H comme helkiase

2017-08-22 (39).JPG

Dans les couvents aussi l'argent était le nerf de la guerre et si des religieuses ont pu y avoir une "carrière" - chose inaccessible aux autres femmes de leur époque - c'était généralement à condition d'être "bien nées" et d'apporter une dot.

C'est ainsi que certaines ont pu devenir femmes de pouvoir ou femmes de sciences, à une époque où une jeune fille pouvait s'estimer privilégiée si on lui permettait d'apprendre une langue, un instrument jugé "féminin" comme la harpe ou le piano et la peinture de fleurs à l'aquarelle. 

2017-08-22 (47).JPG

Sœur Marie-Rose (née Zélie Carouy) est une de ces femmes intelligentes et avisées. Vers 1898, elle crée un remède appelé helkiase dont l'efficacité antiseptique semble faire l'unanimité: le musée a conservé toute une collection de lettres de remerciements reçues de patients du monde entier. 

La commercialisation de sa découverte lui permet de remettre à flot les caisses de l'hôpital. Ci-dessous, une des plaques publicitaires vantant le produit: 

2017-08-22 (30).JPG

C'est un produit désinfectant et cicatrisant qui sera utilisé de la fin du 19e siècle jusque vers le milieu du 20e. 

Aujourd'hui, Belgique oblige, la buvette du musée sert une bière de ce nom, produite spécialement par la brasserie Dupont tongue-out 

Commentaires

  • Je ne connaissais pas ce remède à base de mercure...
    En admirant vos photos, j'avais imaginé un remède à base de plantes...
    ;-)

  • la recette en contient :-)

  • Aujourd'hui les pommades du même usage sont parfois à base de composés d'argent.

  • ... et l'usage du bromure de mercure figure encore dans les chansons estudiantines :o)

  • faudra que tu m'expliques, Walrus, pour le rapport entre bromure de mercure et chansons d'étudiants ( l'alcool ?)

  • Un peu de pub pour le site de Xavier Hubaut...
    http://xavier.hubaut.info/paillardes/toubib.htm

  • J'allais té répondre "Non la syphilis" et mettre un lien vers la chanson, mais Madame Chapeau m'a devancé parce qu'entre-temps j'étais au domaine des Trois Fontaine à me faire balader par le chien !

  • OMG!
    (se faire promener par le chien est sûrement meilleur pour la santé)

  • Cela me fait penser à la Jouvence de l'Abbé Soury, un remède pour les problèmes circulatoires.

  • j'ai l'impression qu'à l'époque la pharmacopée "religieuse" avait le vent en poupe, la foi s'ajoutant à l'effet placébo, ça devait donner des résultats ;-)

  • Un remède à base de bichlorure de mercure, même efficace pour certaines pathologies, devait provoquer d'autres problèmes.
    Aussi je préfère tester la bière. Avec modération, ça devrait aller question effets secondaires.
    ;-)
    Tes photos de fleurs sont très belles !

  • aucune idée! je n'y connais rien, ni en mercure (à part le mercurochrome de mon enfance ;-)) ni en bières ;-)

  • La bière Helkiase produit-elle le même effet ? Ce serait sans doute plutôt un diurétique ;)

  • la bière s'utilise plutôt en usage interne, quoique je n'exclue pas qu'on puisse se baigner dedans ou s'en tamponner la peau ;-)

  • bonne idée, il y en a pour tous les goûts ;-)

  • Es-tu allée à Notre-Dame à la Rose ? On dirait .......................

    Tu sais que (le journal d'une mamyboomer) - la fille de Lorraine, a écrit un livre sur Notre-Dame à la Rose ?

    Lors de mon dernier séjour à Orval, j'ai acheté de l'eau d'émeraude, il paraît que c'est un bon antiseptique aussi bien pour la bouche que pour les jambes (???) En tout cas, il a bon goût...

  • oui, j'en ai parlé à D comme découverte :-)
    (moi je me méfie de tous ces trucs... et encore plus s'ils ont des noms trop beaux pour être vrais ;-)

  • La bière, on la buvait au Moyen Age au matin car elle était plus salubre que l'eau. En fait aujourd'hui c'est presque pareil ! Elle est parfois meilleure que l'eau ;)

  • oui je sais, mais c'était une bière très faiblement alcoolisée ;-)

  • oui n'est-ce pas :-) les marchands du temple ont toujours existé.
    Sauf qu'ici il s'agit d'un vrai remède, et s'il faut choisir entre l'onguent de sœur Marie-Rose ou l'amputation, je choisis l'onguent ;-)

  • t'as pas bien lu, Célestine, mais c'est pas grave

  • Si c'est une médecine qui ne guérit pas, elle a l'avantage de ne pas tuer - enfin, on peut l'espérer. Maintenant, les plantes, quand même... C'étaient de vrais remèdes. Le Jardin médicinal de la maison d'Erasme est intéressant de ce point de vue, on y a planté (tant bien que mal) les différentes essences qu'Erasme utilisait pour soigner ses maux (réels ou supposés).
    Mais je crois aussi m'être trompée, au vu des photos, cela ne ressemble pas à Notre Dame à la Rose.

  • si, c'est Notre-Dame à la Rose

Écrire un commentaire

Optionnel