Question existentielle

Mais qu'est-ce que j'irais y faire? s'exclame l'Adrienne en lisant l'injonction qui lui est faite par Brussels Airlines: 

"Madame Adrienne, envolez-vous vers l’Afrique en Business Class et cumulez le double de Miles !" 

Qu'est-ce que j'irais y faire, se demande-t-elle une seconde fois, je ne trouve déjà pas le temps d'aller passer un second week-end à la mer!  

Chère Mme Adrienne,

Ne manquez pas cette occasion de cumuler le double de Miles sur nos vols vers quelques-unes des destinations les plus surprenantes de l'Afrique, tout en profitant du confort et du service hors-pair de notre Business Class.

Cumulez le double de Miles de prime en Business Class sur tous nos vols entre Bruxelles et :

  • Accra
  • Freetown
  • Kinshasa
  • Monrovia
  • Douala
  • Yaoundé

Pour bénéficier de cette offre exceptionnelle, enregistrez-vous ici avant le 30 juin 2017, réservez votre vol Brussels Airlines en Business Class et voyagez entre le 1er mai et le 30 juin 2017. 

Et puis, si le voyage est à faire entre le premier mai et le 30 juin 2017, l'Adrienne est désolée, mais elle n'a pas de congés. 

Enfin, si c'est une photo comme celle-ci qui doit appuyer l'argument de vente, l'Adrienne est re-désolée. En néerlandais, ça s'appelle "een afknapper", le truc, le détail, la chose qui te fait définitivement renoncer.

brussels airlines.jpg

Ne cherchez pas, il n'y a pas de traduction française pour "afknapper", mais je pense que vous aurez compris tongue-out

Commentaires

  • Ne pas avoir de congés me semble plus important que votre "afknapper" ;-)

  • cet "afknapper", c'est juste pour la rigolade (et tout de même aussi mon étonnement devant ce choix de photo "ciblée" :-)

  • Pourquoi, tu préférerais voyager dans les trains d'atterrissage ?

  • c'est précisément mon étonnement "qu'est-ce que j'irais faire là-bas", ce sont des endroits dont tant de malheureux ne souhaitent qu'une chose, s'en échapper...

  • Et encore un mot qu'on ne peut traduire... A l'époque, on m'avait dit que le mot "gezellig" n'avait pas de traduction, mais depuis, j'en ai trouvé beaucoup d'autres! :-)

    Bisous,
    Lulu

  • très juste, pour "gezellig" il n'y a que des traductions trop fades (charmant, accueillant, etc) ou à côté de la plaque (beaucoup d'ambiance)

  • En mai il y a la période du 25 au 28 (le 26 tu te portes pâle !) et tu vas à Kinshasa : c'est super ... pour le moment, on peut le lire dans tous les journaux...

  • sans compter le temps qu'il faut pour se faire tous les vaccins nécessaires...
    (non vraiment ça m'énerve le nombre de pubs que je reçois pour me rendre dans une de ces capitales africaines!!!)

  • lol pas besoin de traduction et bisous

  • ah tu as compris, c'est bien :-)

  • Je déteste les avions ! Surtout celui qui survole mon immeuble le matin à cinq heures :o)

  • :-)
    l'avion me fait encore plus mal aux oreilles quand je suis dedans que quand je suis dessous, c'est aussi pour ça que cet été je compte aller en Italie en voiture
    (et moi qui pensais que tu étais comme Fernand Raynaud, "moi la nuit je dors")

  • Ben si, la nuit, je dors... mais pas longtemps ;-)

  • https://www.youtube.com/watch?v=w5k_QSHNPJU

  • C'est qu'il faut toujours plus de passagers à l'aéroport national, la croissance, Mme, la croissance !

  • ah oui, la croissance :-)
    mais pourquoi veut-on que j'aille en Afrique?
    ;-)

  • Ça m'a fait rire de t'imaginer à la place du monsieur devant ton écran en business class !
    J'en reçois aussi, des offres improbables des compagnies aériennes. Je les supprime sans même les ouvrir.

  • ça me fait plaisir que tu voies la drôlerie du truc, que dis-je? l'incongruité!
    :-)
    là je me suis énervée parce que j'en recevais de deux côtés à la fois, et plusieurs jours de suite ;-)

  • Pour la traduction...je verrais bien "le truc qui tue" non ?
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • le détail qui tue peut aussi avoir un sens positif, en français (et "ça me tue" n'a pas du tout le même sens que "afknapper")

Les commentaires sont fermés.