U comme un jour

Le message d'un enfant réfugié a suscité de belles réponses 

brussels1.jpg

Sur fb et tw*tt*r, des Bruxellois ont offert une chambre, un repas, à des inconnus bloqués dans la ville.  

Des automobilistes ont proposé les places libres de leur véhicule pour ramener chez eux les travailleurs après la fermeture des gares.  

Les hôpitaux ont dû renvoyer chez eux les donneurs de sang, tellement il y en avait. 

brussels4.jpg

Du rarement vu: des messages de remerciements non seulement pour le personnel soignant et les pompiers, mais aussi pour la police et l'armée. 

brussels3.jpg

Les enfants de six ans ont posé les bonnes questions: "Waarom?" Pourquoi? 

Et puis il y a l'humour belge, comme celui de Gui-Home, que mes élèves néerlandophones ont découvert avant moi... 

Moi je leur montre Brel.  

Tout ça, on l'a fait quand on s'est réveillés le 23 

Commentaires

  • merci à toi, Colo :-)

  • Je ne suis pas étonnée de la réaction de tes compatriotes....
    Moi qui suis d'un département où la frontière est à 500 mètres, j'ai toujours connu cette mentalité.

  • ça me fait plaisir, Edith :-)

  • Il serait urgent que l'on commence à répondre aux enfants et que l'on arrête de faire comme si cela n'arrivait de rien...

  • ce n'est pas simple, même avec mes "grands"...
    le dessin a été réalisé dans la classe d'un de mes anciens élèves devenu instituteur :-)

  • Rester unis et solidaires nous rend plus fort.
    Lors du don du sang qui a suivi les attentats en France, notre collecte a battu les records. Mon mari qui est responsable de cette association a été touché par cette mobilisation.

  • ça fait chaud au cœur, oui!

  • J'aime aussi la lettre d'excuses de Béatrice Delvaux...
    On pouvait la lire dans Le Soir de mercredi... Depuis, elle circule sur la Toile...
    On peut par exemple la trouver chez Manou dans la forêt:
    http://manoudanslaforet.blogspot.be/2016/03/je-suis.html#comment-form

  • j'ai lu, oui c'est bien dit, et c'est en quelque sorte ce que je ressens face à mes élèves, on a parlé de l'Europe et des valeurs auxquelles on croit, de toutes ces choses dont il faut se rendre compte qu'elles ne sont pas acquises à jamais.

  • Bonjour,
    Toutes mes pensées à mes compatriotes belges.
    Restez vigilants ! et ne sombrer pas dans la tentation.
    Bisous belges des Landes

  • la tentation, c'est ça :-)

  • Pourquoi faut il des actes horribles pour découvrir les bons côtés de l'Homme??? Quand pourrons nous donnez une réponse à nos enfants? J'ai beaucoup pensé à toi et à tous mes copinautes belges... Bises

  • merci à toi, Manou, aussi pour l'édito du Vif

  • Merci à toi, Adrienne, de montrer cela aussi. A Mme Chapeau, pour le lien vers la lettre de Béatrice Delvaux. A Manou, pour l'avoir partagée.

  • aujourd'hui encore, tous les messages que je vois de mes "amis" fb sont dans cet ordre-là, et je m'en réjouis

  • essayons de ne pas nous éloigner de cette ligne-là ;-)

  • C'est sûr que les instituteurs ont un grand rôle à jouer dans de telles circonstances. Les professeurs aussi d'ailleurs. Il n'empêche que c'est une grande responsabilité, nous avons nous-mêmes si peu de réponses... Heureusement qu'on pouvait partager des pages comment parler aux enfants, comment surmonter la violence... Etc.

    Ce jour-là, mon frère a raté son métro... Et ce n'est que plusieurs jours après que je réalise. Demain, en principe, je reprends le métro pour la première fois... On verra... Ce n'est pas drôle.

  • pas évident, non! dans quelque temps, des collègues accompagneront nos voyages scolaires à Londres, à Paris, c'est aussi le métro qui les effraie le plus

  • J'aime beaucoup l'affiche publicitaire belge qui a circulé sur les réseaux sociaux, en réponse à l'horreur...
    Amicales pensées Adrienne !

  • il y en a eu beaucoup, je ne vois pas de laquelle tu veux parler...
    bon week-end, Margotte!

  • Celle avec la frite levée...

  • Il faut surtout rester tous unis : ces barbares souhaitent fort que la peur nous divisent.
    Bon week end pascal, malgré ces terribles événements.

  • pour le moment, je vois encore une belle unité chez mes compatriotes, pourvu que ça dure ;-)
    (mais je vois aussi qu'une certaine presse française et américaine nous traite de naïfs, chez eux évidemment tout ça ne serait jamais arrivé ;-))

  • Comme tu le sais peut-être, j'ai déjà "vécu" les attentats de New York (https://edmeedexhavee.wordpress.com/2012/09/09/un-matin-de-cristal/). Je n'en étais qu'à 35 minutes de bus, et dans la rue où je travaillais une jeune fille a vu, de son 7è étage, les tours s'enflammer et tomber... son frère y travaillait! Et là aussi, immédiatement, il y a eu des gestes merveilleux, un amour palpable, cette sensation que nous avions sous besoin d'aide, de sourires, d'embrassades, de douceur. Dans l'horreur je dirais presque que c'était un état béni, que je n'ai jamais oublié depuis.

    Joyeuses pâques!

  • oui, et après ce moment de grâce, il s'agit de prendre les bonnes décisions, qui ne sont pas celles "à la Bush"
    merci et bon week-end!

Écrire un commentaire

Optionnel