• Dernière fois!

    C'est bien la dernière fois, se dit l'Adrienne à la fin d'une journée particulièrement tendue, que j'emmène ma mère en vacances!

    Le lendemain, avec la suite dans les idées qu'on lui connaît, elle proposait déjà une destination pour l'été suivant.

    - Oh mais! a dit sa mère, on ne doit pas attendre jusqu'à l'an prochain! On peut y aller au mois d'août!

    vive la famille, voyage, ça se passe comme ça

    l'infatigable mère de l'Adrienne dans les traboules

    vive la famille, voyage, ça se passe comme ça

    entre le musée des Tissus et celui des Arts décoratifs

    vive la famille, voyage, ça se passe comme ça

    lisant scrupuleusement chaque écriteau
    (ici au musée gallo-romain de Fourvière)

    vive la famille, voyage, ça se passe comme ça

    montant et descendant des tas d'escaliers
    (ici en revenant d'une visite à la Croix-Rousse)

  • Z comme Zebda

    Si vous avez six minutes, regardez et écoutez Les Chibanis

    Ils m'ont émue

  • Y comme y a pas que Marcel

    Deux fois par an, sur la route des Ardennes, en passant devant un lieu qui affiche "le pont romain", nous avions droit à la même anecdote:

    - Marcel, votre femme! lançait mon grand-père, faisant les questions et les réponses comme un véritable stand up comedian.
    - Et bien quoi, ma femme?
    - Mais elle n'est pas avec nous!

    L'anecdote datait du début des années 1960: grand-oncle Marcel, son épouse et sa petite fille étaient sur cette même route des Ardennes, avec mes grands-parents et un couple d'amis, dans deux voitures. Après un arrêt pour admirer "le pont romain", grand-oncle Marcel était reparti sans se rendre compte que son épouse et sa fille n'étaient pas dans la voiture. Jusqu'à ce que l'ami le lui signale. Ils étaient déjà loin, il a fallu faire demi-tour...

    C'était toujours ma grand-mère qui donnait la conclusion de l'histoire:

    - Alors j'ai demandé à Elisa ce qu'elle aurait fait si Marcel avait tardé plus longtemps. "Oh! j'aurais pris un taxi pour rentrer à la maison!"

    Grand-tante Elisa, ne faisant confiance ni aux banques, ni au dessous des matelas, emportait toujours toute sa fortune dans son sac à main. Il y avait de quoi payer un taxi pour faire deux fois le tour de la terre.

    ***

    J'ai toujours trouvé cette anecdote assez incroyable, bien que vraie. Et voilà que je lis ceci: http://www.ladepeche.fr/article/2016/07/19/2387269-oublie-femme-aire-autoroute-pres-viaduc-millau.html 

    ***

    pont romain.jpg

    le pont romain

    source: Jean-Pol GRANDMONT 

    https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=175763

  • X c'est l'inconnu

    Depuis que l'Adrienne a décidé - in tempore non suspecto - de faire ce petit voyage archéologique dont elle rêve depuis des années, les événements les plus inquiétants se sont succédé.

    Attentats, tentative de putsch, état d'urgence, des milliers d'arrestations (où les met-on, d'ailleurs, tous ces gens? les prisons ne sont-elles pas déjà pleines?) et d'autres milliers à qui on enlève leur droit au travail... 

    Bref, de moins en moins de raisons d'aller se fourvoyer dans cette galère, mais les organisateurs assurent que le lieu de destination est "parfaitement calme".

    sagalassos.jpg

    source de la photo:

    http://www.tursaga.com/fr/planifier-sa-visite/visiter-sagalassos 

    ***

    Embarquement ce matin et retour la semaine prochaine:

    vous serez donc les premiers à savoir quelle sorte de "calme parfait" l'Adrienne y aura rencontré

    cool

     

  • W comme wagon de train

    Lyon 2016 (3).JPG

    Lundi 11 juillet, vers l'heure de midi,  

    sur le quai du TGV à l'aéroport Charles-de-Gaulle, 

    pas âme qui vive 

    et les sièges sont interdits d'accès... 

    *** 

    Ambiance bizarre 

    où on ne voit que du métal et du béton 

  • V comme vue

    Dommage pour la vue, tout comme la place Bellecour était rendue invisible par les installations pour l'euro 2016 (le démontage et le déblayage ont duré toute la semaine), la place des Terreaux était privée de ses deux principaux atouts beauté, la fontaine monumentale et les jeux de lignes et d'eau réalisés par Daniel Buren. 

    voyage, france, photo, hibou

    quelques affiches explicatives où on retiendra surtout que la fontaine restera invisible plus d'un an encore 

    voyage, france, photo, hibou

    derrière les palissades, de grands échafaudages et tout autour de nombreuses voitures garées: impossible de juger de l'effet des "lignes" de Daniel Buren et tous les jeux d'eau sont à l'arrêt 

    voyage, france, photo, hibou

    dans la palissade, un petit trou - soigneusement grillagé - permet au contribuable et au touriste de suivre de loin les travaux en cours: on remarque un cheval hennissant de douleur, privé de ses membres 

    voyage,france,photo,hibou

    et ça, c'est quoi? se demande le lecteur ahuri. 

    ça, c'est la vue de la fenêtre de la chambre d'hôtel 

    tongue-out 

    le genre de détail qu'on n'apprend jamais dans le descriptif au moment de la location 

    ***

    pour le projet du Hibou 

    semaine 30 - fontaine 

    photos prises à Lyon le 13 juillet 

    ***

    ici chez Daniel Buren, l'aspect que la place devrait avoir... 

     

  • U comme un, deux, trois... bouchons!

    Il en a déjà été question: le choix de Lyon comme destination de vacances, c'était d'abord pour en finir avec sa mauvaise réputation de ville-à-bouchon sur l'autoroute des vacances. 

    Le bouchon pour la colline de Fourvière, cauchemar des vacanciers en route vers le sud, a donc été emplacé par d'autres bouchons lyonnais: quelques adresses de nos deux guides culinaires préférés. 

    Lyon 2016 (17).JPG

    le plafond art déco du Poêlon d'or, rue des Remparts d'Ainay 

    Lyon 2016 (156).JPG

    la façade à guignol du café-restaurant Le Soleil 

    Lyon 2016 (167).JPG

    rue Duviard, La Famille: l'entrée 

    Lyon 2016 (168).JPG

    et le plat principal

  • T comme Tout aussitôt...

    Dès le premier jour à Lyon, un pèlerinage à la maison de Louise Labé s'est imposé comme une évidence pour la groupie que je suis. 

    Lyon 2016 (23).JPG

    Elle est divisée en deux: à droite, le bien nommé "Louise Café" et à gauche un nouvel établissement (depuis juin dernier) où nous avons pris un thé et un café, Le F2. 

    Lyon 2016 (24).JPG

    Au milieu, au-dessus d'une belle imposte, la plaque commémorative très sujette à controverse ces dernières années... 
    voir: http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?t=39663 
    et http://www.liberation.fr/grand-angle/2006/06/16/louise-labe-femme-trompeuse_41395 
    Réfutation ici: http://www.persee.fr/doc/rhren_1771-1347_2006_num_63_1_3044 

    Lyon 2016 (28).JPG

    Mais pour la véritable groupie, ces murs ont eu l'effet escompté: émotion et quasi recueillement en visitant les pièces de l'étage supérieur et en observant la cour intérieure. 

    ***

    Tout aussitôt que je commence à prendre 
    Dans le mol lit le repos désiré, 
    Mon triste esprit, hors de moi retiré, 
    S'en va vers toi incontinent se rendre. 

    Lors m'est avis que dedans mon sein tendre 
    Je tiens le bien où j'ai tant aspiré, 
    Et pour lequel j'ai si haut soupiré 
    Que de sanglots ai souvent cuidé fendre. 

    Ô doux sommeil, ô nuit à moi heureuse! 
    Plaisant repos plein de tanquillité, 
    Continuez toutes les nuits mon songe; 

    Et si jamais ma pauvre âme amoureuse 
    Ne doit avoir de bien en vérité, 
    Faites au moins qu'elle en ait en mensonge. 

    Louise Labé, Sonnet IX 

    ***

    Oui, c'est ici - ou dans un lieu comparable - que Louise Labé a dû vivre, aimer, dormir et rêver... 

    Lyon 2016 (26).JPG

    une salle au premier du côté de la rue Paufique 

    photos prises à Lyon le 12 juillet

  • Stupeur et tremblements

    Stupeur en découvrant hier midi un des titres de l'actualité du jour: suite au Brexit, de nombreux sujets de sa majesté Elisabeth II veulent obtenir la nationalité belge. 

    Meer en meer Britten willen Belg worden 

    L'article est en néerlandais mais les chiffres sont clairs. Ils concernent les demandes d'informations sur les conditions de l'obtention et les premières ouvertures de dossiers. 

    C'est là où le bât blesse: les conditions sont assez sévères. Il y en a trois: habiter en Belgique depuis au moins cinq ans, y avoir un travail et parler une de nos langues nationales. 

    Or, l'anglais n'en fait pas partie tongue-out 

    Lyon 2016 (217).JPG

    photo prise le 17 juillet à Lyon au Musée de l'Imprimerie: 
    affiche de Pierre Di Sciullo

  • 22 rencontres

    Lyon 2016 (36).JPG

    rue de la Martinière

    Lyon 2016 (37).JPG

    un autre mur peint

    Lyon 2016 (38).JPG

    rassemble tous les "Lyonnais célèbres"

    ***

    à vous de jouer, si le coeur vous en dit

    cool

  • R comme reflets

    Lyon 2016 (196).JPG

    un bâtiment reflété par un autre

    Lyon 2016 (169).JPG

    le soleil dans la vitre du coiffeur

    clin d'œil à Captaine Lili

    cool

    Lyon 2016 (90).JPG

    facettes à reflets au musée des Confluences

    ***

    photos prises à Lyon les 14 et 16 juillet

  • 20 auteurs en quête de personnages...

    Lyon 2016 (30).JPG

    rue de la Platière

    Lyon 2016 (31).JPG

    des oeuvres de tous les auteurs

    Lyon 2016 (32).JPG

    qui ont un rapport avec la ville de Lyon

    Lyon 2016 (33).JPG

    sont représentées

    ***

    et dire qu'avant de partir, je cherchais quelles lectures pourraient accompagner ce voyage, et que je n'en trouvais pas

    tongue-out

     

  • Quels ont été tous ces anonymes?

    Hommage

    Annevoie 2016-07-08 (20).JPG

    à tous ces anonymes

    Beloeil 2016-07-07 (49).JPG

    qui pendant plus de 250 ans

    Annevoie 2016-07-08 (26).JPG

    ont planté, soigné, taillé, entretenu

    Beloeil 2016-07-07 (32).JPG

    phots prises à Beloeil et à Annevoie

    les 7 et 8 juillet

    pour le projet du Hibou - semaine 29 - hommage

     

  • P comme Plutôt seront Rhône et Saône disjoints...

    Plutôt seront Rhône et Saône disjoints

    Plutôt seront Rhône et Saône disjoints, 
    Que d'avec toi mon coeur se désassemble :
    Plutôt seront l'un et l'autre mont joints, 
    Qu'avecques nous aucun discord s'assemble :
    Plutôt verrons et toi et moi ensemble 
    Le Rhône aller contremont lentement, 
    Saône monter très violentement, 
    Que ce mien feu, tant soit peu, diminue, 
    Ni que ma foi décroisse aucunement. 
    Car ferme amour sans eux est plus que nue.

    Maurice Scève (1501-1564)

    Lyon 2016 (101).JPG

    photo prise au musée des Confluences le 14 juillet

  • O comme objets funéraires

    Lyon 2016 (63).JPG

    Parmi les figurines en provenance d'une tombe de l'Egypte antique, cette vache en train de vêler.

    (photo prise au musée des Beaux-Arts de Lyon)

    voyage, art

    voyage, art

    J'ai trouvé tout ça, pour des raisons diverses, très émouvant.

  • N comme Napoléon

    "Les édiles veulent relancer le commerce des manufactures lyonnaises (...) Grand consommateur, l'Etat comprend aussitôt les enjeux et envoie à Lyon - fait unique en province - quelque 110 tableaux entre 1803 et 1811."

    Voilà ce qu'on peut lire dans le guide du Routard (Lyon).

    Et en effet, tous les Rubens, Jordaens, Jan Breugel l'Ancien... sont des "envois de l'Etat", les uns de 1805, les autres de 1811.

    Lyon 2016 (81).JPG

    Rubens, Saint Dominique et saint François préservant le monde de la colère divine, "envoi de l'Etat" en provenance directe de l'église des Dominicains d'Anvers...

    Lyon 2016 (83).JPG

    Jordaens, Visitation, "envoi de l'Etat" en provenance directe de l'église Notre-Dame de la Visitation à Rupelmonde...

    deux exemples parmi des dizaines d'autres

    ***

    http://portal.unesco.org/culture/es/files/32653/117249653415LeMonde.pdf/LeMonde.pdf

    http://www.humanite.fr/culture/faut-il-rendre-les-oeuvres-d%E2%80%99art-leurs-pays-d%E2%80%99origine%3F-487651

    "Napoléon a été un des plus grands acteurs de pillage d’œuvres d’art. Il a pillé à travers l’Europe partout ou il est allé combattre : l’Egypte, la Russie, la Prusse, l’Italie, etc.. et a dépouillé de nombreux musées de leurs trésors pour rapporter ces œuvres au musée du Louvre. (...) Le Congrès de Vienne en 1815 a mis un terme à ce pillage généralisé des spoliations napoléoniennes, considérées comme les plus importantes dans l’histoire de l’Humanité (...)"

    in http://doc.sciencespo-lyon.fr/Ressources/Documents/Etudiants/Memoires/Cyberdocs/MFE2013/gay_a/pdf/gay_a.pdf

     

  • M comme miroirs

    Annevoie 2016-07-08 (3).JPG

    Les jardins du château d'Annevoie

    Annevoie 2016-07-08 (4).JPG

    sont traversés par des canaux

    Annevoie 2016-07-08 (5).JPG

    et les dénivellations naturelles

    Annevoie 2016-07-08 (6).JPG

    alimentent les nombreux jets d'eau,

    Annevoie 2016-07-08 (12).JPG

    les cascades de formes diverses

    Annevoie 2016-07-08 (18).JPG

    et de grands miroirs...

    http://www.annevoie.be/ 

    photos prises le 8 juillet

  • L comme Lyon

    Lyon ne s'est pas encore bien remise de l'Euro de foot

    Lyon 2016 (4).JPG

    et la place Bellecour, qui est la préférée de monsieur neveu,

    Lyon 2016 (5).JPG

    en est à son troisième jour de " démontage et nettoyage"...

    Lyon 2016 (7).JPG

    Beaucoup de fraîcheur et de temps en temps une averse:

    Lyon 2016 (6).JPG

    tout va bien cool

  • K comme Klarafy

    Elle s'appelle Klara, ce qui est à la fois un prénom féminin et l'abréviation de 'klassieke radio': la chaîne de radio flamande spécialisée en musique dite 'classique'.

    Dans le but de trouver toujours de nouveaux publics et de toucher les jeunes adultes (je suppose), Klara a inventé Klarafy, un programme en ligne qui vous permet de trouver des morceaux 'classiques' correspondant à vos goûts.

    J'ai testé.

    D'abord, j'ai dû ouvrir un compte spotify.

    Puis j'ai eu accès à Klarafy... qui me propose de sélectionner mes goûts musicaux en fonction des diverses chaînes de radios flamandes, dont bien sûr je n'écoute aucune, puisque je n'écoute que Klara tongue-out.

    J'en ai testé deux ou trois, c'est bien fait et on peut affiner sa sélection - vous voulez plus happy ou sad? relaxing ou cheerful? etc.

    Enfin, vous téléchargez et Klara vous offre quelques minutes d'une dizaine de morceaux allant du baroque au moderne.

    Evidemment, et ceux qui connaissent spotify se moqueront bien de moi, si vous ne prenez que la version gratuite, vous n'échapperez pas aux pub qui viennent s'intercaler entre votre dégustation de la Toccata de l'Orfeo de Monteverdi et Skulkalsbrura de Grieg.

    Il faut que le commerce marche, disait mon père.

     

    ici avec Jordi Savall

  • J comme jalon

    Annevoie 2016-07-08 (23).JPG

    le 8 juillet
    à Annevoie
    monsieur neveu apprenait enfin
    ses résultats à l'EAF

    un jalon de plus
    dans un parcours scolaire
    qui lui a toujours permis ses propres choix

    girl power2.jpg

    pour le projet du Hibou

    semaine 28 - rouge

  • I comme indiscrétion

    Il suffit d'un affichage de ce genre

    Annevoie 2016-07-08 (24) - Copie.JPG

    pourtant clair, net et à hauteur du regard

    Annevoie 2016-07-08 (24).JPG

    photos prises au château d'Annevoie le 8 juillet

    et film de 1958, Stanley Donen, Indiscreet

     

  • H comme horizons wallons

    L'Adrienne a emmené sa mère et monsieur neveu à la découverte du parc et du château de Beloeil, domaine des princes de Ligne.

    Beloeil 2016-07-07 (1) copie.JPG

    dans le bâtiment à droite, un resto-tea room-snack

    Beloeil 2016-07-07 (4).JPG

    et sa fenêtre des toilettes avec vue tongue-out 

    Beloeil 2016-07-07 (6).JPG

    et voilà deux personnes que vous allez commencer à bien connaître cool 

    Beloeil 2016-07-07 (7).JPG

    des horizons formés de beaucoup d'arbres et de plans d'eau, on ne s'en lasse pas...

    Beloeil 2016-07-07 (9).JPG

    bref, l'Adrienne y a pris une cinquantaine de photos...

    wink

     

     

  • G comme Gymnopédie

    L'Adrienne ne sait pas combien d'années il faudra 

    mais voilà un morceau qu'elle aimerait savoir jouer un jour...

    Trois minutes de bonheur avec Aldo Ciccolini: 

    La Gymnopédie numéro 1 d'Eric Satie (1888) 

    "lent et douloureux" 

    sans doute aussi lent et douloureux à apprendre pour quelqu'un qui a le niveau zéro tongue-out 

    http://www.pianofacile.com/partie-pratique/satie-gymnop%C3%A9die-n-1/

  • F comme filles, femmes et futur

    On en a déjà parlé quelques fois ici, mais sans doute qu'avec les Spice Girls le message touchera plus de monde cool 

    https://www.youtube.com/watch?v=sZQ2RUFd54o 

    girl power.jpg

    girl power2.jpg

    ces deux-ci et quelques autres sur: 

    http://www.globalgoals.org/fr/join-the-movement-girls/ 

  • 7 phrases

    Vous avez déjà rencontré des gens qui font une fête pour leur divorce ? Moi, oui. D’habitude, ce sont plutôt les futurs mariés qui s’amusent. On les entend klaxonner le samedi quand ils roulent en cortège vers la mairie, on les croise la veille en bandes, dans les rues, habillés en clown ou quasi nus. À grand renfort de trompettes et de tambourins, ils exhibent aux badauds ternes leur joie d’enterrer leur vie de jeunes célibataires — parfois à plus de trente-cinq ans… Mais moins d’un an plus tard, quand les 19 % des statistiques se séparent, plus personne ne lance de confettis. Eh bien Jérôme, si. 

    Gilles Legardinier, Demain j'arrête, les 7 premières phrases de l'incipit. 

     demain j'arrête.jpg

    https://www.fleuve-editions.fr/livres/litterature/demain_jarrete_-9782265094307/

    Quand l'Adrienne a annoncé qu'elle donnait une fête pour ses trois ans de happy single, un ami du cours d'italien a trouvé ça inconvenant: selon lui, ça ne se faisait pas. 

    Pourtant, vers la fin de l'année elle aimerait en organiser encore une, pour ses dix années de "femme libre": est-ce inconvenant? 

     ***

    Et ce livre, direz-vous, il est bon? 

    Et bien, il est prévisible et feel good. 

    Après vous avoir donné les 7 premières phrases, voici les 7 dernières, ça vous permettra de juger par vous-même aussi bien que si vous l'aviez lu en entier: 

     

    Je sais que les choses sont rarement comme elles devraient l’être, mais je crois du plus profond de mon âme qu’à nous tous, on doit pouvoir survivre à cette chienne de vie.

    Portez-vous bien. Aimez. Risquez. Ne renoncez jamais. Affectueusement,

    Julie.

    PS : Ne laissez pas les chats vous convaincre que les bonnets péruviens vous vont bien.

    FIN
  • E comme école

    Au cas où vous vous demanderiez pourquoi l'Adrienne est si peu présente sur vos blogs et sur le sien, alors qu'elle est enfin en vacances depuis le premier juillet: 

    DSCI3283.JPG

    Collègue Mieke a pensé que le local des coordinatrices avait besoin d'un coup de neuf 

    DSCI3282.JPG

    donc les voilà lancées toutes les quatre dans un avant/après 

    DSCI3289.JPG

    avec du matériel de pro 

    DSCI3291.JPG

    et la porte, terminée ce matin, impeccable cool

  • D comme déguster

    1. 

    C'est un verre à pied en simple verre blanc, celui qui porte bonheur quand on le casse, comme a dit ma tante le jour où elle en a laissé tomber un chez ma mère en l'aidant à la vaisselle. 

    Il est d'un format assez petit: petit pied, rondeur très légère, petite ouverture sur le dessus. 

    Le bord est fin. C'est important. 

     

    2. 

    Tout est est important: le pied pour faire valser le fond de vin qu'on va déguster, le verre fin et parfaitement transparent, pour admirer la robe à la lumière, l'ouverture pas trop grande, exactement à la mesure de la narine qu'on va y introduire pour humer ses parfums. 

     

    3. 

    Sur son galbe léger, le nom en petites lettres blanches du viticulteur qui l'a offert après la dégustation. Il porte fièrement le logo des vignerons indépendants comme un gage de qualité. De ceux qui disent le nom de l'homme qui fabrique ses fûts à la main, vous expliquent de A à Z comment ils maîtrisent la fermentation malolactique et qui dorment à côté de leurs cuves pour mieux les contrôler aux moments délicats. 

    DSCI3279 (2).JPG

    4. 
    Le logo des vignerons indépendants représente un personnage stylisé portant sur son épaule gauche une cuve de vin. 
    Ce qui ne correspond plus à aucune réalité d'aujourd'hui. 
    D'autant plus qu'après trois ou quatre générations de viticulteurs de père en fils, ce sont maintenant deux jeunes femmes qui se trouvent à la tête de l'entreprise familiale. 

     

    5.

    Le pied est solide même si le bord supérieur est très fin. Le verre peut aller au lave-vaisselle. Cependant, après l'avoir soigneusement rincé à l'eau claire, on préfère l'essuyer à un torchon propre qu'on vient de sortir de l'armoire et dont on "casse" d'abord un peu la raideur.

    Avant d'y verser du vin, on hume le verre pour s'assurer qu'aucune odeur étrangère ne viendra interférer avec la dégustation. C'est qu'on prend ces choses-là très au sérieux. 

     

    6. 

    Sur le galbe du verre, à l'endroit le plus large, il y a de légères stries, dues aux frottements. Car dans le secret de l'armoire, derrière la vitre opaque, les verres se touchent, se frôlent, se caressent, se griffent. 

     

    7. 

    Depuis leur dernier déménagement, les verres sont bousculés: ils s'entrechoquent à chaque passage d'un poids lourd. Ils émettent de plaintives musiques cristallines. Ils sont pris de soubresauts et manquent tomber de leur étagère. 

     

    8. 

    Finies les belles dégustations bien orchestrées: les grands crus, les beaux cépages, les années prestigieuses, les gloires du terroir ont été remplacés par la modeste bouteille de supermarché. 

    Plus besoin de faire valser et goûter, le bouchon est remplacé par la capsule à vis métallique. 

     

    9. 

    Sur la table de travail, dans ce fouillis inextricable de papiers et de livres, juste à droite de l'ordinateur, il y a parfois un verre à pied légèrement galbé. On le remplit peu et on le déguste à petites gorgées espacées, en essayant de bien avoir le goût du vin. Comme le préconise Colette. 

    Si c'est du blanc, on fait en sorte que les rayons du soleil ne viennent pas le réchauffer. 

    Parfois on est tellement pris par le travail qu'on oublie complètement le verre à pied dans lequel le lendemain se trouve toujours un fond de vin. 

    DSCI3280.JPG

     ***

    Quatorze fois vers le même objet – à la manière de Francis Ponge.

    http://www.tierslivre.net/WIPagcb/FICHES_IMPRIM/PONGE_oeillet.pdf 

    et pour le projet du Hibou

    semaine 27 - robe

  • C comme Collioure

    Les enfants se sont rapprochés tout doucement, l'un après l'autre, de ce monsieur à lunettes qui s'est installé ce matin tôt dans leur jardin. 

    Il peint. Il ne s'occupe pas d'eux. 

    Sur le tableau, ils reconnaissent le coin de la maison, le banc, le tronc du grand olivier. 

    - Pourquoi il a peint le tronc en violet, le monsieur? demande Marinette, celle à qui on pardonne beaucoup parce qu'elle est la plus jeune. 

    Le grand frère lui fait signe de se taire.
    Heureusement, le monsieur n'a pas réagi à la question de la petite.
    Il est peut-être sourd. 

    lakévio7.jpg

    tableau d'Albert Marquet et consigne chez Lakevio 

    expo Albert Marquet au Musée d'Art moderne à Paris: 
    http://www.mam.paris.fr/sites/default/files/documents/dossier-pedagogique-marquet_0.pdf 

    http://www.mam.paris.fr/sites/default/files/documents/livret-marquet_corrige_0.pdf

  • B comme bureau

    Il y a beaucoup d'objets sur ma table de travail. Le plus ancien est sans doute un dictionnaire français-roumain de 1967 et non pas mon petit Robert comme je le croyais d'abord, vu qu'il date de 1976. Le plus récent est un kalanchoé rouge sombre apporté par une chère collègue-amie pour mon anniversaire. Je l'ai mis dans un pot de céramique blanche.

    Je passe plusieurs heures par jour à ma table de travail. Parfois je souhaiterais qu'elle soit la plus vide possible. En fait, je trouve tellement pratique d'avoir un tas de choses à portée de mains qu'elle s'en trouve tout encombrée.

    Elle est formée d'un contre-plaqué imitant le bois mais sa couleur est d'un beige trop jaunâtre pour faire illusion. Sur le bord, les fausses nervures imitant la nature sont complètement usées.

    Je ne range pas assez souvent ma table de travail. Généralement, ça consiste à refaire de jolis tas bien droits et à tout déplacer-replacer pour pouvoir passer un chiffon humide sur sa surface. Cet aménagement de mon territoire se fait rarement au hasard. Il correspond à un des moments clés du calendrier: fêtes de fin d'année, début des vacances ou de l'année scolaire, période d'examens. Il suffit que je range quelque chose pour que je ne le retrouve plus, ce qui est la meilleure des excuses pour ne rien ranger. 

    pastiche,littérature,perec,françois bon

    ***

    à la manière de Perec 

    qui continue ainsi pendant des pages 

    comme on peut le voir ici: 

    Notes brèves concernant les objets qui sont sur ma table de travail

    http://www.tierslivre.net/WIPagcb/FICHES_IMPRIM/PEREC_TableTravail_2.pdf

     

  • A comme Adrienne

    "Tout ce qu'on n'a pas eu, on ne l'aura plus", disait grand-mère Adrienne quand elle jugeait que l'été manquait de chaleur et de soleil.

    DSCI3273.JPG

    Pourtant, entre deux averses, ça fait de très jolis ciels, colorés, mouvementés.

    DSCI3270.JPG

    Et ça n'empêche pas l'herbe de pousser

    cool