M comme mort à Venise

lakévio55.jpg

Elle le savait, que ce n'était pas une bonne idée de revenir sur les lieux des amours mortes, et même si elle ne l'avait pas su, tant de gens le lui avaient dit et répété...

Mais c'était sa façon à elle d'enterrer le passé, de tourner la page.

Alors elle a choisi la même ville, le même bar sous les arcades, le même siège.

La seule chose différente, c'est qu'à l'époque elle ne buvait pas de café, alors qu'aujourd'hui elle dégustait avec plaisir un cappuccino. Ou même deux.

N'était-ce pas la meilleure preuve de sa guérison?

***

tableau et consignes chez Lakévio, que je remercie!

 

Commentaires

  • se consoler avec des fantômes et devenir fantomatique?
    ;-)

  • Deux cappuccino!!! Dégustés avec plaisir??? Ben, si ça, ce n'est pas une preuve de guérison! Comment il s'appelait encore, le gars? Bah, aucune importance!

    Bisous,
    lulu

  • LOL Lulu ;-) je vois qu'on se comprend :-)
    bises!

  • " un cappuccino. Ou même deux."

    deux à la suite ? Il faut avoir un sacré estomac, man !
    Ok, je sors !

    Non sans te signaler ceci, écouté hier : https://www.franceculture.fr/emissions/ne-parle-pas-la-bouche-pleine/mostarda-di-frutta-jolie-jolie

    M comme Massimo Mori !

    Sinon le mariage de ton texte avec l'image est top chef !

  • merci!
    j'ai téléchargé Google chrome juste à temps pour écouter ton émission :-)

  • exactement, Tanette!
    merci :-)

  • Cappuccino ? J'espère que c'était le matin !
    https://cocotteinrome.wordpress.com/2014/10/27/10-choses-touristes-horripilent-les-italiens/

  • oui, je connais les usages ;-)
    mais un jour que j'ai dit bien humblement à un barista que j'aimerais un cappuccio bien que ce ne soit plus l'heure, il m'a certifié que lui aussi aimait tellement ça qu'il en prenait à n'importe quelle heure :-)
    (et tu sais ce qu'ils disent là-bas: se non è vero...)

  • Capuccino toute la journée, moi, j'aime ! Et pas seulement en cas de chagrin d'amour... Mais c'est bien triste, Venise, au temps des amours mortes, c'est vrai...
    Merci, Adrienne.

  • on peut visiter Venise aussi sans amoureux, je t'assure :-)

  • tu prendras un Spritz :-)

  • La première fois à Venise c'était un séjour entre amies, 4 filles.... que de cappuccinos avalés ;)

  • c'est la pause idéale pour se reposer les jambes et le dos :-)

  • Bon, l'espresso ristretto a ma préférence mais une question :
    Qu'est-ce que vous avez toutes avec l'Italie, ce matin ?
    Heureusement qu'elle est manifestement guérie, elle s'est aperçue que les amours mortes le sont et que c'est un bon terreau pour de nouvelles.

  • l'Italie, c'était le titre donné par Lakévio à sa consigne, nous avons donc suivi :-)

  • merci aman bou

  • exactement :-)
    d'ailleurs, je parle d'expérience ;-)

  • Se faire mal une bonne fois encore, mais en ressortir prête à d'autres jours heureux ! pourquoi pas !

  • mais non, ça ne fait pas mal, ça éclaircit les idées et remet les choses à leur place, il faut ôter à certains lieux leur valeur de "souvenirs de nous deux" et s'en construire de nouveaux :-)

  • Pour se réconcilier avec elle-même, la mousse délicieuse du cappuccino n'était pas de trop.

  • pour être vraiment encore plus guérie, elle aurait dû venir accompagnée !

  • très juste, Tania, besoin de cette douceur-là :-)

  • pour moi, Emiliacelina, je pense qu'il faut être bien guérie et bien de nouveau droite dans ses baskets avant de se lancer dans une éventuelle nouvelle histoire d'amour ;-)

  • exactement, joli trio :-)

  • Je n'avais pas fait le lien entre la consommation de cappuccino et la guérison du mal d'amour... Dès demain, je regarderai avec attention les consommateurs de ce breuvage à la terrasse des cafés...

  • si le café ne lui fait plus mal à l'estomac, c'est qu'elle est guérie :-)
    mais pour ton enquête, ce sera difficile à vérifier, à moins de poser la question aux consommateurs ;-)

Écrire un commentaire

Optionnel