Question existentielle

jeu,fiction,plumes

Ce n'est qu'en s'approchant du centre qu'il remarque enfin la grande roue et qu'il se souvient que c'est la kermesse d'hiver. Combien d'années déjà qu'il vit sans enfant et qu'il ne s'approche plus d'un manège, n'achète plus de beignets ou de barbe-à-papa?

Quand il rentre dans son garage, il a l'esprit de plus en plus embrouillé par des tas de questions auxquelles il ne sait que répondre. Tout ce qu'il déteste le plus, tout ce qu'il s'efforce d'éviter grâce à sa vie bien réglée et minutée.

Doit-il contacter son ex-femme? Comment l'accueillera-t-elle? Rejettera-t-elle la faute sur lui, sur son absence? Et sa mère, sait-elle déjà? Comment réagira-t-elle? 

Et sa fille... une gamine de treize ans, où est-elle? Pourquoi, comment, avec qui... que s'est-il passé?

- J'y vais! décide-t-il d'un seul coup en remontant dans sa voiture. 

*** 

consigne 5 des Plumes 

Lors du défi numéro 3 un imprévu a modifié le déroulement  habituel de la vie du héros. Écrivez la suite en mettant l’accent sur un danger, une tension. Essayez de pousser votre personnage à l’action. 
 
Photo prise à Ostende le 4 novembre dernier.

 

Commentaires

  • Parfois, un seul objet peut ramener des tas de souvenirs à la surface...

  • c'est vrai, et là, bien sûr, il a de quoi penser ;-)

  • il lui a quand même fallu une soirée, une nuit et une bonne partie de la journée ;-)

  • justement, je ne parvenais pas à me décider à lui trouver un nom ;-)

  • Décision prise, non pas pour savoir ce qu'elles sont devenues, mais pour ne plus avoir "l’esprit embrouillé" sans doute...
    Bon dimanche Adrienne.

  • c'est aussi mon impression ;-)

  • j'attends les consignes suivantes ;-)

  • je n'en ai pas l'intention, mais s'il le faut... :-)

  • "J'y vais" Est-il motivé par le regret, la culpabilité, la peur d'être jugé, le souci de perdre la face... espérons le il prend conscience que son absence a été un manque dans la vie de sa fille.

  • ou comme le pense Colo, pour ne plus avoir "l’esprit embrouillé" :-)

  • Les commentaires sont très drôles par ici ! Moi ce qui m'évoque le plus le danger c'est la grande roue "en soi". Ils nous en ont installé une à Rennes récemment. Rien que de passer à côté, je blêmis ! ;-)

  • je remercie mes commentateurs :-)
    la grande roue est mauvaise pour ma santé, il fait frisquet et venteux, là-haut (et faut que j'assume dans ma chorale le jeudi soir ;-))

  • je pencherais plutôt pour l'ex, mais sait-on jamais ;-)

Écrire un commentaire

Optionnel