K comme Knocke ou Knokke

D'abord, il y a eu ce tableau, au Petit Palais: 

2017-01-04 (28).JPG

Il est de la main de Camille Pissarro et s'intitule Le village de Knocke. 

- Tiens, se dit l'Adrienne, Pissarro est allé à Knokke en 1894? Et sur quelle hauteur s'est-il perché pour avoir ce point de vue sur le village? Écrivait-on réellement "Knocke" avec un c à l'époque ou est-ce une erreur? 

Bref, un tas d'interrogations devant ce joli tableau qui sent si peu la mer et les mondanités d'aujourd'hui. 

La réponse à la première question est oui: en juillet 1894, Théo Van Rysselberghe est à Knokke et Pissarro vient l'y rejoindre. On peut lire dans sa biographie qu'une maladie des yeux l'empêchait de peindre en extérieur: c'est pourquoi, il le faisait de la fenêtre de sa chambre. 

La troisième question a trouvé sa réponse dès le lendemain, à l'expo Hergé: 

2017-01-04 (56).JPG

Sur cette affiche publicitaire réalisée par Georges Remi entre les deux guerres on remarque la même graphie avec le c au lieu du k actuel. 

C'est l'époque où le père de l'Adrienne, d'abord dans le ventre de sa mère, puis tout bébé et petit enfant, découvrait les plaisirs de la plage. 

Il y a même dans les archives familiales une photo unique de la petite Ivonne dans ce genre de maillot de bain tongue-out

De la grand-mère Adrienne aussi, d'ailleurs... 

002.jpg

Sur la plage de Knokke, entre la petite Ivonne et son mari, leur premier-né; 
le père de l'Adrienne est encore au stade préparatif... 

 

Commentaires

  • De Pissaro à la famille d'Adrienne, il n'y a donc qu'un pas. Amusante cette dernière photo...

  • oui, on y voit quel genre de père était mon grand-père paternel, il tient l'âne, le bébé et la pelle du bébé... et en plus il se fait du souci en regardant la photographe (sa belle-sœur) ;-)

  • Il y a un lieu sur l'Yser, un peu en amont de Dixmude où avant il y avait un fort.
    En consultant cette page, vous découvrirez encore d'autres graphies.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Fort_Knokke

  • ah oui mais là on ne parle pas de la (future) cité balnéaire :-)
    (l'article en lien m'a fait penser à Fort Knox aux E.-U. ;-))

  • La première fois que je suis passée par cet endroit sur Yser, j'ai pensé à la station balnéaire où les frigo box sont interdits.
    ;-)

  • pire qu'interdits: ils sont moqués et stigmatisés :-)

  • Jolie famille !
    Pissaro est venu aussi pas mal dans le Vexin.

  • ah! sur cette photo la petite Ivonne n'a que 22 ans et mon grand-père 25 (et demi :-))
    Pissarro a beaucoup "voyagé", pour des tas de raisons, dont la guerre ou le manque d'argent (je trouve sa bio assez compliquée à suivre ;-))

  • y a-t-il des Belges qui portent ce nom?
    moi je ne connais que des Cnockaert ;-)

  • J'ai trouvé des de Knock à Adinkerke :o)

  • ah bon! jamais entendu... par contre des De Cock, tant qu'on en veut :-)

  • Quelle charmante photo, toute une ambiance, tant de choses exprimées, le couple qui est visiblement content de la journée, la jolie toilette, l'époux qui ne néglige aucune de ses responsabilités : il est bel et bien "l'homme" :)

  • apparemment, on s'habillait de blanc pour aller à la mer en été, à cette époque :-) on peut le voir sur les photos des différentes années
    et la petite Ivonne a vraiment l'air heureuse :-)
    merci d'être passée!

  • J'aime tes billets France-Belgique et la dernière photo avec l'âne est délicieuse.
    (Tu partageras peut-être mon étonnement en découvrant qu'on écrit encore Knocke-Heist sur le site de Visit Flanders en version française ! http://www.visitflanders.com/fr/destinations/knocke-heist/ )

  • ah oui, je le partage :-)
    justement ce midi je me demandais si cette graphie se retrouvait encore quelque part aujourd'hui, dans une soi-disant mouture francophone du mot!

  • Très jolie photo ! il va me falloir plonger dans tes archives, je suis un peu perdue !! Il neige, il vente, il burle chez moi ...... quel contraste avec ta photo ! belle fin de journée !

  • ah oui si tu veux en savoir plus sur la petite Ivonne, tu suis le lien que j'ai mis à son prénom (ou le tag Yvonne)
    ici aussi l'hiver arrive, avec ses premières (ou deuxièmes?) neiges :-)

  • J'ignorais cet orthographe de Knokke. Moi, c'est Coxyde, la station de mon enfance. Quant à Van Rysselberghe, j'aime beaucoup ses toiles, en particulier les pointillistes. Bon week-end Adrienne.

  • nous sommes donc deux :-)
    et oui, chaque Belge a sa station balnéaire liée à l'enfance, il me semble, pour moi c'est Westende...
    bon week-end!

  • Oui, moi c'est La Panne et mon épouse Coxyde (où son parrain avait une villa).

  • ma meilleure amie en secondaire allait aussi à Coxyde!
    La Panne, je me demande si j'y suis jamais allée (sauf en sortie scolaire, au parc d'attractions, pas loin)

  • J'ai relu tous les billets à propos d'Ivonne, ou lu pour certains puisque je ne te connaissais pas les premières années.
    Mais peut-être n'ai-je pas été assez attentive. Pourquoi écris-tu parfois Ivonne, et d'autres Yvonne ?

    et dans notre famille aussi, il y a une grand-mère qui s'appelait comme ça, avec un Y ...
    ;o)

  • non ce n'est pas toi qui as été inattentive, au contraire!
    c'est moi qui ne l'ai jamais expliqué :-)
    au moment de la création du blog, je voulais que son titre soit "abécédaire du temps qui passe" et dans cet abécédaire je comptais consacrer la lettre A à ma grand-mère Adrienne et la lettre Y à la petite Ivonne, la grand-mère que je n'ai pas connue puisqu'elle est morte quand mon père n'avait que six ans et demi. J'ai des lettres et des cartes signées de sa main, elle écrit son prénom avec un I mais au début j'ai toujours écrit ce prénom de manière plus traditionnelle, avec u Y (je croyais que c'était correct, d'ailleurs)

  • Je ne connais pas Knokke, mais je suppose que c'est une plage à la mode puisque tu parles de mondanités.
    J'aime beaucoup ce billet qui parle à la fois d'art et des gens. En fait, il parle de la vie.

  • merci, Dalva... oui, de la vie et donc de la mort ;-)

  • Je pense que ces questions de graphie, c'est un peu du surréalisme à la belge; Knocke en "français", Knokke en néerlandais. Un peu comme le ae et le aa (Maelbeek en "français", Maalbeek en néerlandais) - Groenendaal partout, pcq en Brabant flamand alors que j'aime tellement mieux la graphie avec le AE !

    Les Van Rysselberghe avaient une maison à la mer, où Maria a résidé un temps avec sa fille, une "bonne" et Verhaeren... Et dont elle fait le récit bref et émouvant dans "Il y a quarante ans". Knokke n'est pas ma tasse de thé. Plutôt de Haan (parce qu'il y avait l'Astoria et du temps où ce n'était pas du tout luxueux), mais maintenant, hors saison, j'ai découvert le charme étrange de Blankenberge (pour sa réserve naturelle de Uitkerke) et son atmosphère curieuse... Sauf la digue, ça, c'est comme partout : un mur de béton.

  • c'est pour ça que maintenant je vais à Ostende, au moins il y a des lieux où admirer du beau ;-)

  • ah possible! sur la digue aussi?
    bonne semaine, petit Belge!

Écrire un commentaire

Optionnel