O comme Odette

Huit heures et demie du matin. Odette traîne péniblement ses savates jusque dans la petite cabine qui lui sert de coin cuisine. Elle vient d'avaler ses trois biscottes trempées dans son bol de café au lait et en ouvrant le robinet, elle se rend compte que l'eau est coupée. 

Les habitants de l'immeuble en avaient été prévenus quelques jours auparavant mais Odette l'avait complètement oublié. Elle n'avait donc pas pensé à se remplir un petit bidon. 

La voilà bien embêtée: ni eau courante, ni eau minérale, comment va-t-elle se débrouiller jusqu'à cinq heures du soir? 

- Qu'est-ce que je vais faire, moi, pour cuire mes patates et mes haricots, ce midi? 

Comme d'habitude, elle s'adresse à son chat qui lui répond en clignant des yeux et en bâillant longuement. 

- Tu as raison, fait-elle. Je vais retourner me coucher. Qui dort dîne. 

***

consigne:

1.utiliser bol, bidon et biscotte
2.le lieu: une cabine 

jana mei 2013 (18).JPG

Fiber, le premier chat de ma carissima nipotina

Commentaires

  • Suivre les consignes des chats....hum, voyons ce que sera ce jour donc!:-))

    Bonne journée dame Adrienne!

  • je parie que ce sera sieste à l'ombre, si tu les écoutes attentivement :-)

  • hé oui, ils font travailler les humains et se reposent avant d'être fatigués ;-)

  • J'arrivai enfin devant la cabine téléphonique. Manque de bol, je ne pus pénétrer à l'intérieur biscotte mon imposant bidon.
    C'est ce jour-là que je décidai d'inventer le téléphone portable.

    Bonne journée, Adrienne !

  • Bravo mon oncle !
    belle prouesse que cette phrase éclair.
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • Et bravo Adrienne, pour ce texte tout mignon...
    Oui, mes chats et leur sagesse me manquent beaucoup.
    ¸¸.•*¨*• ☆

Écrire un commentaire

Optionnel