L comme lalaland

C'est la pleine saison des examens de fin d'année à l'académie de musique, ce qu'on appelle chez nous "toonmomenten", du verbe 'tonen', montrer.

Madame a plein d'élèves ou d'anciens élèves qui ces jours-ci doivent montrer leur jolie voix ou leur virtuosité à l'instrument de leur choix.

Elle a donc mal aux mains à force d'applaudir cool 

Vendredi soir, une gamine de 16 ans a chanté le "cuius animam gementem" du Stabat Mater de Pergolesi et Madame fera bien de retenir son nom parce que cette petite fera parler d'elle kiss 

Ici une version avec Jaroussky:

 

Commentaires

  • Madame vit plein d'aventures formidables.
    Moi, je viens de finir la traduction française de "Bezonken rood". Maintenant, je dois laisser décanter puis je le relirai ...

  • je n'appellerais pas ça des aventures mais oui, c'est formidable :-)
    par contre, la lecture de Bezonken rood, il faudra laisser 'bezinken', c'est certain
    bon dimanche et bonne fête des mères!

  • Parmi toutes les questions que je me pose, il y a :
    Pourquoi si "les laquais de la mort ont parlé allemand et ils ont parlé japonais",
    nous connaissons si peu ceux qui parlaient japonais?

  • si vous voulez dire: pourquoi les Allemands sont (relativement) seuls à en porter le poids, je me pose la même question

  • Je pensais plutôt à la façon dont on nous a enseigné l'histoire...

  • dans ce cas, la réponse me paraît plus simple, on nous enseigne l'histoire d'un point de vue européen (et je constate que dans d'autres pays le point de vue est encore beaucoup plus étroit et uniquement nationaliste)

  • C'est sans doute question de circonstances, chez nous, nous n'avons été concernés que par le comportement des Allemands. Il en va autrement pour les Néerlandais et les Anglais qui avaient des colonies en Asie. À Ilfracombe j'ai dégoté un magasin d'accastillage tenu par un monsieur qui avait participé à la marche de Sandakan à Bornéo, il ne parlait pas trop des Allemands...

  • en effet, on trouve beaucoup plus de références à ces crimes de guerre japonais dans la littérature néerlandaise

  • Merci pour vos réponses.

  • il n'y a pas de quoi!
    on réfléchit ensemble :-)

  • c'est vrai, je n'ai plus vu la petite fille qu'elle est encore, j'ai vu (avec stupéfaction et admiration) la "grande" qu'elle est déjà dans son art (et donc la forme de maturité qu'elle doit avoir pour être parvenue à ce niveau d'interprétation)

  • Quel beau choix mais si difficile à interpréter aussi..tout en nuances et un texte si émouvant de chagrin..! Bravo à cette petite demoiselle.
    Bon dimanche Adrienne, ici c'était la fête des mères, comme toujours, le premier dimanche après le 1º mai.

  • tu vas dire que c'est du parti pris, mais sur le net je n'ai trouvé aucune interprétation qui m'émeuve autant (qui soit aussi forte) que celle de cette petite de 16 ans entendue vendredi dernier :-)
    bonne fête des mères, chère Colo!

  • Applaudissons Madame ! Et retournons au festival de chant choral d'Iffendic frapper notre paume de main gauche contre notre paume de main droite !

  • absolument, frappons, ça fait plus de bien que (de) mal ;-)

  • et d'actualité, en Belgique (ainsi que dans quelques autres pays, Italie, Suisse, Canada aussi il me semble) c'est la fête des Mères aujourd'hui :-)

  • C'est chouette quand on voit comme ça de jeunes talents s'affirmer et prendre la relève. Pour demain.

  • je le lui souhaite, en tout cas :-)

  • Superbe ! Bravo ! Ce ne serait pas plutôt L comme... Loin de Lalaland ? (que je n'ai pas vu, c'est pure médisance ;-)

  • ou le vrai lalaland, là où on chante pour de vrai ;-)
    (pas vu non plus)

  • Le Stabat Mater de Pergolesi est une de mes pièces préférées. Bravo à la jeune chanteuse d'avoir su faire passer l'émotion de cette merveilleuse musique !
    Et toi, tu présentes aussi un morceau de piano ?

  • oui moi aussi je vais devoir y passer, si je veux poursuivre "mes études" ;-)

  • Au travers de vos mots j'entends que ce fut un moment de grâce, un de ceux qu'il faut savourer et garder au plus précieux de soi. Souhaitons le meilleur à cette jeune femme douée et sensible .

  • oui c'est vrai! je suis restée émerveillée et les yeux grands comme des soucoupes, d'un bout à l'autre de sa prestation (elle a chanté trois morceaux, il y avait aussi du Poulenc, pas ma musique préférée, cependant...)

  • Ah, Jaroussky, c'est divin...
    Si ta petite élève est si douée, tu as dû passer un bon moment à l'entendre !

  • oui, comme j'ai répondu à Nicole, émerveillée! je ne m'attendais pas du tout à ce niveau-là

Écrire un commentaire

Optionnel