H comme Hannon

2017-04-08 (19).JPG

2017-04-08 (18).JPG

Théo Hannon et son copain James Ensor s'amusent autour d'un même thème... 

(photos prises au Mu.Zee d'Ostende)

ici, on peut voir un des portraits de Théo Hannon par James Ensor  

Commentaires

  • dans ce cas-ci, je parlerais plutôt de nouvelle forme de pruderie ;-)

  • dans cette famille-là, je ne connais que Sémiramide ;-)

  • Tu te trompes de catégorie de médicaments : l'opéra c'est plus laxatif que diurétique... :o)
    (Enfin si on veut bien oublier la définition que Tristan Bernard donnait de l'entracte dans un de ses mots croisés : "Vide les baignoires et remplit les lavabos")

  • Il a de drôles de moeurs, ce Tristan ;-) moi, les lavabos ça me sert à me laver les mains ;-)

  • Il utilisait le sens élargi, comme confirmé par le CNRTL :
    − Gén. au plur. Cabinet d'aisance public (où se trouve généralement un lavabo). Synon. toilettes.Où sont les lavabos? Des gens passaient, allant aux lavabos (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 228).Elle restait vingt minutes aux lavabos, à lire Nietzsche (Montherl., J. filles,1936, p. 956).Laforgue demanda un numéro de téléphone qui n'existait pas. − On ne répond pas, dit la dame du lavabo (Nizan, Conspir.,1938, p. 12).

  • oui oui, j'avais bien compris, c'est le même genre d'euphémisme que de dire qu'on a mal au coeur quand on a envie de vomir ;-)

  • Le plus difficile était de trouver une rime...et il l'a fait avec panache. ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • oui moi aussi ça m'a épatée :-)

  • Quelqu'un qui a osé titrer un recueil "Au clair de la dune" ne peut être que sympathique.
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5487206h.r=theo%20hannon?rk=150215;2

    On y trouve ceci qui devrait te plaire :

    OSTENDE

    Ostende!... Ostende est la reine des plages,
    Elle commande à tout le littoral.
    Son sceptre est d'or et les plus beaux mirages
    Se font réels sur son sable idéal.

    Dispensatrice attirée et subtile
    De toute joie et des nobles plaisirs,
    Elle sait joindre à l'agrément l'utile
    Et satisfaire aux plus vastes désirs.

    Sur cet Eden que l'Europe patronne,
    Le succès fait flotter son étendard,
    Il veut tous les fleurons à sa couronne,
    Et rêva d'être d'Ostende — Centre d'Art.

    Or, pour lui faire une digne auréole,
    Rois de la brosse et rois de l'ébauchoir,
    Dieux de la science et Dieux de la parole,
    Rivalisaient d'art et de beau savoir.

    Ville de luxe, attirance profonde,
    Où la beauté brille en un cadre exquis,
    De ses flots verts sortit Vénus la Blonde
    Et tous les coeurs par elle sont conquis.

    Vraiment, Ostende est la Reine des Plages,
    Elle commande à tout le littoral.
    Son sceptre est d'or et les plus beaux mirages
    Se font réels sur son sable idéal !

  • la grande époque, quoi ;-)

  • J'ai connu "une" Hannon : elle était au Congo avec moi : nous aavons faait à nous deux un très beau voyage train-bateau etc. de Léo à Matadi, de Matadi à Boma, de Boma à Tshela et retour... en 1957

  • Bruxelloise, comme les autres Hannon célèbres?

  • grand soulagement, disons

Écrire un commentaire

Optionnel