P comme père

jeu,fiction

Il aime la vitesse, son joli cabriolet, son moteur puissant. Il aime s'amuser à laisser tout le monde derrière lui quand le feu passe au vert. Il roule encore plus vite que d'habitude et essaie d'oublier le mauvais quart d'heure qu'il vient de passer dans le bureau de la police. 

C'est la routine, sans doute. C'est parmi les proches qu'on cherche le suspect et que l'enquête commence. Heureusement, avec le métier qu'il a et les joujoux modernes qui enregistrent chacun de ses mouvements, il n'a pas été difficile de démontrer où il se trouvait, ces dernières quarante-huit heures, ni à quoi il a passé son temps, sauf pendant ses quelques heures de sommeil. Y compris le moment où il est entré - et sorti - du Liberty Fitness Club. 

Il se calme aux abords de la ville. Il ne faudrait pas qu'en plus on lui retire le permis. Quelques prélèvements ont peut-être été faits dans sa roadster - il a dû en remettre la clé - mais il est bien tranquille, on ne risque pas d'y trouver un cheveu de sa fille. 

*** 

écrit pour la consigne 4 des Plumes 

Le héros voyage, effectue un trajet. Il s’agit d’ancrer le héros dans un environnement géographique précis qui constitue le cadre. Il porte également une empreinte historique et permet de définir l'époque. 
 
Photo prise à Ostende le 4 novembre

Commentaires

  • Pas l'ombre d'une pensée pour sa fille disparue et une photo qui nous permet de définir l'époque.
    Nous sommes gâtés aujourd'hui.
    ;-)

  • vous me faites rire, Mme Chapeau :-)
    je n'ai pas voulu "emprunter une photo au Net" donc vous imaginez le bolide de votre choix :-)

  • D'autant que sa fille est précisément cette cantatrice chauve dont Ionesco nous rebat les oreilles ! :o)

  • celle qui se coiffe toujours de la même façon ;-)

  • j'adore créer des personnages de tête à claques :-)

  • Z'auriez-pas quelque chose de plus poétique à écrire... j'vous trouve bien macabre dans cet état de criminologue :))))

  • rassurez-vous pour la gamine, je ne pense pas aller jusqu'au crime ;-)

  • Avec sa vie trépidante il n'avait pas de temps pour sa fille... mais là disparue... elle va habiter ses pensées.

  • bravo Maty! vous avez deviné le contenu de mon billet de demain :-)

  • et voilà, je vous l'ai envoyé en MP :-)

  • J'ai un doute sur l'époque. J'hésite entre le pliocène et le mésolithique... :-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • c'est ça, à l'époque où les lamborghini étaient tirés par des chevaux dont la seule vapeur sortait par les trous de nez ;-)

  • Une journée à l'avance... J'ai lu avec plaisir et me suis sentie bien contente de l'attention.

  • alors c'est bien :-)

  • Le roadster de Ben Hur... A l'époque, les chevaux n'étaient pas sous le capot mais devant ! ;-)

  • mais ça permettait déjà d'enlever des gamines (ou de les emmener en pique-nique ;-))

Écrire un commentaire

Optionnel