I comme imaginons...

jeu,parodie,pastiche,poème,poésie

Imaginons, imaginons 

 

Imaginons, imaginons 

Que je verrais de ma fenêtre 

Mûrir des fraises et du Chinon 

Pour la santé et le bien-être. 

 

Je verrais des tartes à la crème 

Qui pousseraient au bord des routes; 

Les rois écriraient des poèmes 

Pour la paix à Homs, à Beyrouth. 

 

Les parents seraient un peu fous 

Et feraient de jolies bêtises, 

Les enfants un peu casse-cou 

Iraient aux pommes et aux cerises. 

 

jeu,parodie,pastiche,poème,poésie

La pluie tomberait en flocons 

Sous un tiède soleil de cuivre, 

Je m'install'rais sur mon balcon, 

Partout il y aurait des livres. 

 

Mon jardin serait plein de roses, 

Je ne verrais pas de mendiants, 

Finies les fins de mois moroses, 

Aucun ne vivrait d'expédients. 

 

Les animaux seraient en paix 

Et les hommes peut-être aussi. 

Je verrais partout du respect 

Au lieu de ces mal dégrossis. 

jeu,parodie,pastiche,poème,poésie

 

Imaginons, imaginons, 

De ma fenêtre je verrais 

Tout un univers bien mignon 

Que le soleil éclairerait. 

 

Les hommes sans plus de problèmes 

Voyageraient par-ci, par-là; 

Les rois écriraient des poèmes, 

L'hiver neigeraient des lilas. 

*** 

consigne de La petite fabrique d'écriture et pastiche d'un poème de Pierre Gamarra 

malheureusement refusé à la petite fabrique parce que la consigne était "par la fenêtre je vois" et non pas "je verrais

tongue-out

Commentaires

  • on pourrait apporter quelques améliorations au monde comme il va ;-)

  • Imaginer nos contemporains écrire de gentils poèmes comme celui-ci plutôt que des tweets assassins...

  • c'est aussi à eux que je pensais, en effet ;-)

  • je suis partie sur 'imaginons' parce que la consigne précisait que ce ne devait pas être le monde réel, que ça pouvait être un monde imaginaire (et pour mes octosyllabes, en plus du sens, j'ai préféré le conditionnel :-))

  • Il y a des ateliers d'écriture où ça ne rigole pas, dis donc !

    D'un autre côté, si tu imagines très très fort, normalement, ce que tu imagines, tu le vois. ;-)

    Bravo pour ce texte "JohnLennonesque" !

  • oui bien sûr, j'aurais pu l'écrire au présent, mais l'Adrienne est quelqu'un de très têtu - c'est là son moindre défaut, gnôthi seauton et tutti quanti ;-)

  • Heureusement, sur son blog, on met ce qu'on veut :-). Tiens, la pluie tombe en flocons ce matin, ou la neige en pluie, par moments, mais pas de fraises à l'horizon. Bon week-end, Adrienne.

  • oui, une poudre est tombée par moments :-)
    et oui, heureusement que sur nos blogs, autocensure mise à part, on fait ce qu'on veut ;-)
    merci et bon week-end à toi aussi!

  • Imagine hole ze pipoleuh !
    J'imaginerais bien avec toi, chère Adrienne.
    Tu es célestinienne aujourd'hui...( dit-elle en toute modestie ;-))
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • ahem en toute modestie, je ne fais que de l'adrienne ;-)

  • Chaque action actualisée a d'abord été imaginée.
    Continuons à imaginer un monde de paix on aura plus de chance de le voir se réaliser au lieu de le visualiser de plus en plus laid... Mais c'est parfois difficile d'y croire avec tout ce "melting pot" partout. Mais continuons c'est le seul espoir.

  • je l'ai déjà souvent dit ici, je ne vois pas d'autre issue que de rester positif, surtout dans mon métier!

  • ce n'est qu'en imaginant du beau qu'on réussit à s'endormir le soir :-)
    (moi en tout cas!)

  • Oh, moi tout simplement, j'adore.

    Les fraises et le Chinon m'ont charmée. Et le reste a suivi...

    Encore, encore o;)))

  • oh non, il y a déjà bien assez de (cata)strophes ;-)

  • Coucou ,

    j'adore ce joli texte
    L'imagination est une telle richesse ....

    Excellent dimanche

  • merci de ta visite, Lara, j'espère que tu vas bien!
    bon dimanche à toi aussi

Écrire un commentaire

Optionnel