G comme gym

Il faisait 30° à l'ombre et ils avaient cours de gym. C'était le moment où le prof avait décidé de les faire courir: quatre fois le tour du domaine et du parc. Une course qui serait évaluée pour le dernier carnet de notes de l'année. 

Par la fenêtre de son bureau des coordinatrices, Madame les regarde courir sous ce soleil de plomb. Parmi les meilleurs, en tête de course, il y a Nabil, Omar, Amine. Nabil est dans la classe de Madame et il est le meilleur en tout. 

La dernière fois qu'ils ont mangé, c'était hier soir, vers 22.00 h. Ils ne se lèvent pas la nuit pour remanger avant l'aube, ça leur ferait une nuit trop courte et des journées d'école trop pénibles. 

Ils courent sous le soleil. Ils sont toujours les meilleurs, à la course. Pas question de se laisser battre cette fois. 

- Je me suis rincé la bouche au robinet, dit Nabil à Madame qui s'inquiète parce que malgré cette température et ces efforts, il n'a pas le droit de boire une goutte d'eau. 

Combien de temps encore pourrons-nous faire comme si nous n'avions pas de musulmans dans nos écoles? 

prof,école,élève

photo prise en septembre 2013

 

Commentaires

  • De nouveau, un texte court qui dit bien les choses...
    Passez une bonne journée.

  • merci Mme Chapeau, bonne journée à vous aussi!

  • ils ont le droit de ne pas manger ;-)

  • "L'élève au centre du projet éducatif" disent nos pédagocrates. Votre billet me rappelle le goût amer de discussions houleuses avec des collègues à la laïcité "raide".

  • exactement, on ne peut pas prôner le respect de l'autre si on n'en montre pas l'exemple

  • La religion musulmane n'interdit pas de boire dans les situations d'efforts... pas plus qu'elle n'interdit aux diabétiques de se sustenter en cas de besoin afin d'éviter un malaise, ou pire. Les "règles" ne sont pas si rigides que cela et il faut également le dire à nos élèves... d'autant plus qu'un peu de souplesse, par les temps qui courent, ne peut nuire.

  • s'il boit, il doit "rattraper" ce jour par après
    les malades, c'est différent, bien sûr

  • Comme j'aimerais que les hommes se sentent libres et n'obéissent pas aux diktats des religions, quelles qu'elles soient ! Un jour viendra où..., je l'espère de tout mon cœur. En attendant, il nous faut de la bienveillance, il nous faut dialoguer, souhaitons que des solutions fleurissent pour le bien vivre ensemble. Doux week end Adrienne, à bientôt. brigitte

  • entièrement d'accord avec toi: je peux trouver toutes ces règles strictes très exagérées, et je peux juste espérer qu'elles s'assouplissent, qu'on en vienne plus à l'essence qu'aux apparences, mais entre-temps je pense qu'il faut en tenir compte...
    d'ailleurs qui d'entre nous n'a pas eu sa période mystique, à l'adolescence ;-)

  • Joker ! Les krapoveries se bousculent au portillon et ce n'est pas l'endroit pour les dire ! Disons que je suis non concerné car déscolarisé (voire décrocheur !) ;-)

    Si, quand même : supprimons les cours de gym ! Et vénérons Churchill ;-)

    http://blog.ac-versailles.fr/culturegtl/index.php/post/03/09/2011/No-sport-dixit-Sir-Winston-Churchill

  • tu as le droit de krapover, tout comme WC a le droit de dire ce qu'il veut sur le sport ;-)

  • Ce qui m'épate (en dehors du fait que des musulmans s'inscrivent dans une école catholique, ce qu'on pourrait trouver plus grave côté orthodoxie religieuse que rompre le jeûne) c'est la rigidité du prof qui maintient une épreuve cotée de ce genre dans de telles conditions climatiques.

  • c'est précisément ce que je voulais dire :-)

  • Il y a quelques années, j'ai parlé avec une collègue musulmane, et... elle m'a dit que le Ramadan n'était pas obligatoire, que l'esprit du ramadan c'était d'aider les plus pauvres que soi, qu'on pouvait donc "se racheter" en faisant un don. Elle m'a aussi dit que de plus en plus, ils (les Musulmans) se rendaient compte que leurs rites n'étaient plus d'actualité (le mouton qu'on ne sait plus se partager et qui finit au congél, ne pas boire d'alcool alors que tout le monde autour de soi en boit,...)

    J'ai un jour pris en stop un Kabyle, et il m'a tout simplement dit "ce n'est pas la barbe ou la djellabah qui fait l'homme, ce serait trop facile, notre religion nous demande d'aider notre prochain, c'est tout".

    Difficile de commenter... surtout en retournant 50 ans en arrière,comment nous positionnions-nous?

  • oui on peut faire un don
    les musulmans que je connais ne tuent pas le mouton, ils vont acheter leur viande au magasin :-)

  • Ce doit être terrible pour eux .....Le prof n'aurait il pas pu reporter cette course un autre jour ?

  • courir par cette température ne me semblait indiqué pour personne, a fortiori pour ceux qui ne peuvent pas boire un verre d'eau avant le coucher du soleil (ce jour-là, mes élèves et moi on mourait de chaleur juste à être assis en classe ;-))

  • ****un bisou très humble du Doudou oups lol bin voui bizzzzzzzzzzzz (j'aime plus la Flandre (vous avez la mer) que la Wallonie , honte meuh nan mdr) AMITIE DE TOUT ET SURTOUT DE DAME QUI ECRIT LOL*****

  • oui je sais que le dimanche de la Trinité c'est la fête à Mons :-)
    est-ce que le Doudou a aussi des ambitions de patrimoine immatériel reconnu par l'Unesco?
    bises et bon week-end de ducasse!

  • http://www.mons.be/patrimoine-mondial/ducasse-de-mons/doudou/ducasse-rituelle/unesco

  • merci, il me semblait bien que j'avais déjà vu ça quelque part :-)

  • Sans doute faut-il le dire et le répéter à qui de droit... La direction serait bien attrapée si un élève se sentait mal... Mais même alors, je ne sais pas si cela ferait "tilt" ... Mais les profs de gym ne sont pas un tantinet sadiques, non ??? Euh............ (Allez, pas touts, mais il y en a qui "en ont une couche" comme on dit à Bruxelles).

  • avant d'écrire ce billet, j'ai d'abord sonné l'alarme chez la direction, surtout pour le problème du réfectoire, là c'était le sadisme quotidien: avoir l'odeur de la nourriture, voir les autres boire et manger, et être contraints d'être assis là à les regarder... jusqu'à ce qu'ils aient fini!

  • Mais je connais ton humanité donc, je me doute de ce que tu vas me répondre (s'il doit y avoir une réponse).

  • après le prof de gym les a encore fait courir mais il est allé au parc, sous les arbres :-)

  • C'est curieux, dans la laïcité, nous avions des collègues musulmans... Là, les laïques témoignaient d'un grand respect, à l'époque du Ramadan (je ne suis pas sûre qu'ils en auraient fait autant si on avait annoncé qu'on jeûnait le mercredi des Cendres ou le vendredi saint!) Mais en effet, il faut accepter que le monde a changé, et en même temps, on peut regretter que le Ramadan, ce soit si dur...

  • oui, ce midi mon élève (celui dont je parle dans le billet et qui est le premier en tout) m'a raconté qu'il avait eu un étourdissement à l'examen de latin... ça lui a coûté une heure de son temps d'examen...

Écrire un commentaire

Optionnel