X c'est l'inconnu

Brussel 2017-03 (54).JPG

Samedi dernier 

près de la Bourse 

(était-ce la rue Orts? je ne sais plus) 

un graffeur était au travail: 

après avoir passé une couche de peinture blanche sur les tags qui ornaient la palissade, il était en train d'esquisser les grandes lignes de son dessin. 

Dans la main gauche, son smartphone sur lequel se trouvait le modèle à suivre, en mini-miniature, et dans la main droite, la bombe de peinture grise pour donner le modelé du dessin. 

Je lui retire mon petit chapeau et je repasserai sûrement pour admirer le résultat final cool 

Brussel 2017-03 (53).JPG

C'est seulement parce que je me suis arrêtée pour voir le graffeur, que j'ai remarqué les étages supérieurs du bâtiment d'à côté, entièrement recouverts de faïences en rapport avec la destination originale des lieux. 

Si on ne lève pas la tête, on ne voit que le rez-de-chaussée et ses panneaux noirs invitant à aller jouer à des jeux de hasard. 

Commentaires

  • Pour ne pas marcher la tête perpétuellement levée, il faut se balader avec un guide.
    ;-)

  • vous avez sûrement raison, mais les balades avec guide me fatiguent ;-)

  • Cela peut être un guide papier ;-)

  • je ne rejette pas les visites guidées, elles peuvent être intéressantes, mais elles me font très vite mal au dos (marche trop lente, stations debout trop longues...)
    le papier, oui, et une bonne préparation au préalable :-)

  • Il faut toujours lever la tête en marchant, ce que l'on faisait peu, mais encore moins aujourd'hui puisqu'on marche en regardant son téléphone...

  • les autres passants ne remarquaient même pas cet homme qui était à hauteur de leurs yeux ;-)

  • Moi, je regarde où je mets les pieds. Je ne voudrais pas me faire traiter de "tête en l'air" :o)

  • ah? toi aussi on te l'a déjà souvent fait, ce reproche?
    :-)

  • Non, peut-être !

  • désormais nous dirons comme Joe Krapov que c'est parce que nous avons une âme de poète :-)

  • Pour les poètes, la ville est un spectacle permanent.
    Pour les non-poètes, le smartphone est un spectacle permanent et la ville n'existe pas.
    Un jour viendra où le smartphone deviendra transparent ou verre grossissant. Ce jour là, au lieu de regarder la ville ou les beautés du monde, l'"H"omme se regardera le nombril !
    Comment ? Ca existe déjà ?

  • un spectacle permanent, c'est vrai, et même on manque d'yeux pour tout voir :-)

  • A chaque fois, j'ai lu gaffeur à la place de graffeur ! C'est grave docteur ?
    :D
    Si tu repasses par là, n'oublie pas de reprendre une photo !

  • c'est gave :-)
    si j'y repasse, oui, mais je ne sais pas quand! qui sait si le bâtiment ne sera pas achevé et les palissades enlevées :-)

  • ce sera joli quand ce sera terminé, je suppose :-)

  • Euh oui, on marche surtout en regardant le trottoir (enfin, c'est mon cas). Le smartphone doit drôlement poser problème, à moins qu'il n'existe une application signalant les crottes de chien o;) (et autres déjections urbaines). ce quartier est en pleine mutation, espérons qu'il en sorte quelque chose de potable. Je trouve aussi les promenades guidées un peu fatigantes (et il faut qu'elles aient lieu quand il y a le moins de circulation), même si ça peut être agréable... Avec quelqu'un qui connaît bien un bout de quartier, et pas trop long... Le pire, c'est le guide bruxellois type, zwanzeur, qui n'a qu'une connaissance historique et architecturale limitées et qui vous assomme de lieux communs et plaisanteries douteuses... J'ai eu le cas !

  • en effet, je n'ai pas non plus besoin qu'on m'assomme de l'anecdotique, du trivial, ou d'une multitude de dates, de noms et de chiffres que de toute façon j'aurai oubliés dans l'heure...

  • ps. Un bon smartphone équipé d'un bon appareil photo est aussi un smartphone qui sort du commun o;)))

  • je finirai sans doute aussi par m'acheter ce joujou et j'aurai besoin - je le crains - de nombreuses heures pour apprendre à m'en servir au minimum, exactement comme je me sers du minimum des fonctionnalités de mon appareil photo, qui pourtant n'est que très basique ;-)

  • C'est ce qui s'appelle garder l'esprit curieux... Je ne me suis toujours pas décidé à m'acheter un smartphone, car je n'en ressens vraiment pas ni l'envie, ni le besoin, et je trouve qu'on passe déjà assez de temps derrière les écrans.

  • comme nous le conseille Bond Zonder Naam, regardez un peu plus les gens et un peu moins vos écrans ;-)

Écrire un commentaire

Optionnel