Premier souvenir

Madame a dans sa classe une jeune fille douée de cette sorte de mémoire dont, jusqu'à présent, elle croyait seule notre Amélie pourvue: la faculté de remonter en arrière jusqu'à ses 18 ou 24 mois. 

La jeune fille en question se souvient que lorsqu'elle avait un peu moins de deux ans, profitant d'un moment d'inattention de sa maman, occupée à remplir le tambour de son lave-linge, elle a avalé le contenu d'un de ces jolis berlingots pour la lessive. 

Elle se souvient qu'elle a été très, très malade. 

Alors bien sûr, en voyant une consigne de Kaléidoplumes intitulée "le premier souvenir", c'est à elle que Madame a pensé. 

A celle qui un jour, a vomi des bulles...

 

Commentaires

  • deux ans (ou même pas tout à fait) c'est vraiment exceptionnel, je pense!

  • Voilà ce que c'est que de se faire mousser !
    Plus tristement, je connais une dame qui a perdu une enfant de cet âge dans des circonstances similaires. C'est pas pour rien que les pubs pour ces berlingots colorés recommandent de les mettre à l'abri des enfants.

  • oui, elle a failli mourir...
    ses parents sont médecins spécialistes, sans doute la maman a-t-elle eu tout de suite les bons gestes

  • Oh lala, le souvenir a été suffisamment marquant pour rester conscient on dirait !
    Une de mes filles a des souvenirs de la période de ses deux ans qui semblent véritables (et pas des souvenirs de choses qu'on lui a racontées). C'est troublant !
    Mon plus ancien souvenir, j'avais environ 4 ans.

  • elle se souvient qu'elle a eu très mal à l'estomac et qu'elle a été hospitalisée...
    pour ta fille, c'est sûrement possible, si c'est quelque chose de très marquant!

  • En parlant de bulles je me souviens du mot phylactère mais je m'aperçois que j'avais presque oublié Kaléïdoplumes. Bon week-end, Madame !

  • je préfère le mot 'bulles' c'est pour ça que je n'ai pas employé "phylactères" à propos du tableau de la Joconde ;-)

  • et après ils osent prétendre qu'ils n'ont pas de souvenirs d'enfance ;-)

  • elle a eu très mal, c'est surtout ça qui l'a marquée

  • Moi, je me souviens très bien avoir marché sur le rebord extérieur de la fenêtre à l'âge de 2 ans. Le voisin me regardait atterré, il n'osait rien dire, mais a marché tranquillement vers notre sonnette. Je m'étais mise contre le bord, et j'avais évalué la traversée périlleuse. Je frémissais, mais je m'y risquais. Le plus dur était de faire demi-tour. Et puis, ma mère, avertie par le voisin complaisant et terrorisé qui s'était placé je crois sous ma fenêtre, est entrée sans bruit dans la chambre pour me rattraper.
    La suite, je ne m'en souviens plus, mais ce qui est certain c'est que je n'ai plus jamais tenté cette aventure.

  • terrible histoire!
    j'ai eu cette même frayeur quand j'ai trouvé deux de mes nièces (qui logeaient chez moi pendant que leurs parents étaient en vacances) assises à jouer sur le bord extérieur de la fenêtre du deuxième étage! elles avaient dû faire tout un échafaudage pour y arriver, réussir à ouvrir la fenêtre... j'en frémis encore en y pensant

  • Comme le monde des souvenirs est mystérieux....entre les photos qu'on a vues, ce qu'on nous a raconté et ce dont nous nous souvenons vraiment il est souvent difficile de faire la part des choses. En tout cas pour moi.
    Ce souvenir de bulles et douleur est terrible...et étonnant.
    Bon dimanche dame Adrienne, un beso

  • oui les photos et les histoires nous aident et sûrement nous nous fabriquons aussi de faux souvenirs ;-)
    les rares fois où j'ai voulu commencer à raconter un des miens à ma mère, elle a toujours nié (faut dire aussi qu'elle n'y était pas ;-))

  • Mes deux plus lointains souvenirs, l'un où toute fière dans ma jupe Prince de Galles à plis, je donne la main à ma marraine et nous allons voir ma petite soeur toute nouvellement née (donc je devais avoir 2 ans et 1/2) Le second, mon ballon rouge qui s'échappe dans ce ciel, sur l'autre continent et ce sentiment de profond désarroi à le voir devenu petit point rouge, et là c'était avant mes 5 ans.

  • ah cet inoubliable moment où on devient "grande sœur", j'en connais encore tous les détails aussi, mais j'avais presque 5 ans... deux et demi, c'est très fort!

  • Je suis tout à fait en retard, puisqu'on est le 14 août et que tu racontes ton retour d'Italie, mais j'ai un souvenir très précis d'une hospitalisation (à Ixelles, bon, ça je le sais), d'abord une succession de vitres foncées de reflets... Puis une grande chambre à quatre lits, nous sommes quatre enfants, et à 4 heures on nous apporte un jus d'orange, sauf à une petite voisine qui a une jambe cassée (enfin, un plâtre) et qui reçoit un chocolat à boire. Je me souviens du retour en taxi et puis plus rien... Par contre, j'ai paraît-il reçu une poupée de la bourgmestre qui visitait l'hôpital et de cela je ne me souviens pas.

  • oui, je me souviens que tu as déjà raconté ces souvenirs :-)

Écrire un commentaire

Optionnel