Y comme y a pas que Marcel

Deux fois par an, sur la route des Ardennes, en passant devant un lieu qui affiche "le pont romain", nous avions droit à la même anecdote:

- Marcel, votre femme! lançait mon grand-père, faisant les questions et les réponses comme un véritable stand up comedian.
- Et bien quoi, ma femme?
- Mais elle n'est pas avec nous!

L'anecdote datait du début des années 1960: grand-oncle Marcel, son épouse et sa petite fille étaient sur cette même route des Ardennes, avec mes grands-parents et un couple d'amis, dans deux voitures. Après un arrêt pour admirer "le pont romain", grand-oncle Marcel était reparti sans se rendre compte que son épouse et sa fille n'étaient pas dans la voiture. Jusqu'à ce que l'ami le lui signale. Ils étaient déjà loin, il a fallu faire demi-tour...

C'était toujours ma grand-mère qui donnait la conclusion de l'histoire:

- Alors j'ai demandé à Elisa ce qu'elle aurait fait si Marcel avait tardé plus longtemps. "Oh! j'aurais pris un taxi pour rentrer à la maison!"

Grand-tante Elisa, ne faisant confiance ni aux banques, ni au dessous des matelas, emportait toujours toute sa fortune dans son sac à main. Il y avait de quoi payer un taxi pour faire deux fois le tour de la terre.

***

J'ai toujours trouvé cette anecdote assez incroyable, bien que vraie. Et voilà que je lis ceci: http://www.ladepeche.fr/article/2016/07/19/2387269-oublie-femme-aire-autoroute-pres-viaduc-millau.html 

***

pont romain.jpg

le pont romain

source: Jean-Pol GRANDMONT 

https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=175763

Commentaires

  • Une anecdote savoureuse. Marcel voulait-il se débarrasser d'elle à tout prix ? ;)

  • je le crains ;-)

  • Maitre Walrus sera-t-il content d'apprendre que vous connaissez un Marcel?
    That's today's question.
    ;-)

  • c'est évidemment en pensant à lui que j'ai choisi ce titre :-)

  • Je ne me rappelle plus le nombre de fois où j'ai subi l'arrêt obligatoire à ce pont romain (qui n'est pas plus romain que moi) de Montignies-Saint-Christophe .
    Les oublis de passagers sont assez fréquents dans les faits divers.

  • c'est vrai qu'on en lit de plus choquants, comme des bébés "oubliés" dans la voiture!

  • Quelle histoire !
    Elle me fait penser à un film que j'avais bien aimé, Pane e tulipani, de Silvio Soldini, qui raconte l'aventure d'une femme oubliée aussi par son mari sur une aire d'autoroute et qui part à Venise vivre une nouvelle vie.

  • bien fait :-)

  • Un acte manqué??? :-)

    J'ai lu il y a des années tout un reportage dans Humo consacré aux "accidents" pendant les vacances. Un incident m'avait donné le fou-rire: un monsieur qui tracte une caravane dans laquelle dort son épouse (ce qui est interdit...), s'arrête pendant la nuit sur une aire d'autoroute pour un petit arrêt pipi. L'épouse sort également, le monsieur repart, et elle se retrouve en nuisette sur l'aire de l'autoroute! Le Monsieur ne s'en est rendu compte que le matin quand il s'est arrêté pour proposer à sa femme de prendre le petit-déjeûner... Je ne connais plus la suite, mais ça m'avait fait bien rire!

    Biz,
    lulu

  • c'étaient des Hollandais? ;-)

  • Pour nous, la hantise, lorsque nous voyageons à plusieurs voitures et que les enfants changent de place, c'est qu'un d'eux reste sur place... Nous comptons et recomptons...

  • j'imagine!

  • savoureux et pas si rare - point de départ formidable pour des films - je connais personnellement plusieurs exemples - le cerveau du mâle humain est mono tache, dit on, (ce qui le rend doué pour l'action, dit on aussi)...

  • au fait oui, j'ai vu ça dans un film... mais lequel ;-)

Les commentaires sont fermés.