I comme inspiration chez les Plumes

DSCI5766.JPG

Il a quarante ans depuis deux mois mais il préfère ne pas le savoir, ce qui veut dire qu'il y pense beaucoup. Il se dit que la meilleure moitié de sa vie est passée, ce en quoi il se trompe. 

Il a un boulot qui ne le satisfait pas et s'il n'en change pas, c'est parce qu'il se persuade que c'est pareil partout. Et par paresse. 

Il soigne son aspect physique, fait de la musculation, met des lotions antirides, veille à ne pas prendre un gramme. Ses deux millimètres de barbe sont soigneusement entretenus. 

Il s'habille à la mode dans une boutique "jeune" où il commence à se sentir mal à l'aise. Juste un peu, à certains regards qu'il perçoit. 

Il n'a pas de relation stable et ne voit presque pas sa fille - aujourd'hui adolescente - qui grandit dans une autre ville. La dernière fois qu'ils ont passé quinze jours de vacances ensemble, ça a viré au drame. Il était en couple avec Amélie, qui était horriblement jalouse de la gamine. Il a dû choisir. Il ne sait pas s'il le regrette. Ça lui fait un peu peur, une fille de treize ans. Et pas seulement peur de vieillir. 

Il a quelques copains qu'il voit au gré de ses activités sportives, quoique la plupart du temps il les pratique en solitaire. Ce n'est pas simple de trouver les bons créneaux horaires. 

Il a encore sa mère. Ils se téléphonent beaucoup, elle va bien. Il pense qu'elle a cessé de se tracasser qu'il soit "monogame en série", comme elle dit, ce en quoi il se trompe aussi.  

*** 

inspiration (consignes) chez les Plumes d'ici et d'ailleurs 

photo: tableau de Robert Devriendt (expo The Raft Ostende)

Commentaires

  • elles existent?
    ;-)

  • C'est le début d'une fiction à suivre ? Il ne va plus lui arriver que des choses bien ?

    Non ? C'est juste ce en quoi je me trompe ?

    Bon week-end, Adrienne !

  • tu as bien lu, Joe :-)

  • j'ai toujours pensé que ça ne servait à rien et donc je n'en ai jamais utilisé... mais pour le savoir vraiment j'aurais dû systématiquement me tartiner d'un côté et pas de l'autre ;-)

  • ce qui me rappelle la lotion 'petrole hahn' de mon grand-père: il était persuadé que s'il lui restait tant de cheveux, c'était grâce à sa lotion quotidienne (et abondante)... mais comment savoir ce qui serait arrivé s'il n'en avait pas utilisé? ;-)

  • je ne me suis pas encore décidée, pour le prénom... tu as une suggestion?

  • non, je ne l'imagine pas en Kevin ;-)
    que diriez-vous d'Olivier?

  • hum :-) ce n'est pas le genre ;-)

  • Cher Olivier il n'est pas le seul à voir et vivre la vie de cette manière...

  • j'aime ce que vous dites, j'en conclus que mon personnage est crédible ;-)

  • Les mères se tracassent perpétuellement. Elles intriguent pour être grand-mère et vingt à vingt-cinq plus tard, elles se lamentent parce qu'elles ne sont pas encore arrière-grand-mère: "Simone et Edwige, plus jeunes que moi, ont des arrière-petits-fils et pas moi!"
    Et dans ce maelstrom, les Olivier tentent de surnager.

  • je connais une de ces mères qui sont tout le temps dans la comparaison et la compétition ;-)

  • Coucou, Adrienne,

    J'avoue qu'il m'énerve un peu, cet Olivier! Il est pathétique, non?

    Bisous,
    lulu

  • je comprends, Lulu, il n'est pas du tout ton genre d'homme ;-)

Écrire un commentaire

Optionnel