22e étage

2017-12-16 (35).JPG

Les œuvres exposées à l'Europacentrum se trouvent dans un appartement du 22e étage. L'ascenseur monte (et descend) si vite, que ça fait chaque fois un petit 'clac' dans les oreilles. 

2017-12-16 (24).JPG

La jeune bénévole qui vous y accueille prend à cœur de bien vous renseigner. Elle vous ouvre même les portes-fenêtres des balcons alors que vous êtes déjà prise de vertige deux mètres avant. Pourtant c'est vrai que la vue est grandiose, côté mer et côté ville. 

La jeune femme insiste: là, côté mer, vers la droite, ces bâtonnets blancs dans le lointain, ce sont les éoliennes installées sur un banc de sable. Vous appréciez et remerciez. 

 2017-12-16 (34).JPG

Elle vous raconte qu'elle était d'abord de service à l'église du Poverello, mais qu'elle y a attrapé la crève - vous acquiescez, vous en venez, il y fait sombre et froid. Elle vous fait visiter tout l'appartement comme si vous étiez tentée de le louer. Vous le trouvez magnifique, elle trouve deux des quatre chambres trop petites. Elle ne sait évidemment pas comment vous êtes vous-même logée tongue-out 

2017-12-16 (33).JPG

Quand vous voulez prendre congé, elle vous retient: vous n'avez pas encore tout vu! Elle vous ouvre la porte de la cuisine et là vous fait admirer l'envers du tableau visible dans le séjour, et qui représente un poêle à charbon. C'est en voyant ce qu'il y a au dos de l'oeuvre que vous en comprenez le titre: 

All about the Journey: Deciphering the Artist’s Mind, 2017 

2017-12-16 (32).JPG

Commentaires

  • je ne sais pas si c'est un hasard, mais dans la catégorie "bénévoles enthousiastes", il y avait toutes les femmes (et un seul homme) :-)

  • Ce type d'insert (ou de cassette comme on dit parfois), on en trouve beaucoup en Angleterre, même des factices...
    22ème étage ! Faudrait qu'on me paie pour visiter ! :o)

  • et tu as vu? on peut monter jusqu'au 33e :-)
    si j'habitais là, j'aurais l'impression de tanguer dans mon lit ;-)

  • Merci pour ce billet qui nous permet d'affronter le vertige, d'admirer le large et la ville et surtout de découvrir les deux faces de cette œuvre au titre mystérieux...
    Mais n'auriez-vous pas oublié de nous expliquer le lien avec le radeau?
    ;-)

  • vous avez entièrement raison :-)
    ici le lien est pluôt celui avec les artistes ostendais, c'est le poêle à charbon de la maison d'Ensor qui est représenté (celui du salon)

  • toi aussi, cousin?
    bizarrement, ça me fait plaisir :-)

  • J'adore voir tourner des éoliennes sur terre, en mer, partout. Mais fichtre, pas besoin de monter si haut!

  • ah si si, ces éoliennes-là on ne les voit que si on prend de la hauteur :-)

  • Magnifique la vue de là-haut !
    Ce n'est pas la hauteur mais le passage par l'ascenseur qui me stresserait un peu.
    33 étages quand même ! Je ne sais pas si on a des bâtiments aussi hauts en Suisse...

  • tu sais bien que nous avons nos "cathédrales pour uniques montagnes" ;-)

Écrire un commentaire

Optionnel