Stupeur et tremblements aquatiques

C'est évidemment en pleine canicule, au moment où les citernes d'eau de pluie se vident et que les autorités nous demandent de ne pas gaspiller l'eau, qu'on nous assène une fois de plus ceci: on trouve de tout, dans "l'eau du robinet", vu qu'on trouve de tout dans nos eaux usées (voir la vidéo ci-dessus), mais qu'on se rassure, elle reste parfaitement propre à la consommation. 

Pour la Flandre, la dernière étude en date est ici. Elle concerne les résidus de médicaments qui se retrouvent dans nos eaux usées, que ce soit ou non à proximité de firmes pharmaceutiques ou d’hôpitaux. La majeure partie en est éliminée, dit l'étude, et nous ne demandons qu'à le croire, en essayant de ne pas trop nous poser de questions sur cette autre partie. 

De toute façon, comme disait le père de l'Adrienne, faudra bien qu'on meure de quelque chose... et le grand-père aurait ajouté, en accord complet avec l'esprit de Louis Pasteur, qu'il valait mieux boire une bière.

 

Commentaires

  • L'eau potable qui sort du robinet reste un luxe même si cette eau n'est pas parfaite...

  • certainement! il n'y a qu'à l'ouvrir en vain, comme hier matin, pour s'en rendre compte ;-)

  • je suis une buveuse d'eau :-)

  • Je vote pour le grand-père et je viens juste de publier le même avis chez moi !

    On ne dira jamais assez le plaisir de la première gorgée de Grimbergen blanche après un marathon musical de pratiquement cinq heures !

  • ce n'est pas la première fois que nous publions des choses en commun le même jour :-)

  • Moi aussi j'aime la bière. Pas tous les jours. Pour le quotidien l'eau du robinet me convient.

  • la dernière bière que j'ai bue (et c'est l'HDMV qui l'a terminée ;-)) c'était une triple Westmalle et j'avais 19 ans :-)

  • Tu aurais pu commencer par un truc plus léger, une Warsteiner par exemple ou une Beck's qu'on trouve plus facilement en Belgique

  • ah parce que tu crois qu'avec l'HDMV je buvais ce que je voulais? c'était triple westmalle ou orval ou chimay (j'ai oublié la couleur, la plus forte, bleue?)

  • Quelle étrange attitude ! Oui, la Chimay bleue est la plus forte des Chimay, tu aurais dû choisir l'Orval, c'est la moins alcoolisée des trois laissées à ton choix, ce qui ne la rend pas pour autant plus digeste, elle a un extrait sec élevé.

  • ah étrange, tu trouves?
    ;-)
    j'ai goûté à l'orval aussi, à cette époque, mais de toute façon je devais me forcer pour boire de la bière, après deux trois gorgées ça me suffisait

  • Y a plus qu'à distiller l'eau du robinet et presser es pommes, des poires et des scoubidous :-)

  • J'aime bien la façon de voir de ton grand-père, parce que j'aime bien la bière !
    Mais je bois beaucoup plus d'eau, du robinet of course ! Quant à savoir ce que j'ingurgite avec ...
    Le château d'eau de l'Europe est aussi pas mal contaminé, malheureusement.

  • de toute façon, l'eau "en bouteille", c'est pareil :-)

  • il y a un San Antonio comme ça (oublié le titre) qui raconte une histoire qui se passe dans un bled où il n'y a plus de natalité, seule une marginale met au monde, je crois bien des jumeaux - et le fin mot est que l'eau contient assez de contraceptifs pour être efficace (ce qui a été le cas à Londres pour de vrai parait-il), alors que l'heureuse maman ne boit jamais d'eau

  • ah! intéressant! merci, Emma!

Écrire un commentaire

Optionnel