V comme vieux machins

L'autre jour, l'Adrienne et sa Tantine sont allées faire le plein de nostalgie heureuse dans la maison qui était autrefois la chapellerie familiale. 

DSCI4901.JPG

La pièce de séjour leur a semblé plus petite qu'autrefois, et plus encombrée, alors qu'il n'y a trois fois rien là où avant elle contenait aisément le grand bureau avec son antique téléphone, la table pour douze personnes, le gros poêle à charbon, des armoires contre tous les murs et deux fauteuils dans le coin télé. 

DSCI4904.JPG

Dans le couloir, les boiseries grises ont reçu une couche de peinture blanche. Tous les interrupteurs sont restés d'époque, c'est-à-dire de gros machins ronds et noirs, que les nouveaux occupants se sont amusés à peindre en vert ou en orange. 

DSCI4905.JPG

Dans le magasin, le mobilier et les rayonnages ont disparu mais le grand miroir en pied est resté. C'est ici, dit la Tantine au jeune homme qui prend les commandes, que l'Adrienne a appris à marcher. 

Ce qu'il y a de bien avec la Tantine, c'est qu'on peut parler avec elle du papa de l'Adrienne. A la maison, dit-elle, j'ai quelques vieux disques à lui. Il y en a un avec son nom écrit sur la pochette. De Ray Ventura, C'est au marché aux puces. 

ray ventura.jpg

source de la photo et info ici

L'Adrienne n'a jamais entendu cette chanson et ne sait même pas que son père a eu des disques. Une petite recherche internet lui a fait découvrir le site ci-dessus et bien sûr les paroles. Mais aucune vidéo qui permette de l'écouter. 

Dommage, l'Adrienne adore ce genre de vieux machins cool

 

Commentaires

  • Reste à emprunter le disque à votre Tantine et trouver un tourne-disque en état de marche. ;-)

  • et hop :-)
    le tour est joué :-)

  • là on en a carrément pris un bain, bain que j'ai aussi donné à monsieur neveu, dimanche dernier, lors de son séjour en Belgique ;-)

  • C'est vrai qu'adulte, c'est fou comme tout semble plus petit... Quand je vais dans mon petit village où j'allais à l'école maternelle, je me souviens que ça me semblait une trotte entre la maison et l'école, et j'ai vu maintenant qu'il y a 500 mètres à tout casser...

    J'adore le carrelage, un peu moins celui du milieu, mais l'autre est magnifique!

    Bisous,
    lulu

  • celui du milieu est dans le couloir, il est moins joli, c'est vrai, mais je l'ai pris en photo parce que j'ai trouvé le dessin plutôt compliqué, l'ouvrier carreleur avait besoin de rester bien concentré ;-)
    le premier est dans le séjour, le troisième dans le magasin
    bises à toi aussi!

  • j'ai été contente de voir que les nouveaux occupants, qui ont fait des travaux, tout de même , les ont conservés, et qu'ils aiment leur look "vintage" :-)

  • C'est bon, la nostalgie, quand elle est heureuse.
    Le carrelage du magasin est mon préféré, ils ont bien fait de le conserver (et les autres aussi).

  • oui, le bleu du magasin est aussi mon préféré, et justement celui-là ils ont eu du mérite à le garder, parce qu'ils ont dû en partie le démolir mais ils l'ont fait avec soin pour pouvoir tout remettre en état, ça ne se voit pas :-)

  • Ces carrelages anciens ont du charme, c'est vrai - surtout quand on y a fait ses premiers pas ! On réutilise même des motifs de ce genre dans les carrelages actuels.

  • je ne crois pas que j'opterais pour ce genre de motifs si je devais mettre un carrelage neuf, mais j'aime les voir dans les maisons d'autrefois, comme dans mon couloir 1922, par exemple ;-)

  • je crois qu'ils sont en ciment

  • Je me rappelle l'air, mais pas exactement les paroles, ça commençait à peu près par quelque chose comme "C'est au marché aux puces qu'on peut trouver toutes sortes d'occasions..." à moins que ce ne soit "...s'acheter..."

  • on trouve les paroles en ligne (j'ai mis le lien, je pense)

  • nostalgie euh ma vie privée le reste rire nan c juste que je suis plus de l'aprem et du soir pour des questions genre philo etc

  • là je ne sais plus du tout à quel comm' tu réponds ;-)
    à plusieurs, peut-être?

  • V'la l'dépanneur musical ! Désolé il n'a pas un prénom à consonance méditerranéenne ou moyen-orientale comme ceux de Google Chrome mais il est aussi efficace :
    http://www.deezer.com/track/10555779

    Si tu as des difficultés à l'entendre, dis-le moi, je te fais un enregistrement !

    Sinon, nous sommes bien de la même famille des Hauts de France et bas de Belgique ! J'ai moi aussi grandi dans une maison où il y avait de tels carrelages, j'ai une flopée d'albums de Ray Ventura et peut-être bien que j'en ai acheté certains au marché aux puces de Saint-Ouen !

    De quoi se sentir un peu "vieux machin" ? Mais non, mais non ! ;-)

  • C'est bien la mélodie dont je me souvenais mais je n'avais pas cherché sur Deezer et je ne l'avais jamais entendu par Salvador

  • toi tu es unique au niveau de la consonance, un détonant mélange américano-russe :-)
    malheureusement avec Deezer - sauf si je leur file mes coordonnées etc - je n'ai droit qu'à 30 secondes, c'est-à-dire l'intro, ils n'ont même pas encore commencé à chanter
    mais ne t'en fais pas, le "mystère" me plaît aussi :-)

  • Le premier carrelage me fait penser à un véritable tapis ! magnifique !
    Tu ne connais personne ayant encore un tourne disque ? ou un nouveau d'ailleurs, on en retrouve !

  • oui, l'ex-homme-de-ma vie ;-)

  • Mes deux enfants doivent posséder un de ces machins récents permettant de numériser les anciens disques

  • c'est très gentil, je me contenterai d'internet, je n'ai plus non plus de lecteur de CD (ahlala c'est vachement la crise oui je sais ;-))

  • Ayant restauré la maison de mes arrières-grands-parents (électricité, chauffage, carrelage, salle de bain, cuisine, châssis, portes, isolation principalement), j'ai essayé de le faire en gardant le plus de choses. J'ai enlevé les carrelages (des jaunes et blancs avec des petits traits noirs comme on faisait beaucoup à une époque) mais par contre, j'ai laissé les pièces comme elles étaient, et j'ai gardé les deux anciennes cheminées. Mon grand-père paternel (87 ans) ne se trouve pas trop dépaysé dans sa maison natale toute restaurée.

    C'est chouette d'avoir pu partager ces souvenirs avec ta tante.

    Bonne soirée.

  • c'est vrai que certains travaux sont soit indispensables, soit à conseiller... j'aurais peut-être dû faire une isolation par le sol et dans ce cas, adieux les carreaux "vintage" ;-)
    (c'est chouette pour le grand-père! heureux homme :-))

  • Le deuxième carrelage doit être typique d'une époque (c'était à peu près le même dans ma première école, au S.C. d'ixelles (dans la chapelle et la salle des fêtes, on s'en servait comme repère, lors de la remise des bulletins... Je veux dire, pour être bien en rang, bien parallèles...)

    Là, quand même, je suis sur un chouette groupe (fermé), sur fcbk... La dame qui a fondé ça publie un historique au jour le jour, ça s'est passé un... Et elle ratisse large, y compris dans la musique (dont Ray Ventura). On a quelques mélomanes, dans le groupe, qui sortent des trucs incroyables, vraiment des pépites.

    Un qui publie des pépites musicales aussi, c'est un blogueur suisse, Jean-Jacques, de Berne... C'est un de mes blogues favoris, mais honnêtement, sur le plan musical, il est bluffant !
    J'imagine que c'est un 45 tours, mais on dirait presque un 78 tours.
    Il y a des tourne-disques, car les "vinyles" comme on dit maintenant sont très prisés par les jeunes, bon, ce n'est pas gratuit... Mais ça existe (je me demande même s'il n'y en a pas eu en vente exceptionnellement chez Aldi !)

  • typique pour les ces couloirs d'école qu'on utilise la bande sur les côtés pour faire marcher droit les élèves ;-)
    dans mon école, les carreaux rouges du centre étaient interdits, il fallait marcher sur la ligne de carreaux noirs pour se rendre à la chapelle ;-)

  • tout ça était fort symbolique, oui! marcher droit, savoir "se tenir", rentrer dans le rang et y rester, baisser la tête, baisser les yeux, baisser la voix, pas d'éclats, rien qui dépasse...
    depuis toujours je plaide pour que "mes" élèves du 3e degré (ils ont de 16 à 18 ans) aient le droit de se rendre en classe "seuls", et pas en rang (j'ai toujours détesté cette forme de "discipline")

Écrire un commentaire

Optionnel