20 miracles de la nature (4)

bricabook258.jpg

De drôles de choses 

poussent sur les plages belges... 

Au bout d'un tronc lisse, fin et blanc, 

une banane, 

un train vert, 

une maison au toit rouge, 

un ballon, un poisson 

et même un bateau. 

banane.jpg

Pendant que papa et maman 

font la sieste et la bronzette 

les enfants jouent et s'égarent. 

Combien de fois mini-Adrienne-maxi-distraite n'a-t-elle pas eu ce coup au cœur de ne plus savoir de quel côté se tourner pour retrouver sa mère et son petit frère? 

2016-08-26 (1).JPG

D'un bout à l'autre de la digue 

tous les appartements se ressemblent, 

les même parapets, les mêmes bancs, 

les mêmes promeneurs. 

Ô miracle de la nature! 

Un millier d'enfants perdus 

retrouvent chaque été leurs parents, 

heureusement, 

grâce à la banane ou la maison 

qui poussent en haut d'un bâton! 

photo 1 chez Leiloona

photo 2 ldh 

photo 3 Adrienne à Ostende en août 2016, l'été des 1379 enfants perdus

Commentaires

  • L'an passé, j'ai perdu de vue ma petite fille mais elle n'était pas perdue.
    Elle achetait des fleurs en papier crépon. Après avoir fait le tour des magasins, elle est revenue...

  • elle est bien dégourdie :-)
    peut-être le repère l'a-t-il aidée?

  • Effectivement, elle avait bien regardé où l'on était avant de partir...
    Mais elle n'avait pas bien écouté. Je lui avais dit "tu vas voir les fleurs du magasin là-bas puis tu reviens me dire ce que tu as vu" ;-)

  • vous en demandez trop, Mme Chapeau, un enfant intelligent, dégourdi et en plus toujours obéissant ;-)
    moi c'est en revenant de la baignade que je devais chercher ma mère, je sortais toujours de l'eau beaucoup plus à gauche (ou à droite, selon le point de vue) que là où j'y étais entrée ;-)

  • C'est à cause des courants marins...
    A Koksijde, quand la marée monte, ils vous entrainent vers Oostduinkerke; quand elle descend, ils vous entrainent vers De Panne...

  • oui, il y a toujours une direction qui vous donne l'impression de nager plus vite que votre dernier record (et une direction où ça peine ;-))

  • C'est vrai que les petits s'égarent vite sur la plage, ils sont tellement absorbés par la baignade ou par le château de sable... quand ils relèvent la tête, ils paniquent un peu !

  • surtout aux moments où les plages sont bondées :-)

  • elles sont comme sur la photo, avec du sable fin qui ne pique pas les pieds :-)

  • J'ai souvenir des plages du Havre qui comptent 7 mètres de marée. Comme la pente est douce, si tu t'installes sur les galets par marée haute, la mer est à l'horizon à marée basse. Tu lis en surveillant le maillot de bain rouge et le bleu ciel. Puis brutalement, tout en ayant l'oeil sur les deux maillots au loin, tu as tes enfants devant toi qui te parlent. C'est ce qu'on appelle une bonne surveillance... mais pas du bon enfant...

  • tu me fais rire :-)
    ces marées traîtresses, je les ai connues dans la baie du Mont-Saint-Michel, mon petit frère et moi on aurait pu y rester et ma mère ne nous surveillait pas du tout

  • merci Lakévio! j'avais très envie de participer à ton jeu aussi, mais mon rhume m'a empêchée de "fonctionner" ce week-end

  • merci Lady Marianne!

  • Retrouver la photo dans son contexte, c'est très chouette !

  • merci Albertine :-)
    ça m'a fait penser à un petit jeu sur Arte, où il faut deviner si une photo (ou un tout petit bout de film, plutôt) a été prise en Allemagne ou en France

  • À Atlantic City sur le board walk bondé de monde mon fils avait 4 ans juste à mes côtés et hop il n'y est plus. Trois sont partis à sa recherche moi je suis restée sur place le cœur qui battait à une vitesse folle. En un instant mon monde s'est écroulé. Et hop il revient à mes côtés. Nous on l'avait perdu mais lui ne s'était pas perdu. Contente de le voir revenir c'est peu dire...

  • j'imagine, Maty, quelle angoisse!

  • Joli éloge aux plages Belges et surtout à ces drôles de repères qui permettent aux petits comme aux grands de trouver leur chemin. Je n'en ai jamais vu sur les plages où j'allais, et ce fut pour moi une découverte lorsque j'ai vu la photo.

  • l'adage se vérifierait donc toujours, que voyager c'est apprendre ;-)

  • C'est encore une fois la preuve que "Vive la banane !"

    http://vivonzeureux.blogspot.fr/2016/03/kevin-ayers-caribbean-moon.html

  • Je vois que Renaud avait un peu le même look, à l'époque, mais en moins sucré ;-)

  • Nous avons perdu notre plus jeune fille sur une plage bondée dans le sud de la France quand elle avait 3 ans. Quelle frayeur !
    Les surveillants de la plage ont été très rassurants et nous ont aidé à vite la retrouver. C'est là que j'ai appris que les petits partaient toujours dos au soleil, et ça c'était vérifié ce jour-là.
    Les plages belges sont si grandes, les repères visuels sont une bonne idée je trouve !

  • toujours le dos au soleil, c'est malin, ces petits :-)
    (j'imagine ta frayeur! surtout à trois ans, de combien d'éléments disposait-elle pour s'identifier et faire retrouver ses parents? peu, je suppose)

  • Bonjour Adrienne, ravie de te retrouver pour un texte que je trouve vraiment très original par rapport à la photo....Tous les commentaires ou presque te montrent à quel point tu as su , toute en légèreté, aborder un sujet sensible .....

  • merci beaucoup, Bénédicte!
    je me trompe peut-être, mais je n'ai pas vu ta participation...?

  • Je suis passée à travers les mailles du filet de Leiloona quand elle a relevé ses mails, donc elle a mis mon texte lundi soir !! Voilà pourquoi tu ne m'as pas vu avant !!

  • ah bon! alors j'y retourne :-)

  • deux très bonnes raisons d'être, c'est certain!
    bonne semaine à vous aussi

  • merci, la Plume et la Page!

Écrire un commentaire

Optionnel