W comme warmste week

Pour De Warmste Week (1), nous dit Mieke, notre prof de solfège, nous allons former une petite chorale et chanter des chants de Noël. Qui pourra se libérer pour y participer? 

L'Adrienne lève la main sans réfléchir. 

Oui, sans réfléchir. Parce que si elle avait réfléchi, elle n'aurait pas été si étonnée, le jour dit, de voir dans le public au moins trois ou quatre anciens élèves. 

Que ça a d'ailleurs bien fait rigoler d'entendre Madame dans ce rôle de choriste, surtout que tous les chants étaient en anglais. tongue-out 

Sauf un. 

Qui était en zoulou tongue-out 

 

(1) Depuis plusieurs années déjà, de warmste week (2) a lieu la semaine avant Noël. Toute la région flamande est concernée et partout des actions diverses sont organisées dans le but de collecter des fonds pour diverses œuvres caritatives de chez nous et de partout ailleurs dans le monde. Nous on chantait gratos pendant que d'autres vendaient des gâteaux ou le produit de leur créativité artistique et manuelle cool 

(2) traduction littérale: la semaine la plus chaude 

Commentaires

  • ah non elle avait mis son pull le plus christmassy :-)

  • Félicitation à "de warmste week" et à Madame.
    Chez nous, "Viva for Live", qui en est à sa cinquième édition n'a récolté "que" 4.115.330 millions d’euros.

  • Madame n'a rien fait sauf s'amuser à chanter :-)

  • oui, c'est une musique qui fait du bien, et chanter en groupe aussi :-)

  • Ces actions de solidarité me laissent toujours rêveur. Je suis bien évidemment convaincu de la nécessité d'aider les personnes en difficulté, mais il me semble que ces opérations ne font que souligner les carences de nos gouvernants qui s'intéressent plus à augmenter la richesse des riches que d'améliorer le bien-être général. Pour les donateurs, cela ressemble fort à un impôt déguisé puisqu'ils prennent en charge des dépenses qui devraient incomber à l'état si celui-ci remplissait ses obligations vis-à-vis de sa population.

    Quant au chant choral, j'ai toujours pensé que c'était une grande école de convivialité où chacun met ses talents au service d'un but commun. On devrait s'en servir plus souvent comme activité de teambuilding, les scouts l'ont bien compris qui, tout cons qu'on puisse les penser, le pratiquent assidûment.

  • et bien tu vois, pour une fois je suis d'accord avec tout ce que tu écris :-)

  • Je plussoie les deux paragraphes. D'ailleurs, Monsieur notre ministre de l'Educ Nat, qui est fort intelligent, demande que chaque collège (élèves de 11 à 15 ans) possède une chorale. :-)

  • Moi aussi, je suis d'accord, sauf que je ne pense du mal ni des scouts, ni des Jack.
    ;-)

  • chère Nicole, je souhaite ce bonheur à tous les enfants, à tous les jeunes (et aussi aux moins jeunes :-))
    ni Walrus ni moi ne pensons du mal des scouts, Madame Chapeau :-)

  • Je serais mal venu de penser du mal des scouts, j'ai été secrétaire fédéral d'une de leurs associations :o)

  • Madame n'écoute que son coeur quand elle lève le doigt pour se porter volontaire.
    Et c'est pour ça qu'on l'aime. ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • Madame aime chanter :-)

  • Quelle chance de chanter en zoulou ! Moi, je me demande si je ne parle pas zoulou - sans m'en apercevoir - quand mes élèves ne comprennent rien à ce que je dis ;)

  • oui c'est une chance, si les paroles sont débiles, tu ne t'en rends pas compte :-)

  • C'est beau une chorale, et encore plus d'y participer. Ca a quelque chose de très chaleureux je trouve. Une belle expérience. Et bravo pour l'animation.

  • oui, c'est chaleureux :-)
    merci Dalva!

  • Bravo pour ton engagement, Adrienne.
    Je connais ce chant car mes enfants l'ont appris dans leur enfance et souvent chanté, mais je ne savais pas que c'était en zoulou !

  • faut pas me féliciter, c'était un plaisir :-)
    (et oui, en zoulou, et je ne fais pas confiance à g**gl*translate ;-))

Écrire un commentaire

Optionnel