M comme montagne

ermite.jpg

source photo BELGAIMAGE et article ici 

Il s'éclaire à la bougie ou à la lampe à huile, n'a pas de douche ni d'eau chaude, son "ermitage" est un cagibi humide qui ne fait que 25 m². 

Mais il est heureux. 

J'en parlais ici, juste après sa sélection parmi une cinquantaine de candidats. Cet automne, il termine son premier semestre d'ermite (relatif) dans les Alpes autrichiennes et est fermement décidé à poursuivre l'expérience dès le printemps prochain. 

Tout en apportant quelques améliorations à son logement: cuisinière au gaz, panneau solaire pour pouvoir s'éclairer avec des lampes LED, douche. 

"Ma prière ne sera pas meilleure", argumente-t-il, "si je vis comme il y a 350 ans." Je trouve l'argumentation intéressante tongue-out

Son ermitage finira par avoir cinq étoiles, en plus de toutes celles qu'il peut admirer dans le ciel, une fois que touristes, pèlerins et randonneurs sont repartis cool

Commentaires

  • La notion de confort évolue avec le temps ;-)
    Et on n'est plus au temps des recluses...

  • la notion d'ermite évolue aussi, apparemment ;-)

  • Un ermite intermittent donc, un état éphémère bien tentant parfois!
    Excellent dimanche au soleil chère Adrienne, un beso.

  • oui, un travailleur saisonnier :-)
    merci bon dimanche au soleil toi aussi!

  • celui-ci dispense une autre sorte de bonne parole :-)

  • tu as raison, c'est tellement fou, tellement exceptionnel :-)

  • La barbe, la pipe au bec...
    Il ne fait pas semblant, même le look est celui de l'ermite... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • pour moi c'est le look "missionnaire" comme sur les photos de mon enfance, même son vêtement m'y fait penser (sauf qu'il n'est pas en blanc et qu'il n'a pas le casque colonial ;-))

  • bonne question! je suppose que non, puisqu'il doit garder le sanctuaire et accueillir d'éventuels pèlerins ou randonneurs...

  • Contempler la montagne de loin, un métier qui me donnerait des fourmis dans les jambes ;-)

  • à moi aussi!

  • Je me demande ce qu'ont pensé de lui ses visiteurs. Un bon endroit pour prier, sans nul doute, et contempler.

  • en effet, les consultants étaient-ils contents?

Écrire un commentaire

Optionnel