F comme Fon (et fer)

Quand son fils unique est mort électrocuté à vingt ans, Fonne a reporté tout son amour sur le petit dernier de ses patrons. C'est lui qui l'a appelée Fonne, sans doute que pour ses premiers babils de bébé "Yvonne" était trop difficile. 

C'est elle qui l'a élevé, sa mère étant occupée à la boucherie du matin tôt au soir tard, surtout de Pâques à septembre. La pauvre Fonne, tout en faisant le ménage et la cuisine, devait continuellement le prendre sur le bras. 

En grandissant, il est resté son préféré, celui à qui on passe tous ses caprices, qu'on défend contre les taquineries des aînés, qu'on excuse de tout, même les rares fois où sa mère veut intervenir de son autorité. 

Puis un jour le gamin se marie. Et Fonne, qui toute sa vie a repassé des montagnes de torchons et de serviettes, de nappes et de chemises, de draps et de taies, de robes et de jupes, d'uniformes scolaires et de grands tabliers blancs de boucher, décide d'offrir en cadeau de mariage un fer à repasser. 

Quand la future mariée le déballe, belle-maman déclare: 

- Et bien! je suis déçue! elle aurait au moins pu acheter un fer à vapeur! 

DSCI5010.JPG

c'est pourtant ce fer-là, déjà vieillot il y a 30 ans, qui est toujours vaillant aujourd'hui! 

 

 

Commentaires

  • Moi aussi, j'utilise un vieux fer mais il n'a pas d'histoire...

  • tous les objets n'en ont-ils pas une? :-)

  • Une histoire de mal aimé? Je n'aime pas repasser...

  • vous avez raison, c'est mauvais pour le dos...

  • relié à l'histoire de Fonne, ce fer à repasser est beaucoup plus qu'un simple objet :-)

  • A voir la jolie blouse prête à être revêtue, ce fer à repasser est entre des mains expertes. Oui, les iris sont mes fleurs préférées !
    Un souvenir personnel : un fer à repasser à vapeur fut le premier cadeau de M. Ex sans doute parce Belle Maman était une repasseuse hors pair, on ne dira jamais assez les messages subliminaux et l'investissement affectif dans les cadeaux.

  • vous avez entièrement raison, Nicole! ainsi moi qui chaque année disais ne pas du tout vouloir de GSM, monsieur Ex (comme vous dites ;-)) m'en a offert un: je devais être toujours joignable!

  • et né à Charleroi, en plus :-)

  • J'ai récupéré le fer de voyage à ma mère, il m'arrive souvent de l'utiliser quand j'ai la flemme d'installer la centrale vapeur ;)

  • c'est vrai que c'est beaucoup plus léger et maniable que le fer à vapeur (et franchement, le résultat me va aussi ;-))

  • elle n'est pas originaire de mon coin de Flandre - ni du coin de ma belle-mère, je ne sais pas laquelle des deux a la dent dure, selon toi ;-)

  • Tu pourrais participer à l'agenda ironique de juin avec ton texte...
    ✫ ✫.★**
    `⋎´✫¸.•°*”˜˜”*°•✫
    ..✫¸.•°*”˜˜”*°•.✫

  • il manque d'alexandrins ;-)

  • merci Aman Bou

  • merci Aman Bou

  • merci Aman Bou

  • merci Aman Bou

  • C'était du vrai, du solide !! pas comme les actuels programmés pour tant d'heures un point c'est tout !! j'aime beaucoup l'histoire de ce fer et l'idée qu'il continue à vivre......

  • oui, même son fil est plus solide que celui de mon fer à vapeur ;-)
    j'aimerais que Fon soit encore de ce monde pour pouvoir la remercier une fois de plus pour son cadeau...

  • C'est une belle histoire. Et j'espère que la gentille Yvonne n'avait pas entendu le commentaire acide de belle-maman.
    De mon côté, j'ai déjà achevé au moins trois ou quatre fers en 30 ans !

  • non, elle n'était pas présente, heureusement!
    c'était une femme aux revenus très modestes et qui n'était même pas invitée au mariage, alors ce cadeau était vraiment un cadeau, n'est-ce pas...

  • Quelle femme vraiment aimante, vraiment elle-même! Euh, j'ai un fer à repasser, mais je ne repasse jamais rien! Mon presque ex-mari repassait, et parfois je lui donnais unn tuc à repasser, avec l'argument "tant que tu es occupé"...

    Bisous,
    lulu

  • depuis que je vis seule, je ne repasse quasiment plus rien, ais j'avais de gros repassages autrefois

Écrire un commentaire

Optionnel