U comme une fois...

Une fois, juste une fois, l'Adrienne est allée à l'académie, a demandé la clé du local 217 et s'est installée à ce piano: 

DSCI3988.JPG

le beau piano à queue du local 217 

Une fois, juste une fois et pendant une heure entière, elle s'est amusée à jouer tous ses petits morceaux simplets - sur lesquels pourtant ses doigts trébuchent encore - et quand au bout de l'heure elle a rendu à la secrétaire la clé du local numéro 217, elle avait sur la figure un grand, tout grand sourire de bonheur qui ne l'a plus quittée de la journée laughing 

Quelle différence de 'toucher' avec ce piano qu'elle a chez elle et qui a besoin d'une prise de courant pour fonctionner! 

musique,photo,hibou,vie quotidienne

et le piano-qui-marche-à-l'électricité cool 

*** 

pour le projet du Hibou 

semaine 43 - électricité

 

Commentaires

  • Faudra bientôt programmer une deuxième fois.
    ;-)

  • en effet!

  • J'ai effectivement lu quelque part dans les résultats d'un test que les pianos Roland avaient l'attaque de touche un peu dure.
    Et tu portais quoi comme tenue pour ce concert de gala ?

  • la tenue n'est pas vraiment un de mes soucis ;-)

  • Un grand moment alors :-)

  • de bonheur, oui!

  • Je t'ai entendue jouer, et j'ai vu ton sourire béat...
    Tu aurais dû te faire un double de la clé pour ne pas les déranger à chaque fois que tu veux jouer.
    Après tout, un piano qui reste enfermé sans personne, c'est triste. :-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • béat, c'est le mot :-)
    on joue beaucoup sur ce piano, le local n'est accessible que s'il n'y a pas cours... donc surtout le matin, ce qui fait que je peux y aller le vendredi matin, maintenant que je travaille à mi-temps (et que je suis libre le vendredi)

  • Oh comme je comprends ! Rien ne remplace le toucher d'un VRAI piano. Et tu verras qu'avec la progression, on se met même à différencier les vrais pianos, et à rêver du son d'un bon Schimmel (j'ai bien dit, à rêver...) ;-)

  • vaut mieux que je ne rêve pas, je n'ai ni les sous ni la place ;-)

  • Le Roland dont tu disposes a-t-il les touches lestées (pour faire plus vrai...) ?
    Mais je te comprends parfaitement : un véritable piano, c'est le bonheur. Bisous.
    Essaies d'en profiter un peu plus souvent.

  • le Roland est un prêt, je ne sais rien sur ses caractéristiques techniques (et je suis bien contente de l'avoir!)
    j'ai l'intention d'aller en profiter un peu chaque vendredi matin, on verra ;-)

  • Je crois qu'on doit remercier les Japonais quand même. Ils mettent à la portée de nos doigts - et de nos bourses - des instruments qui permettent de démocratiser la musique et la photographie.

  • absolument! et je suis très reconnaissante à la collègue-amie qui me l'a si spontanément prêté! sans son Roland, j'aurais dû enterrer mes envies d'apprendre le piano!

  • Quelle chance d'avoir accès à un bel instrument comme celui-là !
    Une dose de bonheur tous les vendredi matin, c'est top !!!
    :o)

  • oui je devrais arriver à y aller chaque vendredi :-)

  • Ton piano 217... queue ou demi-queue ?
    Vrai qu'un piano haut de gamme est une merveille, à l'écoute.
    Un piano mécanique qui ressemblerait à "ton" Roland au toucher, mais toujours pas électrrifié... un pianoforte... mais ça prend aussi pas mal de place.
    Plein de vendredis lumineux ;-)

  • queue, bien sûr... what else ;-)
    et oui, pour mon "chez-moi" et pour mon maigre potentiel, un Roland suffira amplement ;-)

Les commentaires sont fermés.