J comme James

Au Mu.ZEE d'Ostende, la nouvelle aile consacrée aux deux "enfants du pays", James Ensor et Léon Spilliaert, vaut vraiment la visite. 

peinture,art,ostende,belge,belgique

Voici maître James, âgé de 66 ans, contemplant la mer depuis la terrasse du Kursaal, en 1926. 

peinture,art,ostende,belge,belgique

Sa "Grande Marine", dont Verhaeren, dans sa monographie sur James Ensor publiée en 1908, disait ceci: "l'horizon déchiqueté de lueurs saumonées et de nuages violets multiplie le ton et fait songer à quelque énorme oiseau de flamme qu'on déplumerait, au bord de l'espace. La mer fut pour l'oeil d'Ensor une admirable éducatrice. Rien de plus ténu et de plus frêle que la coloration d'une vague avec ses infinies désinences, avec sa mobilité lumineuse et myriadairement changeante." 

peinture,art,ostende,belge,belgique

Parmi les documents écrits, ce feuillet sur lequel il s'est amusé - avec pas mal de dérision - à répondre au fameux questionnaire de Proust. Vous pouvez ouvrir la photo pour la voir en plus grand si vous cliquez dessus. 

Enfin, on y apprend aussi davantage sur le sérieux qu'il mettait à son travail de compositeur et la fierté qu'il en retirait. On peut y écouter "La gamme d'amour" musique de ballet pour lequel il a dessiné les décors, les costumes et écrit la musique ainsi que le scénario. 

Sacré bonhomme tongue-out 

et après-demain, L comme Léon!

Commentaires

  • J'aime bien l'idée que la mer puisse être une admirable éducatrice...

  • j'ai trouvé ça bien vu et bien dit, moi aussi :-) je me suis dit que regarder la mer et l'observer avec l'oeil de celui qui a envie de la dessiner ou de la peindre, c'est très décourageant, elle est tout le temps en mouvement et change en effet tout le temps de couleur!

  • Simplement décrire la couleur de la mer du Nord peut être décourageant...

  • c'est ce que j'ai pensé en la regardant, je me suis dit que ceux qui l'appellent "grise" ont tort, elle avait ce jour-là plus de bleu que de gris, avec des nuances vertes et émeraude :-)

  • Quand nous y sommes allés voici quelques années déjà, c'était à l'occasion d'une expo temporaire sur les contemporains d'Ensor.
    ... et c'est bien essayé mais je ne répondrai pas au questionnaire de Marcel ! :o)

  • "entre nous", les consignes de ce soi-disant Raymond sont bien pires, je t'admire de te flageller ainsi chaque jour :-)

  • J'allais justement interroger Google pour savoir si tu y avais déjà répondu un jour ! ;-)

  • merci pour cette découverte

  • je n'ai pas pris le temps d'écouter les 27'43" que dure le ballet mais je me suis dit que j'aimerais bien un jour savoir jouer assez de piano pour m'y mettre moi-même :-)

  • Il aimerait mourir "comme puce écrasée sur blanc sein de pucelle"...
    Original...
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • je le savais que cette réponse te plairait, j'ai pensé à toi en la lisant ;-)

  • :-)

  • J'ai visité ce musée il y a quelques années lors d'une exposition, mais j'ignorais qu'il y avait une nouvelle aile consacrée à Ensor et Spilliaert. A noter aussi le très beau Musée Delvaux à Saint-Idesbald.

  • c'est vrai qu'il y a d'autres lieux qu'Ostende, mais que voulez-vous, c'est là que j'ai laissé mon coeur ;-)

  • Il va peut-être bien falloir que les Krapov réfléchissent à une semaine de vacances à Ostende un de ces quatre !

  • dans ce cas, j'espère que les Krapov m'en avertiront :-)

  • Nous n'y manquerons pas !

  • Bien!
    Bien, bien, bien!

  • super et pour rép à hier ma préférée est Blankenberghe

  • j'allais te répondre qu'il y a des endroits bien mignons à Blankenberge aussi, comme la jolie gare, mais mille sabords!!! je vérifie et je vois qu'elle a été abattue en 2013 pour être remplacée par un horrible bloc "moderne"!!!

  • La mer est une véritable éducatrice, et pas seulement pour les peintres.
    Je suis allée à Ostende une fois, il y a des années, et je me suis promise d'y retourner un jour et d'y rester un peu de temps pour aller, justement, sur cette plage.
    Bonne journée.

  • c'est vrai qu'elle peut inspirer aussi beaucoup de pensées philosophiques :-)

Les commentaires sont fermés.