• K comme kermesse

    C'est le samedi à midi pile que les cloches de l'église sonnent l'ouverture de la kermesse, donnant ainsi raison à l'étymologie puisque le mot kermesse dérive de "kerk", église, et de "mis", messe. 

    Sur la place du marché, les manèges et autres attractions sont installées. On remarquera qu'il y a désormais trois endroits où on peut gaspiller ses sous dans des machines supposées vous en rapporter. Ou vous rapporter des cadeaux et des peluches, si vous réussissez à bien manœuvrer la pince qui, derrière les vitres, devrait agripper puis déposer l'objet de vos désirs. Objet qui, à supposer que vous l'ayez bien ferré, retombera juste avant le bon endroit. 

    Je le sais, j'y ai gaspillé des sous moi aussi quand j'avais douze ans. 

    - On l'a presque! disait mini-Adrienne à son petit frère, et elle remettait 5 francs dans la machine. 

    DSCI5015.JPG

    Les autos tamponneuses sont chaque année au même endroit. Seul le décor des bâches tout autour change. 

    DSCI5017.JPG

    Ce qui ne change pas non plus, à part les décors peints, c'est la chenille. Elle était déjà là quand mon père était petit garçon. Ainsi que le marchand de gaufres et de beignets, le tir à la carabine, la pêche aux canards. 

    Et puis, chaque année il faut une attraction du genre citius, altius, fortius, pour essayer de donner quelques sensations fortes à des gens de plus en plus blasés... 

    DSCI5016.JPG