D comme dix petits nègres

- Combien d'entre vous sont traducteurs ou traductrices? demande l'homme qui nous a gentiment accueillis dans les deux langues. 

Autour de la table, neuf mains se lèvent et l'Adrienne se conforte dans l'idée qu'elle fera bien de garder le profil bas parmi cette assemblée de professionnels: un auteur francophone, sa traductrice émérite (1) et neuf traducteurs de tous les âges. La dame à côté de l'Adrienne est fière de glisser incidemment dans la conversation qu'elle a traduit en néerlandais des ouvrages polonais. Une autre précise qu'elle est non seulement traductrice littéraire mais qu'en plus elle a suivi des cours de création littéraire. (2) 

Bien, bien, bien. 

La traductrice émérite est celle qui a sélectionné et annoté les dix traductions retenues. Sur celle de l'Adrienne, les remarques concernent la mise en page: l'interligne doit être 1,5, un nouvel alinéa doit être marqué par un retrait, non par un interligne blanc, les guillemets pour une citation, en néerlandais, doivent être simples, pas doubles. En français Crétacé prend une majuscule, mais ce n'est pas le cas de krijttijd. Et si dans le texte français on écrit Tyrannosaurus rex en italiques, il ne faut pas en mettre en néerlandais. 

Bien, bien, bien. 

Et l'auteur? me demanderez-vous. Que faisait-il pendant que les professionnels discutaient âprement de chaque mot, de chaque tournure de phrase? 

Assis à son coin de table, il riait. Il ne comprenait pas un mot de néerlandais mais trouvait toutes ces discussions très amusantes. 

Heureux homme cool 

 *** 

(1) on apprend qu'elle a traduit Emmanuel Carrère, entre autres Limonov, qui lui a valu un prix. 

(2) ce qui expliquait, selon elle, pourquoi dans les passages difficiles elle s'éloignait tellement du texte original. 

Commentaires

  • j'ai beaucoup observé et j'aime ça :-)

  • Deux billets successifs pour une même comédie humaine ! Ce serait intéressant de lire aussi le récit de l'auteur francophone.
    Remarque en passant : 10 -9 = 1 = Adrienne ! Bravo pour avoir été sélectionnée.

  • je devais sans doute ma sélection à la rareté des candidats ;-)

  • Quand la forme est plus importante que le fond!?
    J'espère que, comme l'auteur, tu as ris toi aussi.

  • j'ai bien ri quand la traductrice a dit que parfois la traduction était meilleure que l'original (ah oui, a dit l'auteur, c'est ce que les Français prétendent à propos de la traduction de Poe par Baudelaire hahahaha).
    Ensuite il a raconté que Simenon, après la guerre, avait finalement appris assez d'anglais pour lire ses traducteurs américains et qu'il avait été tellement outré par le fait qu'ils avaient changé des tas de choses par rapport à l'original (intrigue, dénouement même!) et qu'il avait fait un procès à ses éditeurs américains

  • Même dans mon industrie, les questions de mise en page étaient réglées par une feuille de style préinstallée, comme ça il n'y avait pas à pinailler sur la présentation...

  • je n'avais pas du tout fait attention à ce genre de détails, comme l'interligne ou le retrait, je croyais naïvement qu'il suffisait de bien traduire :-)
    (et mon intention n'est pas non plus de l'envoyer à un éditeur LOL)
    elle était bien tenue, tout de même, ta boite!

  • C'est que l'imagination au pouvoir, c'était bien pour mai 68, mais pour les compte-rendus scientifiques ou techniques, on se méfie des mecs qui changent de couleur à chaque caractère :o)

  • tiens, qui est cette Adrienne qui n'est pas moi?

  • le français est ma spécialité, tout de même ;-)

  • En somme, si je comprends bien (je caricature bien sûr), les règles de typographie ont aussi été communautarisées (ou régionalisées o;)))

  • ces règles sont différentes d'une langue à l'autre, comme la question des majuscules etc.
    pour la Flandre, dans le monde de l'édition, on est obligé de suivre la mode "hollandaise", aussi pour le choix des mots etc.
    et en Belgique francophone, on suit les mêmes règles éditoriales que la France (en tout cas si on veut se faire éditer ;-))

  • tu es traductrice?

  • Tout le monde est ressorti vivant ! On a trahi l'esprit d'Agatha Christie !

    Vous mériteriez d'être traduits... en justice ! ;-)

  • je trouvais "petits nègres" très adapté au boulot de traducteur, qui fait un gros travail mais qui est souvent tu, oublié, escamoté... et sans doute mal payé en plus ;-)

  • On t'a reproché ds finasserires.
    Sur le fond, tout est bon. ;)

  • on a aussi ergoté sur certains mots, j'en ai fait un billet pour demain ;-)

  • mais alors, qu'est-ce qui te fait peur?
    tu n'as rien à craindre :-)

  • Le métier de traducteur littéraire ne présente pas beaucoup de débouchés (j'en connais un qui est professeur... De néerlandais)

    Sinon, si j'en crois l'expérience de mon fils, effectivement, c'était hard. Et il traduisait des textes financiers..................................... Il a fallu deux personnes pour le remplacer quand il est parti.

  • donc tu comprends le titre, dix petits nègres... je crois que ceux qui s'en tirent le mieux (financièrement) sont ceux qui travaillent à la communauté européenne (mais en même temps j'espère que les exigences sont élevées, une des traductrices autour de la table ne savait pas prononcer correctement 'en geignant')

  • me mettre à traduire?
    je le fais depuis toujours mais gratuitement :-)

Écrire un commentaire

Optionnel