

  • Je ne suis pas fan des courses cyclistes. Le Tour de France passe régulièrement par chez moi, on voit des caravanes venir réserver leur place dès la veille de la course pour être sûr d'être au première loge. La seule chose que j'en retienne c'est la voiture balai Justin Bridou avec un saucisson géant sur le toit....

  • Ni moi non plus! c'est ce qui s'appelle tomber de Charybde en Scylla ;-)

  • hum... le cyclisme est un des sports où il y a déjà eu le plus de scandales, je demandais justement jeudi dernier à une classe où on parlait de sports, pour quelle sorte de fan le sport cycliste est-il encore crédible?

  • Hehe, ils sont rapides, les cyclistes !
    Et sans doute moins bruyants que les camions, c'est toujours ça ...

  • eux, oui, mais je ne te dis pas le nombre de motos et d'ambulances (avec sirènes, l'hôpital est tout proche... ), à croire qu'ils sont une dizaine à se casser la pipe

  • Je persiste à penser que l'appareil photo numérique de l'Adrienne est trop vieux. Ce n'est pas faute, de ma part, d'avoir vanté ici et là le Canon Ixus. mais j'entends déjà l'Adrienne me répondre : "Je m'en sers peu, il marche encore et en changer polluerait la planète".

    C'est bien ce que je disais : cet appareil est tellement vieux qu'ils n'ont même pas mis d'obsolescence programmée dedans ! Ca n'existait pas à l'époque !

    OK, je sors !

  • il n'a pourtant pas encore dix ans ;-)

  • ah j'ai fait exactement ce qui est dit, j'ai photographié par la fenêtre (même s'il n'y a rien à voir ;-))

Écrire un commentaire

Optionnel