22 rencontres (10)

L'autre samedi, Madame et sa mère se promènent en ville. Elles vont boire un cappuccino et s'acheter deux trois bricoles au petit magasin bio. Elles ont beaucoup de sympathie pour le propriétaire, un gentil convaincu, un charmant passionné, un utopiste qui s'est créé son abbaye de Thélème.

Surprise: ce jour-là, au lieu du sympathique Arne, c'est un monsieur aux bouclettes et à la moustache grises qui tient le minuscule magasin.  

- Bonjour monsieur R*!

Il observe Madame derrière ses lunettes rondes.

- Vous êtes le papa de L* et E*, je les ai eus en classe de français!

C'est vrai qu'il y a déjà de nombreuses années mais Madame a gardé d'excellents souvenirs de la fille et du fils de monsieur R*, qui tout à coup se souvient: 

- Quelle coïncidence! Justement, on parlait de vous, hier soir!

C'est à des moments comme celui-là que Madame ressent toujours une pointe d'inquiétude: qui sait quelle sorte de souvenir de potache ressort le vendredi soir, des années après, autour de la table familiale des R*?

Elle va le savoir:

- Mon fils racontait qu'à une interro il avait écrit exprès d'une façon illisible, parce qu'il ne savait pas l'orthographe exacte, et il avait espéré que ça aurait passé...

Madame ne sait plus si ça a passé ou pas - elle suppose que non - alors elle répond en souriant:

- ça, c'est le genre de souvenirs que j'efface tout de suite de ma mémoire cool 

 opening Passage maart (4) - kopie.JPG

Commentaires

  • Quand j'avais essayé, le prof ne s'était pas laissé duper.
    ;-)

  • hé non, en général je leur dis que ce n'est pas à moi de choisir entre les deux orthographes mais à eux ;-)
    merci d'avoir persévéré, ça fait au moins douze heures qu'il est impossible de commenter!

  • Ah oui, j'ai aussi tenté cette astuce, en mettant deux lettres l'une sur l'autre quand je ne savais pas laquelle choisir. Dans mon souvenir, ça ne marchait pas vraiment ...

  • je le crains aussi, comme j'ai répondu à Mme Chapeau ;-)
    bonne soirée Loulou!

  • Tiens, je n'ai jamais eu cette idée étant enfant ;-)
    Finalement j'étais assez sage et appliquée !

  • je l'ai fait une fois, vers mes huit ans, dans une dictée :-)
    (je ressens encore l'angoisse et la honte ;-))

  • J'ai eu la chance d'avoir une bonne orthographe, mais je constate que ça se perd un peu... Je bute sur des difficultés que j'avais résolues, comme si je ne parvenais pas à les mémoriser... Amusant, impossible de se souvenir de toutes ces générations d'élèves, mais eux vous reconnaissent, enfin, j'imagine. Le plus costaud que j'ai vu, c'est une dictée, à l'Ecole normale, issue de Sartre, où il fait allusion à l'Oreste des Mouches et où la plupart des étudiants ont écrit "Le reste des mouches" ... Le prof était renversé.

  • la dictée et la rédaction ont toujours été mes préférées :-)
    les véritables défis en dictée, je les ai eus avec mon prof de grammaire à l'université, je lui en serai éternellement reconnaissante (j'ai déjà fait un billet sur lui, ou même deux ;-))

Les commentaires sont fermés.