T comme Take it easy!

Il y a de ces titres dans le nouveau bouquin de l'Adrienne qui la font bien rigoler. Celui-ci, par exemple: 

Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point cet 'easy' est relatif tongue-out 

Il y a l'annulaire droit qui refuse parfois de se soulever comme l'index et enfonce une touche qui n'aurait pas dû l'être 

Il y a les yeux qui doivent suivre à la fois la partition et les doigts sur le clavier 

Il y a le rythme qui ne peut ni s'accélérer (dans les passages qu'on maîtrise bien) ni ralentir (dans les autres tongue-out

Bref, ce n'est pas demain que l'Adrienne jouera la Marche turque 

*** 

- Quand est-ce je pourrai jouer ces morceaux-là? a-t-elle demandé à sa prof en lui montrant les partitions reçues en cadeau de Noël de sa carissima nipotina, "Sixteen enjoyable pieces for Grade 1 pianists". 

- Oh! dans quatre ans, à peu près!  

musique,piano

http://www.ackermanmusic.co.uk/grade-1-piano-solos-16-enjoyable-pieces.html

Commentaires

  • sans doute, mais Rome est éternelle, moi non ;-)

  • et surtout une confrontation à ses propres limites, ce qui n'est jamais agréable ;-)

  • On a envie de te dire que tout est difficile avant d'être" easy"...c'est la devise qui se trouvait sur la porte de ma salle de classe.
    Bonne journée dame Adrienne

  • c'est juste, ce que j'ai appris en septembre est devenu 'easy' ;-)

  • Ah, mais le piano, c'est comme l'ordi, faut pas regarder le clavier, les doigts savent ! :o)

  • D'ailleurs, ce piano que tu as si bien démoli n'était-il pas pourvu d'un petit voile de velours destiné à cacher le clavier ?

  • oui, les doigts finissent par savoir "tout seuls" mais il paraît que ce n'est pas le but et que je dois vraiment m'entraîner à avoir le regard qui passe facilement du papier au clavier, sans perdre le fil ni de l'un ni de l'autre (t'inquiète, je n'y arrive pas ;-))

  • ah non, pas de velours sur les touches :-)
    (et d'ailleurs les touches d'ivoire avaient disparu et étaient remplacées par du moins noble)

  • c'est un mot très sage :-)
    tout le temps j'ai en tête les premières images du film documentaire Etre et avoir: la caméra suit le lent parcours d'une tortue dans une classe vide et pour moi cette tortu symbolise la lenteur de tout apprentissage (quoi qu'en disent certaines pubs qui promettent d'apprendre une langue étrangère en 8 jours ;-))
    http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19428275&cfilm=35962.html

  • cool et pour les photos, certaines sont d'un ami celles de la mer , du chat etc et d'autres ont des sources et d'autres eh bin euhhhhhhhhhhh comme déjà dit dans un de tes articles biz

  • je le demandais à cause de la phot ode Blankenberge :-)

  • Le plus dur à supporter pour un apprenti musicien - ou pour un amateur comme moi - c'est le regard des profs de musique ou de ceux "qui savent lire la musique" !

    Mais je suis comme toi je travaille tous les jours. Ah ben tiens c'est vrai je devais taper la partition de ça pour la chorale, moi !

    https://www.youtube.com/watch?v=SgIXmwrPTe4

  • mais pourquoi tu prends toujours des textes où on ne comprend rien ;-)

  • LOL ! C'est exactement ce qu'on dit les braves dames de la chorale à notre chef de choeur lundi dernier. On avait trois chants en langue étrangère, très courts, sur neuf pour le concert !

    Dont ceci qui n'est quand même pas du Wagner !

    https://www.youtube.com/watch?v=0axPT7Cqz4Y

  • c'est aussi ce qu'ont dit les braves dames quand on apprenait "Grandola" ;-)
    moi j'avais plus de mal avec l'accent anversois pour "Den eersten op de wereld"
    https://www.youtube.com/watch?v=_F4ttKpEVE4

  • Rassure-toi il y a aussi un moment où ce que l'on apprend n'est pas quelque chose de linéaire, on remarque alors un progrès évident.

  • c'est vrai, parfois on est arrêté par un obstacle qui semble insurmontable (le cerveau refuse de faire les connections nécessaires ;-)) et parfois on fait un petit bond en avant, hop! la chose ardue est devenue facile, d'un seul coup :-)
    bises, Caro, merci pour les encouragements :-)

Écrire un commentaire

Optionnel