T comme trois

C'est grâce à l'ami José, celui qui avait toujours de bonnes idées, qu'un dimanche après-midi la petite, ses parents, son petit frère, l'ami José, sa femme et ses deux fils ont occupé quasiment toute une rangée au cinéma pour regarder Gone with the wind

La petite, c'est évident, n'a pas tout compris mais elle a trouvé ce film déconcertant et violent. Elle a fourni de gros efforts pour suivre l'action ainsi que la psychologie des personnages et avec le recul elle s'étonne aujourd'hui que ce film ait été enfants admis. 

Elle se souvient encore des morts, des flammes, des baisers imposés, de la chute dans l'escalier. Elle se souvient qu'elle n'a pas aimé Scarlett, qui aurait une longue liste de péchés à confesser, menteuse, manipulatrice, machiavélique, la liste est longue. Elle n'a pas aimé Rhett Butler, fat, violent. Sans scrupules l'un comme l'autre. Elle n'a pas compris pourquoi les adultes le trouvaient si beau. Elle a trouvé bien faibles les autres personnages. 

Elle n'a plus jamais voulu revoir ce film. 

*** 

Quand ils sont sortis du cinéma en clignant des yeux à la lumière du jour, l'ami José lui a demandé: 

- Alors, ça t'a plu?

- Oh! oui! a-t-elle répondu, uniquement pour lui faire plaisir. 

Mais rassurez-vous, ce mensonge a été confessé cool

*** 

sur une idée de François Bon 

trois souvenirs de films

Commentaires

  • La confession, il n'y a que ça de vrai ;) Tu pourrais d'ailleurs écrire un texte qui s'intitulerait : "la confession" !

  • j'ai déjà dû pondre ce genre de truc, à mon avis ;-)

  • Et la petite devenue grande tient toujours ses promesses de petite, dirait le bol de soupe.
    ;-)

  • j'ai regardé la bande annonce ci-dessus, pour voir si ma perception d'enfant collait encore à ma vision d'aujourd'hui et je me suis redit: non, je ne regarderai pas ce film (foi d'assiette de soupe;-))

  • On aurait dû se méfier : tout ça, c'est du vent !
    D'ailleurs, c'est comme le Port-Salut : c'est écrit dessus :o)

  • du vent violent ;-)

  • La petite était bien élevée, bien dressée ;-)
    Et son petit frère qu'a-t-il ressenti, exprimé ?

  • le petit frère a toujours aimé les films de guerre, les coups de fusil, le bruit des canons, les morts qui tombent dramatiquement de leur cheval (et peu apprécié les scènes romantiques ;-))

  • Je me souviens avoir vu ce film quand j'étais ado, ça me fait sourire maintenant ;)

  • sourire, aha :-)

  • Pour l'ami José, la petite était prête à braver les flammes de l'enfer.

  • je l'aimais beaucoup, oui, il était du genre what you see is what you get, et parfois il mettait les pieds dans le plat, à cause de ça, mais je n'ai jamais pu lui en vouloir, il réussissait à tout prendre (et faire prendre) à la rigolade :-)

  • Je ne l'ai jamais vu en entier, ce film.
    Pénible! et interminable! pas du tout ma tasse de thé à moi non plus.

  • je crois qu'avec des yeux d'aujourd'hui il est encore plus pénible (et je continue à me demander comment il pouvait être enfants admis)

  • Tu n'avais pas l'âge! Parce que mes amies et moi à 15 ans, dans notre romantique jeunesse, nous nous sommes pâmés d'amour devant Rhett Butler et nous admirions le courage et le cran de Scarlett même si notre affection allait à Mélanie.
    Mais, bien sûr, tu as raison, je suis obligée de reconnaître que c'est la vision d'une sudiste esclavagiste qui nous est présentée !

  • oui, un Sud idyllique que les Nordistes viennent dévaster par dépit et qui ne comprennent pas que le Noir est fait pour être esclave...
    (moi c'est Robert Redford que je trouvais beau, à 18 ans, et ça rendait mon futur mari très jaloux, "je ne comprends pas ce que tu lui trouves, à ce blondinet" grommelait-il, vu que lui-même était très brun ;-))

  • J'ai aperçu le début de ce film, pour la première fois, sur la télé de mes beaux-parents, à Noël dernier et c'était en version française. Pas l'idéal pour en juger !

    Mais j'ai trouvé qu'elle allait vite pour se marier et que son mari allait vite pour décéder ! Après je suis allé lire les Cahier de L'Herne sur Michon. J'ai bien fait, Madame ? ;-)

    Ma culture cinéphilique est pleine de trous américains dont celui-là ! Par contre j'adore les comédies musicales, Marilyn Monroe, Audrey Hepburn, Billy Wilder, les Marx Brothers et Robert Altman.

  • oh oui!!! donnez-nous donnez-nous Marylin
    Marylin et Audrey Hepburn
    :-)

  • J'ai aimé mais je suis une fan de vieux films hollywoodiens, mais ça c'est ma mère et ses souvenirs de jeunesse qui m'ont influencée. (nous partageons ainsi la même admiration envers Monty Clift).
    Mais j'avoue avoir ressenti un sentiment apparenté (quoique plus phobique) quand j'ai vu Ben Hur et le tigre du Bengale.

  • oh oui, il y aurait de quoi faire, pour quelqu'un qui a été élevée sans télé, je me rends compte que de samedi soir en samedi soir, je les ai tous vus, chez mes grands-parents: Ben Hur et tous les péplums, Esther Williams et les piscines, Errol Flynn et les capes et épées, John Ford/John Wayne et tous les Indiens morts, les Hitchcock et les Lubitsch, les screwball comedy's et les comédies musicales... c'est fou!

  • Je suppose alors que tu n'as pas lu le roman... Je l'ai lu assez tard et J'ai vu le film assez tard aussi. Pour mes parents qui avaient dû attendre la fin de la guerre pour le voir il était assez symbolique. Le discours d'Ashley sur les guerres... le cynisme en même temps que des réactions étonnantes chez Rhett Butler... la fidélité de Mélanie envers Scarlett... une sacrée garce dirait on aujourd'hui.
    Le roman décrit bien le déclin de Rhett Butler rongé par l 'alcoolisme.
    C est vrai que ce n est pas facile d'aimer Scarlett... bien qu' elle ait de rares qualités parmi tous ses défauts. Son amour pour ses parents, pour Tara et le serment qu' elle fait... que sa famille n'aura plus jamais faim.

  • non je ne l'ai pas lu et ne le lirai sans doute pas, ma vie est trop courte, je dois faire des choix ;-)

Écrire un commentaire

Optionnel