W comme wagon de train

La petite Julie, c'est celle qui un jour a confié à Madame qu'elle n'avait pas les deux euros nécessaires pour payer le bus en vue d'une sortie scolaire avec le prof de géo. C'est celle dont les parents s'étaient tellement endettés, qu'on leur prélevait une grosse part de leur salaire, chaque mois. 

La petite Julie, avec son corps d'enfant et ses grands yeux sombres, n'est pas devenue sage-femme comme elle en rêvait à 17 ans. Elle a finalement opté pour une embauche immédiate à la SNCB où elle a suivi une formation de conductrice de train. 

C'est avec fierté qu'elle montre quelles grosses machines elle fait glisser sur leurs rails. J'espère, lui dit Madame, qu'un jour tu seras ma conductrice. Madame est drôlement fière de la petite Julie. 

2017-04-10 (31).JPG

photo prise à Ostende en ce mois d'avril
cliquer pour voir en grand le slogan sur la locomotive 

Mais la semaine dernière, c'est sur sa ligne qu'il y a eu un "accident", celui qui est la hantise de tout conducteur de train et qui en a déjà réduit plusieurs à quitter cet emploi: un suicide. 

La petite Julie sait qu'un jour, peut-être, ce sera elle qui verra sa locomotive lancée à toute vitesse sur un corps humain, que ce sera elle qui voudra freiner et n'y arrivera pas à temps, que ce sera elle la cause involontaire d'un drame pour une famille. Que ce sera elle qui aura des cauchemars la nuit et une énorme appréhension chaque fois qu'elle sera dans sa machine. 

Au lieu d'éprouver ce plaisir qu'elle a aujourd'hui à filer sur les rails, comme une grande. 

*** 

en 2016, les trains belges étaient à l'heure dans 89,2% des cas et la cause numéro 1 des retards est externe à la SNCB: il s'agit de "phénomènes externes au rail, comme des alertes à la bombe, des promeneurs le long des voies ou des heurts de personnes (accidents, suicides)." (source ici)

 

 

Commentaires

  • Si on a ce genre de pensées, on ne vit plus, comme on dit dans ma campagne.
    J'espère que "la petite Julie" réussit à les gérer.

  • c'est vrai, et c'est une raison pour laquelle certains arrêtent ce métier
    (elle est généralement très heureuse de son métier :-))

  • oui n'est-ce pas :-) je le lui dis chaque fois que j'en ai l'occasion :-)

  • Tant de choses auxquelles il vaut mieux ne pas penser, ni imaginer...
    Mais quel beau métier!
    Bonne journée dame Adrienne

  • elle aime conduire des locos, donc tout est bien :-)

  • J'aimerais conduire des trains, sur les voies étroites de Suisse : les paysages sont tellement beaux.
    Je comprends la petite Julie, j'espère qu'elle ne vivra jamais ces moments terribles.

  • ah oui, la vue sur le paysage doit être sublime depuis les commandes, encore supérieure à celle qu'on a par la fenêtre comme voyageur, large, étendue et frontale!

  • En France la SNCF appelle ça pudiquement « accident de personne »...
    Ça cache la même réalité dramatique que le fait que Julie n'ait pas pu faire sage-femme...
    Une société qui écrase les rêves...
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • c'est un des aspects de mon métier qui est le plus déprimant, frustrant, cette impossibilité qu'on a souvent d'aider comme on le voudrait les élèves qui sont dans une famille en difficulté

  • merci aman bou

  • Ici aussi les CFF appellent cela "des accidents de personne".
    Et cela arrive relativement souvent :( .
    C'est déjà très traumatisant en étant passager du train (c'est arrivé à une de mes filles), alors pour le conducteur, je n'ose imaginer.
    Ils sont d'ailleurs "préparés" pour affronter ce genre de situations : http://www.tdg.ch/suisse/face-hausse-suicides-cff-ouvrent-debat/story/18375553

  • oui chez nous aussi il y a une préparation psychologique pour tous et un suivi spécial après pour ceux qui l'ont vécu... mais bon... je me demande si moi je m'en remettrais, d'un "accident" pareil!

  • Je l'ai vécu comme passagère, j'étais dans le wagon de tête et la seule chose que j'ai réellement vécue (j'ai soigneusement évité de regarder ce que faisaient les pompiers en tenue blanche) c'est le bruit et c'est déjà très traumatisant. Alors pour le conducteur qui culpabilise de ne pas avoir pu l'éviter alors qu'il ne peut rien faire c'est horrible. En France, le conducteur ne finit pas le trajet, un autre vient prendre le relais. Une chose m'avait frappée : dans mon wagon, juste après le choc, un homme a fouillé dans ses affaires et sorti un brassard orange (je crois que c'était Sécurité SNCF ou Agent SNCF quelque chose comme cela) et est venu apporter son aide aux contrôleurs et au conducteur. Je n'avais jamais imaginé qu'un agent SNCF pouvait être prêt à intervenir dans un train où il était en tant que simple voyageur.

  • je crois que moi aussi j'essaierais de détourner le regard, même si on est en même temps tenté de regarder
    bienvenue ici, GM!

  • Ah ben oui mais sous un billet comme celui-là, impossible d'écrire des bêtises !

    Il ne me reste plus qu'à aller me jeter sous le train-train quotidien du musicien qui consiste à aller de répétition d'un groupe en répétition d'un autre !

  • tu as raison, moi aussi ce soir je vais chanter, je me suis inscrite à une chorale de chants révolutionnaires hahaha

  • Vrai ? Je suis preneur du répertoire ! La liste des titres me suffira je chercherai les paroles et musiques, j'adore ça !

  • hier on a chanté Grandola, l'hymne de la révolution des œillets, d'Alfonso Zecca :-)
    on a bien rigolé parce qu'on s'est dit qu'on commençait à drôlement bien parler le portugais ;-) (surtout que pour certains mots on ne savait pas trop comment les prononcer et que certains préféraient chanter lalala)

  • malheureusement, dans le public il y en a qui veulent à toute force qu'on chante ça: https://www.youtube.com/watch?v=STfrJUghEOU
    qui ne me branche pas du tout

  • Cette petite Julie s'en est bien sortie et c'est une grande victoire !
    Espérons qu'elle ne vivra pas un de ces tragiques accidents ...... ce qui semble malheureusement peu probable .....alors espérons qu'elle sera bien entourée au cas où .....

  • oui, elle s'en est bien sortie, je suis surtout contente de voir combien elle aime ce qu'elle fait (parce que c'est vraiment très différent de son rêve de jeune fille ;-))
    depuis peu les chiffres de suicides ne sont plus publiés, je ne sais donc pas combien de "chance" ou de "risque" elle a d'en vivre un ou d'y échapper...
    espérons pour elle, ou! parce qu'elle en a déjà pas mal bavé dans sa jeune vie!

Écrire un commentaire

Optionnel