M comme Masereel

A travers toute son oeuvre, Frans Masereel a fait preuve d'un regard critique sur son époque et d'un indéfectible pacifisme. Son engagement est aussi celui d'un homme qui a toujours voulu rester positif: il montre de la confiance en l'avenir du genre humain, malgré tout. 

Le Mu.ZEE d'Ostende lui consacre une expo qui a comme titre "la résistance en images"

art, peinture, belge, belgique, ostende

Je vous montre d'abord cette gravure sur bois, "Le voyageur" (1922) parce qu'elle symbolise bien ce qu'il a beaucoup fait dans sa vie, voyager pour aller voir ailleurs par lui-même comment les choses s'y passent ou pour se mettre en sécurité, vu ses activités antinazies. 

art,peinture,belge,belgique,ostende

"Amerika" (1922)
Il fait deux voyages en URSS  

art,peinture,belge,belgique,ostende

Char et église, 1935-36

art,peinture,belge,belgique,ostende

Moscou, maisons anciennes et nouveaux buildings, 1935 

art,peinture,belge,belgique,ostende

Ouvriers de chemin de fer en Russie, 1935-36, qui me font penser aux 'moujiks' dans le Général Dourakine, de la comtesse de Ségur wink 

art,peinture,belge,belgique,ostende

Le Front populaire, 1936 

art,peinture,belge,belgique,ostende

illustration pour le texte de Jules Laforgue (cliquer pour voir en grand) 

L'expo se termine sur la grande fresque qu'il a réalisée pour l'Exposition universelle à Paris (1937) dans laquelle il exprime - un peu à la manière des affiches russes - sa foi en l'avenir: "La famille en lecture" le fait entrer dans la compagnie de ceux qui croient que l'art, la culture, la connaissance sont indispensables au genre humain, donc aussi à l'ouvrier. 

art,peinture,belge,belgique,ostende

partie centrale du tableau

 

Commentaires

  • Un bon moment pour nous rappeler toutes ces bonnes idée, le pacifisme, la culture utile à tous, ...
    Passez un bon weekend.

  • c'est toujours le bon moment pour cette sorte de rappel :-)
    bon week-end à vous aussi!

  • bonnes idéeS of course.
    Désolée...

  • faut pas, Mme Chapeau, ça nous arrive à tous, vraiment!

  • Je n'en avais jamais entendu parler avant ton article. Un homme à qui le voyage a donc évité le pire : l'océan de certitudes ;)

  • il a été illustrateur ami de nombreux écrivains, comme Stefan Zweig et Romain Rolland

  • Ah! Mais ça a l'air super intéressant... Je devrais absolument acheter le Soir du mercredi, avec le Mad.
    J'ai toujours beaucoup aimé les gravures sur bois de Masereel. Mais ici, cela a vraiment l'air varié et tout à fait différent de ce que j'ai pu voir jusqu'à présent. Bon, je vais inscrire cela à mon programme de visites d'expo (je dois encore aller voir Pierre et Gilles à Ixelles).

  • oui, très intéressant, et en effet on sort de ce qu'on connaît le mieux de lui!

  • merci, aman bou, toi aussi!

  • J'avoue, je ne connaissais pas Frans Masereel.
    Mais je suis contente de combler cette lacune parce que tout ce que tu en dis ne m'inspire que de la sympathie.

  • il a rejoint des pacifistes suisses aussi, un moment :-)

  • Je n'avais pas vu cet article, et y arrive via Le Petit Belge (notre cher Petit Belge ;) ). Je ne le connaissais pas, mais j'ai une sensation de Déjà vu. Le style est familier... Et, en tout cas, me plaît beaucoup! Merci pour l'avoir présenté!

Écrire un commentaire

Optionnel