X c'est l'inconnu

A'dam 2017-07-20 (16).JPG

Quand il a fermé la porte de l'appartement et du magasin, il a mis le trousseau de clés dans sa poche. 

C'était à Alep, il y a trois ans. 

Il ne pensait pas qu'il ne reverrait plus ni l'appartement, ni le magasin. 

Avant lui, son père un jour avait aussi rangé un trousseau de clés en attendant le retour. 

Lui non plus ne pensait pas qu'il ne reverrait jamais sa maison. 

C'était en Palestine, il y a 69 ans. 

*** 

photo prise à l'expo Aleppo au Tropenmuseum d'Amsterdam

 

Commentaires

  • Grâce au Tropenmuseum et grâce à vous, il est un peu moins "inconnu".
    Merci pour lui et tous les autres.

  • il y en a tellement de par le monde... et chaque fois je pense à ma grand-mère Adrienne, qui n'a pas voulu quitter sa machine à coudre, le 10 mai 40

  • la paix qu'on a connue depuis 1945, c'est seulement dans notre toute petite partie du monde, et c'est vrai qu'on a tort de croire que c'est acquis à jamais

  • Y a-t-il un moment où on arrête de penser au retour?
    Merci pour tous Adrienne.

  • le sort d'Alep me touche particulièrement, non seulement pour sa charge symbolique (ça prouve bien que nul n'est à l'abri, pourquoi donc le serions-nous?) mais aussi parce que j'ai des élèves qui en viennent, dont les (arrière)-grands-parents ont dû fuir le génocide arménien, se sont installés au Liban et en Syrie, précisément à Alep...
    bises, Colo, bonne journée!

  • Merci Adrienne pour cette pensée pour ce qui partent un jour en pensant pouvoir revenir mais qui ne reviennent jamais. Bonne journée.

  • bienvenue ici et merci pour ce commentaire (sans inquiétude pour les erreurs, on y est tous sujets ;-))

  • J'ai lu il y a quelques années "Une enfance à Jérusalem"... c'est poignant de se retrouver dans le coeur de l'histoire! http://www.humanite.fr/node/323060

  • oui, c'est terrible! avoir sa maison "confisquée", quel drame humain! si ça avait dû arriver à ma grand-mère, si attachée à la sienne...
    merci pour ce lien!

  • très triste, oui, et je comprends très bien qu'on ne jette pas les clés, même d'une maison disparue

  • exactement!

Écrire un commentaire

Optionnel