Stupeur et tremblements

tote bag.jpg

Un jour d'inattention, l'Adrienne a dû refiler ses coordonnées à une chaîne de prêt-à-porter français et depuis lors elle reçoit régulièrement des offres irrésistibles auxquelles elle résiste cependant. 

Vous qui la connaissez, vous savez qu'elle n'est pas la reine du shopping tongue-out 

Et vous savez aussi que tout en aimant la langue française, elle n'a pas peur d'utiliser ici ou là un anglicisme, genre OMG, week-end ou suspense. 

Mais là où elle a ouvert des yeux stupéfaits, c'est quand sa chaîne française de prêt-à-porter a voulu l'allécher avec un "tote bag". 

Un quoi? 

Il semblerait qu'à partir du moment où le sac en toile devient un accessoire branché, il faille l'appeler "tote bag". Et probablement prononcer ce 'tote' comme dans 'une litote'... 

Bref, à partir du moment où le sac en toile coûte deux fois le prix d'un vuitton d'imitation, il s'appelle "tote bag". 

Comme celui qui a servi d'illustration... 

 

Commentaires

  • Bientôt le black Friday. Le bon jour pour acheter un tote-bag?

  • je me sens comme monsieur Jourdain, j'ai un ou deux 'tote bags' et je ne le savais pas... ;-)

  • J'espère qu'ils sont aussi drôles que celui des Princes ;-)

  • il y en a un qui me permet d'exhiber fièrement que je suis prof ;-)

  • voilà précisément l'aspect "tremblements": on nous prend pour des c... mais apparemment nous sommes c...

  • Je ne connaissais pas ce nouveau sac à la mode et j'imagine que selon sa tenue on change de sac ;)

  • mais si, justement, vous connaissiez déjà ce sac, c'est le coup de marketing de faire croire que c'est un truc neuf: un sac en toile, avec deux anses permettant de l'accrocher à l'épaule, et portant une inscription (généralement publicitaire)

  • La où sac-oince, c'est que le mot qui sert à combattre cette invasion de mots anglais et de conseils de conso vient aussi d'Irlande : boycottons (à perdre ha-laine) !

  • right (comme disent mes élèves ;-))

  • mais moins polluant que les défunts sacs plastique, (comme menu cadeau j'ai utilisé ce support pour des peintures)

  • on en trouve moins dans les océans, c'est vrai ;-) mais j'ai déjà souvent lu que la culture et la fabrication du (tissu en) coton sont parmi les plus polluantes qui soient (p. ex. aussi en besoin d'eau)

  • tu rejoins mon grand-père, qui s'offusquait que des gens paient plus pour des marques qui cousaient leurs étiquettes (ou un logo bien reconnaissable) de manière visible (au lieu de les mettre comme autrefois, à l'intérieur du vêtement)
    il disait déjà: les gens sont fous de ne pas se rendre compte qu'ils paient plus cher pour une marque alors qu'ils en font la pub

  • tu as raison, rions européen, en espagnol (jajajaja) et en grec (xaxaxaxaxa)

  • mais quel nom! un tote bag... que c'est laid!
    tote tot tot... oilà le bag!

  • absolument, c'est la laideur du mot qui m'a d'abord frappée (de stupeur)... pourquoi adopter un mot si affreux quand on en a un en français qui convient très bien?

  • L'art de faire de faire prendre aux gens des vessies pour des lanternes. Bonne soirée.

  • bonne soirée à vous aussi!

  • Ah ah, j'en ai quelques uns dans mes placards, serais-je "tendance".
    (rien que de le dire, ça me fait rire !)

  • nous le serons si nous cessons de dire 'sac' ou 'cabas' et utilisons le terme 'tote bag' :-)
    à toi l'honneur ;-)

  • Et si on revenait au bon vieux cabas ? Comme chez mes parents ?
    On en a eu un noir...
    Puis un gris et rouge, et un gris et bleu...

  • ça dépend s'il s'agit d'y mettre des poireaux ou ton nécessaire à maquillage ;-)

  • Qu'est-ce que c'est moche en plus comme nom... on peut remplacer par arnaque-bag non ?

  • voilà, c'est exactement mon propos, le mot est moche et inutile :-)

Écrire un commentaire

Optionnel