L comme Léon

2017-04-08 (15).JPG

La vie de Léon Spilliaert, né en 1881, donc 21 ans après James Ensor, présente tout de même pas mal de similitudes avec celle du grand maître qui le précède. Lui aussi naît à Ostende dans une famille de commerçants. Son père crée et vend des parfums pour lesquels dès l'enfance le petit Léon crée et dessine de jolies étiquettes et publicités. 

Dans leur ville natale, tous deux ont fréquenté la même école, qui s'en enorgueillit aujourd'hui par une belle plaque de cuivre apposée à côté de l'entrée principale. Non, je ne l'ai pas photographiée tongue-out 

2017-04-08 (24).JPG

Parmi les documents écrits, cette lettre de nouvel an permet d'admirer sa belle calligraphie. On comprend que le papa lui confie la rédaction de ses étiquettes de parfums cool 

En 1900, le jeune homme de 19 ans peut accompagner son père à l'Exposition universelle, à Paris. Il y reçoit sa première belle grande boîte de pastels. 

Léon_Spilliaert_(1903)_-_Dame_met_voile.jpg

J'y ai surtout admiré cette oeuvre que je n'avais pas encore vue, oeuvre fragile - de l'encre sur du papier - représentant une "Dame avec voile" (1903).

Avis aux amateurs: beaucoup de ses oeuvres se trouvent en photo sur wikipedia commons.  

Commentaires

  • Chez wikipedia commons. le titre le plus surprenant est "Léon spilliaert,
    la portatrice d'acqua"

  • ah oui, je suis allée vérifier, c'est parce que le photographe est italien et qu'il a traduit de waterdraagster/la porteuse d'eau en italien, portatrice d'acqua :-)

  • bin une ou l'autre plage c'est pas important biz Adrienne

  • en effet, le sable et la digue sont les mêmes partout :-)

  • Tu m'as fait peur !
    J'ai cru que tu allais nous parler du Beau Léon :o)
    http://www.resistances.be/jeandoutreligne.html

  • élève Walrus, tu n'as pas été attentif ;-)
    j'annonçais ce Léon-ci avant-hier et aucun autre :-)
    allez, bon week-end quand même!

  • Zut ! J'étais en train de préparer une vanne sur Trotsky...

  • en fait ce titre L comme Léon me fait tout bizarre à chaque fois que je le vois, parce que c'est le prénom de mon père, qui le tenait de son parrain qui le tenait du sien etc (ah on avait de l'imagination, dans la famille, tu devrais voir l'arbre généalogique! :-))

  • Ah, moi je n'avais qu'un oncle par alliance qui s'appelait Léon (motus : il était gendarme)

  • même Renaud a tourné sa veste et embrassé un flic :-)

  • Ah mais j'aime beaucoup l’œuvre de Léon !
    J'irai visiter la nouvelle aile du Mu.ZEE d'Ostende, si l'occasion se présente.

  • il faudra ou il faudrait?
    ;-)

  • Qui n'aimerait Léon Spilliaert ?

  • oui, n'est-ce pas :-)

Les commentaires sont fermés.