P comme père

Nous étions attablés chez Michel Bras, à Laguiole. Je dis bien Michel: c'était vers 1990. 

Mon père était heureux de pouvoir nous offrir ce repas d'exception et d'avoir autour de lui toute sa petite famille: une table de six personnes, trois couples. 

L'endroit était merveilleux, la cuisine excellente. 

Pendant une promenade en fin d'après-midi, lui qui ne se confiait jamais, qui n'osait jamais formuler de vœux ni évoquer ses rêves, il me dit: 

- Mon rêve, ce serait de revenir ici tous les six, pour tout un week-end... 

Alors en septembre dernier, quand j'ai lu que le fils de Michel Bras renonce à ses étoiles Michelin, ça m'est revenu en mémoire. 

Mon père n'a jamais pu réaliser ce rêve. 

bras.jpg

la photo du père et du fils, sur leur site

 

Commentaires

  • Il y a des rêves qui ne resteront que rêves dans la vie de tout un chacun... L'occasion de voir quel rêve on voudrait "réaliser" afin de le mettre en place au plus vite ;)

  • rêvons, c'est l'heure :-)

  • Le repas offert en 1990 devait déjà être un beau rêve .

  • absolument!

  • On peut comprendre qu'il ait renoncé, les étoilés commençaient sans doute déjà à coûter un "bras" ! :o)

  • ce n'est pas qu'il ait renoncé, il y a eu des "événements" ;-)

  • oui... mais quand?
    ;-)

  • Je rêve de lire un jour le "Guide Michelin des étoiles"... confortablement installé dans mon bunker sur la Terre !

    Bonne remembrance, Adrienne !

    https://fr.wiktionary.org/wiki/remembrance

  • je n'apprendrai pas ce mot à mes élèves, j'aurais trop l'impression de leur apprendre de l'anglais ;-)
    par contre je leur ai fait faire connaissance avec la "nostalgie heureuse" :-)

  • à moi toute seule, ça me semble difficile ;-)
    (et puis, j'ai été voir les prix, c'est tout à fait exclu!)

  • Oh, comme je comprends.... Nous avions eu un projet semblable, dans un autre restaurant étoilé, qui n'a pas pu se réaliser non plus, hélas. Mais celui qui l'avait, ce rêve, a été heureux du moment vécu et du rêve formulé.

  • merci pour ces mots, Bonheur du Jour, "heureux du moment vécu et du rêve formulé", voilà ce que j'espère pour mon père aussi

  • Un beau cadeau, du bonheur partagé, un repas extraordinaire , c'est déjà un joli souvenir lié à ton père.

  • tu as tout à fait raison, j'en ai gardé des images en tête alors que je n'en ai pas de photo :-)

  • nous allons tous les 15 jours au restaurant avec mon père toujours le même une chaine honorable pas du tout étoilée le cadre est hideux le personnel aux petits soins mais mon père est heureux il est reçu comme un mais je donnerais gros pour qu'il se confie à moi pendant ces quelques instants comme ton père l'a fait

  • oui, c'était unique et tout à fait exceptionnel, il devait être particulièrement heureux, ce jour-là (et moi juste là au bon moment pour recueillir cette confidence)

  • je relis ce que tu as écrit, cher Zigmund: si ton père est heureux, c'est le principal

  • pour moi il l'est, c'est certain :-)
    merci chère Colo

  • Oui... On a comme cela des souvenirs exceptionnels mêlés à de la nostalgie...

    Mon père avait émis le souhait (pourtant simple) d'aller à Pairi Daïza... Je me demande aujourd'hui pourquoi nous n'avons pas tout fait pour y aller avec lui. Ce n'était pas si compliqué pourtant ...

  • parfois on agit comme si la vie était éternelle ;-)

Écrire un commentaire

Optionnel