C comme cyclisme

DSCI4792.JPG

Je ne sais pas si ça convient comme participation au "mois belge", mais à la lettre C je ne peux mettre que le mot cyclisme. 

Ce genre de plaque, la police vient en déposer une tous les dix mètres, dès le mois de mars. Après, il suffit de coller une nouvelle feuille sur la précédente, avec la date du week-end suivant, et ainsi de samedi en dimanche, toutes les courses cyclistes passant en Flandre font le détour par ma rue. Pour ensuite entamer une montée sur de vrais pavés bien inégaux. 

C'est là qu'est massée la foule des supporters et que sont installés les journalistes et leurs caméras. Pour bien voir les visages crispés par l'effort, les muscles tendus et qui sait, avec un peu de chance, une ou deux chutes mémorables. 

Le mythe du "flandrien" et de ses pavés a attiré environ 17 000 cyclotouristes samedi - trop, est-ce assez? - pour finir en apothéose dimanche, avec vrombissements d'hélicoptères, de motards, haut-parleurs de caravane publicitaire et sirènes d'ambulances. 

Cette année, j'avais choisi de ne pas m'exiler à Ostende ou à Bruxelles. Occupée à enlever les pissenlits du potager, j'entends au loin les quatre premières notes de la symphonie numéro 5 de Beethoven... 

C'était une publicité Rodania! 

Commentaires

  • Et si tu louais une petite place chez toi pour voir la course ? Dans ton jardin ou à ta fenêtre ? Un complément de salaire !

  • devant chez moi, c'est trop plat, ils passent à toute vitesse, mais c'est vrai que je pourrais offrir le "pied-à-terre", les pavés ne sont pas loin ;-)

  • Un des moments décisifs de dimanche:
    https://www.youtube.com/watch?v=IepgQwLhkYc

  • votre vidéo illustre parfaitement mon propos, Mme Chapeau! et on a par rapport à ces chutes une attitude tout à fait hypocrite, on fait mine de les déplorer et en même temps on les attend, elles font spectacle

  • Pas moi...
    Je suis déjà tombée plusieurs fois à vélo. Quand je vois une chute, j'ai mal pour les coureurs. Quand je les vois rouler "volle gas" sur les pavés, j'ai mal aussi.

  • ce qui me fait chaque fois frémir, c'est moins le pavé et le danger de chute, mais la présence des voitures et des motos qui se faufilent entre les coureurs, les frôlent, leur collent à la roue!
    de même dans cet extrait vidéo, ce sont de nouveau ces autos et motos qui m'ont choquée

  • Sans parler de tous les gaz d'échappement que ces voitures et motos envoient à la figure des coureurs...

  • c'est vrai que ça ne sent pas que la frite et le hot dog ;-)

  • Ce n'est pas seulement Mozart, c'est aussi Beethoven qu'on assassine ?
    L'Enfer (du Nord) est donc pavé de bonnes intentions ?
    ;-)

  • et ces mecs-là, sont-ils aussi des gars du Nord?
    :-)
    https://www.youtube.com/watch?v=LQ5_GZfIOsg

  • un Wallon?
    ;-)

  • À mon avis, le spot a dû être tourné au mur de Huy

  • en tout cas, c'est en Wallonie :-) mais je te fais confiance pour situer plus précisément!

  • sauf quand ça perd une roue :-)

  • Tout le monde se passionnait pour le vélo dans ma famille, ma mère le plus... sauf moi! Je n'ai jamais compris qu'il y a des stratégies, pour moi il s'agit de rouler plus vite que les autres pour gagner. Paraît que je suis ignorante! :-)

    Ro-da-niiia, ou tic-tac-pon-tiac, les bonbons jetés par la fenêtre des voitures, les gens aux bords de la route, ça je m'en souviens...

  • un des tout premiers soulagements, il y a dix ans, a été de ne plus devoir subir de sport à la télé ou à la radio, jour après jour et en toute saison :-)
    bises Lulu

  • Belle victoire de Philippe Gilbert qui l'a bien méritée! Beau symbole aussi de voir un Wallon champion de Belgique remporter le Tour de Flandre . Ce que j'aime dans le cyclisme, c'est que cela reste un sport populaire auquel toutes les couches sociales peuvent assister. Certaines familles n'ont pas les moyens d'aller voir des matchs de foot avec leurs enfants, mais une course cycliste (quelle que soit le niveau de notoriété des coureurs), oui. Et j'aime bien aussi ces petites fêtes populaires qui s'organisent ici et là le long du parcours.

    Bonne semaine Adrienne.

  • c'est vrai qu'on en fait un truc très festif, avec écrans géants et buvettes aux endroits stratégiques, surtout en, haut des pavés ;-)
    bonne semaine à vous aussi!

  • OMG ! le mot qui me donne vraiment des boutons...
    Je t'expliquerai un jour peut-être si tu veux.
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • bien sûr, fais-le en mail privé :-)

  • Je compatis. Pour moi, courses vélo est synonyme de chamboulement de programmes télé (j'attends deux épisodes de Section de recherches et soit on me les sucre pour du foot le samedi soir, soit pour une course cycliste l'après-midi). Ceci dit, je sais que je les retrouverai après... J'ai toujours trouvé marrant les arguments des fans du Tour de France et autres courses cyclistes : c'est pour les paysages. Mwoui. Mais quand une heure avant l'arrivée tu ne vois que les coureurs, les gens sur le côté, ceux qui courent à côté de la course, les voitures et les motos, tu te poses effectivement des questions. Je me souviens d'une époque où mon fils regardait le tour de france et s'endormait devant. Il disait que c'était un bon somnifère.

  • pour les paysages, oui oui, on m'a aussi déjà servi cet argument ;-)

  • la pub est plus que lassante!

Écrire un commentaire

Optionnel