7 photos

DSCI5722.JPG

Dans la vieille ville d'Hébron, des filets protègent les passants des ordures lancées par les colons. Les militaires israéliens y patrouillent plusieurs fois par jour. 

DSCI5725.JPG

En 1994, craignant la mise en cause du processus d'Oslo, la communauté internationale a appelé Israël à renoncer à l'implantation de la colonie d'Har Homa sur la forêt palestinienne d'Abu Gnaim. Depuis, cette colonie proche de Bethléem ne cesse de s'agrandir. Photo d'avril 2017. 

DSCI5727.JPG

Naplouse, le 5 avril 2005. La dernière maison détruite par l'armée israélienne comme un symbole. De jeunes hommes y viennent et mesurent les pierres récupérées pour arranger le terrain de football. 

DSCI5730.JPG

Ramallah, décembre 2002. Un des bâtiments de l'Autorité palestinienne. 

DSCI5734.JPG

Rafah, le 9 décembre 2002. Chez lui, il y avait une cuisine rose et une salle de bains verte. La maison a été détruite parce qu'elle se trouvait trop près du nouveau mur. 

DSCI5736.JPG

Gaza, décembre 2002. Sur tous les murs du camp de Rafah, on a collé le portrait de cette écolière de 10 ans tuée le mois d'avant par l'armée israélienne. 

DSCI5732.JPG

Enfin, la photo qui a servi de point de départ pour un texte de fiction le 26 octobre:  
La fouille au check-point donnant l'accès au Caveau des Patriarches à Hébron, 2007. 

Toutes les photos sont de Véronique Vercheval  ainsi que les légendes qui les accompagnent. 

D'autres photos et des extraits de son livre ici.

Commentaires

  • Il faut continuer à témoigner car, comme dit l'artiste, « au-delà des ruines, il y a toujours des hommes, des femmes, des enfants ».

  • je le pense aussi, Mme Chapeau

  • exactement! "land van melk en honing" ...

  • Que reste-t-il quand il n'y a plus rien ? Il ne reste que l'amour, et c'est peut-être ce qui donne de la force à ce peuple de Palestine. C'est un beau travail que fait cette photographe, témoigner est si important. Merci Adrienne, lumineuse journée. brigitte

  • merci à toi Brigitte, bonne semaine!

  • Je l'ai feuilleté à travers votre lien. c'est un témoignage important, un de plus dans ce conflit sans fin!

  • merci de le dire, Alezandro!

  • Tant et tant de gâchis et de souffrances au nom de quoi... une folie sans fin, sans borne. Dire, dénoncer, montrer est un pouvoir qui nous reste pour éveiller nos consciences et peut-être améliorer, aider...

  • je crois aussi que c'est la seule chose qu'on puisse faire pour ne pas se sentir complices... d'une folie sans fin, comme vous dites!

  • Si c'est sur la même planète que Ploumanac'h, je te remercie de me taper sur les doigts la prochaine fois que je me plains de quoi que ce soit.

  • promis! et tu feras la même chose pour moi :-)

  • Et la Belgique a contribué financièrement pour l'édification et l'aménagement de plaines de jeux pour les enfants palestiniens. Lesquelles ont été bombardées. La Belgique a repayé. Tsahal a rebombardé...

    Il paraît que Véronique Vercheval est extraordinaire, mais je ne suis pas parvenue à la convaincre d'illustrer notre guide, Bruxelles ville d'humanisme, à mon ancien boulot... Un vrai dialogue de sourds. Peut-être qu'elle n'avait pas envie de travailler pour une association dite "philosophique".
    Enfin, finalement, j'ai demandé à un photographe lié au Soir, et j'ai été très contente de son travail.

  • oui j'ai parlé déjà ici de ces destructions de plaines de jeux sponsorisées et offertes par la Belgique, détruites coup sur coup par Israël...

Écrire un commentaire

Optionnel