D comme désuet

jeu,fiction,souvenirs d'enfance

Dès potron-minet, après de courtes ablutions, ils partaient, l'humeur primesautière et la tête pleine des mirifiques choses qu'ils feraient là-bas, dès leur arrivée, en récompense des moult kilomètres avalés. 

Le petit frère embarquait toujours subrepticement quelques jouets de plus dans la voiture déjà pleine à craquer. Leur père le subodorait mais préférait épargner ses forces pour fustiger tous ces paltoquets, ces gougnafiers, ces pleutres mous du volant qui avaient choisi de prendre la même route le même jour que lui. 

Plusieurs fois, la gamine vérifiait si le billet de 20 francs reçu du grand-père était toujours bien plié en quatre dans son escarcelle. Le petit frère jouait à la guerre en faisant tous les bruitages puis à brûle-pourpoint s'enquérait: "c'est encore loin?". 

Leur pusillanime mère se gardait bien d’intervenir jusqu’à ce que le père, excédé, intime le silence. Mais toujours le petit frère prenait ses menaces pour galéjades et poursuivait allègrement ses calembredaines. 

"C’est encore loin?" répétait-il au moment même où on lui promettait punitions et fessées, prouvant par là qu’il n’y voyait que rodomontades. 

Au bout de douze heures de route, ils finissaient tout de même par arriver au pays des vins gouleyants, vénus callipyge et commerçants chafouins qui la nuit peignaient "NL go home" sur toutes leurs départementales et le jour vendaient du pastis aux NL en leur faisant croire que c’était du cognac. 

*** 

merci à Filigrane pour ce jeu où il fallait utiliser 10 des 20 mots désuets suivants: 

ablutions, brûle-pourpoint, calembredaines, callipyge, chafouin, escarcelle, fustiger, galéjade, gougnafier, gouleyant, mirifique, moult, paltoquet, potron-minet, pleutre, primesautier, pusillanime, rodomontades, subrepticement, subodorer 

*** 

photo prise à l'expo Hergé 

dessin pour le Lotus bleu

Commentaires

  • Merci, Mme Chapeau

  • J'ai le même genre de souvenirs en tant que maman. Chez nous, c'était le numéro 3 qui rendait fou ses deux ainés...

  • "c'est encore loin?" ou les bruitages avec les jeux?
    ;-)

  • Les bruitages avec les jeux.
    Il avait inventé une chanson efficace sur un air entendu au cirque.

  • ça peut être tout à fait charmant mais sans doute lassant à la longue ;-)

  • c'est que d'une part beaucoup de ces mots ne sont pas désuets pour nous qui continuons à les employer et d'autre part tu n'es pas la norme pour ce qui est de la culture livresque et lexicologique ;-)
    rien à voir avec l'âge :-)
    (tiens ça me rappelle une anecdote avec Monsieur Neveu :-))

  • Tu as enrichi mon vocabulaire Adrienne :-)
    Bon dimanche.

  • pour certains, avant de les utiliser, j'ai vérifié leur sens exact dans un dictionnaire, au lieu de me fier à l'idée vague que j'en avais, comme gougnafier, par exemple ;-)

  • Ce sont pourtant là des mots que j'utilise tous les jours ! Serais-je moi-même obsolète ? Le véritable neveu de mon oncle Walrus ? ;-)

    Joli récit et bel exercice encore, Madame !

    Sinon j'aurais bien mis un "s" à callipyge". A l'époque il y avait Brigitte Bardot ET Martine Carol ! ;-)

  • comme je le répondais à ton oncle, beaucoup de ces mots ne sont pas désuets pour nous qui les utilisons - subodorer, par exemple - mais l'exercice est agréable, il suffit de trouver la bonne histoire où les mettre tous à leur place :-)
    (je pensais aux vraies vénus de marbre dont il ne restait de beau que le cul, après qu'on les avait déterrées sans bras ni jambes et souvent même sans tête de quelque champ provençal ;-))

  • merci Aman Bou (mais faut pas exagérer tout de même ;-))

  • ah ben j'espère ;-)
    et lui non plus ne mérite pas le vocable "désuet"
    bonne soirée!

  • Je m'y suis collée aussi ^^
    Peut-être que ça fera revenir Madame Chapeau ?
    Elle me boude... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • LOL tu joues à l'Antigone d'Anouilh, "moi je veux tout, et tout de suite" :-)

  • Normal, il n'y a rien sur ton blog ni sur filigranes

  • Zut, ça vient de paraître à 19:13 !

  • "Je dois faire pipi" fait partie des phrases entendues dans la voiture !
    Sinon, je suis d'accord avec toi : il y a quelques mots dont je me sers souvent, mais pas tous. Joli exercice !

  • pas tous, non! au départ je croyais en mettre une bonne demi-douzaine dans mon texte et finalement ils y sont tous passés ;-)
    (faire pipi ou avoir soif n'étaient pas des arguments acceptés quand mon père était au volant ;-) je me souviens de retours de Bruxelles - une grosse heure de route - où déjà avant de partir il nous disait: vous boirez à la maison / vous ferez pipi à la maison)

  • Très bel exercice. Le petit frère était-il un Schtroumph ?

  • il n'est pas bleu, en tout cas ;-)

  • J'aime bien lire ta version de la consigne. Laquelle me semble bien difficile !

    Mon fils dit parfois que la phrase qu'il a le plus prononcée quand il était enfant et qu'on l'emmenait à des vernissages c'est "On y va?"

    En résumé, nos politiques sont des paltoquets, des pleutres et des faquins (je crois qu'on trouve aussi tout cela dans les Johan et Pirlouit...)

Écrire un commentaire

Optionnel