• P comme Points

    Depuis hier après-midi, le niveau d'expertise de l'Adrienne en calcul de points WW est passé de "quasiment nul" à "passablement bon". 

    La carissima nipotina, après avoir ces vingt dernières années alterné les bombances et les régimes Atkins - zéro hydrates de carbone/glucides mais lipides et protéines à volonté, en tout cas dans sa version personnelle de la diète - a ces mois-ci le corps qui se rebiffe et refuse de re-maigrir, alors que comme les fois précédentes elle lui interdit pourtant tout sucre lent ou rapide. 

    Une collègue de bureau lui a donc conseillé WW - à la place de la nipotina, l'Adrienne se méfierait, vu que la collègue en question a de nombreux kilos qu'elle cherche à perdre avec cette méthode depuis de nombreuses années, mais soit, quand on est désespéré on ferait n'importe quoi, il n'y a qu'à écouter les conversations le midi autour de la table dans la salle des profs, tout paléo, tout soupes, tout cru, tout cuit, la nourriture fait perdre la boule à plein de gens.

    Comme la nipotina n'a pas internet, c'est l'Adrienne qui lui a fait les recherches nécessaires: les points et les calculs, les listes par aliments et la liste des points que rapportent diverses activités physiques: que de contraintes à suivre et d'additions à faire! 

    A commencer par les savants calculs du nombre de points auxquels on a droit sur une journée: http://www.calculator.net/weight-watchers-points-calculator.html 

    L'Adrienne a fait le test, elle aurait droit à 26 points, c'est-à-dire le matin 50 gr de flocons d'avoine et un yaourt maigre (=7), le midi un peu de viande maigre et 40 gr de quinoa (=11) et le soir un œuf dur et 50 gr de pain 7 céréales (=6). Restent 2 points pour un éventuel "en cas" - au cas où elle aurait encore un peu faim tongue-out 

    Les fruits et légumes sont à ajouter, libres de points. La nipotina a donc décidé de se gaver de bananes et de raisins, qu'elle a achetés par kilos tongue-out