Questions existentielles

DSCI6016.JPG

Vendredi dernier, quatrième heure, les élèves de Terminale soupirent: 

- Je suis bien contente d'être née encore juste à temps pour avoir pu jouer avec de vrais jouets et m'amuser avec mes amis.  

- Les parents d'aujourd'hui, ils mettent un écran entre les mains des tout petits, comme ça ils ont la paix. 

Et tous de renchérir... On parlait pourtant de tout autre chose, juste avant. 

Mais il fallait que ça sorte. Et du moment qu'ils parlent français, Madame est contente tongue-out 

Justement le même matin, au bureau des coordinatrices il y avait eu cette question d'un gamin de douze ans et demi qui l'avait drôlement ébranlée: 

- Madame, je peux vous demander quelque chose? Est-ce que vous pourriez dire à mes parents de regarder un peu moins leur téléphone et de me parler? 

 

Commentaires

  • Je me dis souvent que j'ai de la chance de ne pas avoir eu à gérer tout ça comme maman...

  • Mais ce n'est pas vous qui seriez une maman scotchée à son smartphone, Mme Chapeau :-)

  • Il y a si longtemps que je ne comprends pas :-(
    Il y a 38 ans mes parents ont exigé que nous ayons une télé pour nos enfants (2 ans et 5 ans) et devant mon opposition, ils ont acheté et fait livrer le "monstre" qui a vécu 27 ans et ne fut pas remplacé.

  • mais au moins c'est vous qui décidiez de l'allumer ou de l'éteindre?
    c'est fou, ça!!!

  • je suppose qu'avant de venir en parler à ma collègue, il aura déjà tout essayé... mais c'est vrai que j'ai eu cette idée aussi: chaque fois que tu veux leur parler, envoie-leur un SMS ;-)

  • Mais c'est horrible cette histoire du gosse de 12 ans :-( Finalement, en classe, ils ont de la chance, les enseignants passent une heure pleine, voire deux, à les regarder et à s'en occuper non-stop, sans jamais regarder un écran ;-)

  • oui, et après les parents sont vexés que leur gamin s'est confié à un prof et pas à eux... et vont même le reprocher à l'enfant, qui se sentira doublement mal...

  • Pour répondre à Margotte, hélas nos inspecteurs nous incitent fortement à utiliser et à faire utiliser les écrans des calculatrices et ordinateurs ainsi que le vidéoprojecteur. L'incitation se rapproche d'ailleurs de la sommation puisque les programmes comportent des exigences précises sur ces compétences.

  • les inspecteurs, qui retardent toujours d'une guerre, croient que les écrans et internet sont la panacée universelle, la garantie d'un apprentissage à la fois accéléré, durable et si résolument "moderne" :-)

  • Chez nous le téléphone est interdit à table, même le fixe : les gens doivent rappeler. Et pour le reste, ceux qui ont un téléphone portable le laissent sur leur bureau à la maison et ne se promènent pas dans les pièces avec lui.
    Sauf moi le lundi à partir de 11.30 pour connaître mon horaire du cours de flûte qui varie de semaine en semaine. Mais c'est convenu ainsi.

  • oui ces familles-là existent aussi, mais elles sont minoritaires et doivent parfois parlementer durement pour l'obtenir...
    bravo à vous :-)

  • Emouvante, cette demande. Pauvre chou. J'ai d'ailleurs déjà entendu cette réflexion d'une fille à son père dans un magasin de locations de vélo à Paris. Elle se plaignait de la présence absente de son père ;)

  • oui pauvre chou! vraiment.

  • Pour l'instant, il y a une PUB à la Télé, mais je ne sais pas pourquoi elle est, ou ce sont les enfants qui viennent éteindre la Télé et dire à leurs parents qui jouent " on avait dit une seule partie", c'est quand même un peu fort, la logique voudrait que ce soit le contraire, mais hélas... les parents ne sont pas toujours de bons exemples, j'ai la chance que mes petites filles qui ont quand même plus d'une tête que moi ne soient pas ainsi.

  • oui c'est un bonheur des petites-filles comme ça :-)
    (et il y a des parents, en effet, qui auraient bien besoin d'être éduqués)

  • non je ne participe pas au fantasme de la soubrette déculottée qui joue à montrer ses fesses (et même si je suis la seule sur terre à trouver ça choquant, j'assume ;-))

  • c'est pour garder le contact, me disent-ils ;-)

  • Finalement, les familles semblent comme n'importe quel restaurant : Quatre ou six personnes autour de la table, chacune papotant avec son smartphone sans jamais regarder qui que ce soit ou parler directement à qui que ce soit.
    Le temps est loin où on voyait parfois dans un restaurant un ou une convive vexé, se lever et verser sur la tête du malpoli son assiette avant de tourner les talons.
    (j'ai vu ça et j'ai été soulagé de voir ce porc, l'air con, se demander pourquoi sa commensale avait fait ça, l'imbécile...)

  • oui (soupir) ça gêne tout le monde, les sonneries diverses et les conversations qu'on ne peut qu'entendre et qui sont une incursion dans la vie privée de gens qu'on ne connaît même pas... bla bla bla bla
    Monsieur Neveu aussi, au restaurant garde l'oeil sur son smartphone et comme je ne suis pas sa mère, je ne pense pas avoir le droit de lui en faire la remarque...

  • Oui, effectivement la demande du gamin de 12 ans est bien triste ! De plus c'est quelque chose que j'ai déjà observé dans mon entourage ou quand je vois des jeunes gens ensemble, tous absorbés séparément par l'écran de leur portable.

  • oui, en effet...
    les jeunes à qui j'ai fait la remarque m'ont répondu qu'ils n'étaient jamais tous ensemble l'oeil rivé au portable (hahaha bonne nouvelle! il y a un tour de rôle)

  • oh, c'est si triste pour ce gamin ! Et je ne serais pas étonnée que les parents en question ne se rendent absolument pas compte du problème.
    C'est horriblement addictif, le smartphone. J'ai lu pas plus tard qu'hier que cette addiction s'appelle la nomophobie et va jusqu'à altérer la chimie du cerveau.

  • non, ils ne s'en rendent sûrement pas compte... ils sont nomophobes, c'est effectivement le mot qu'on a inventé pour cette nouvelle addiction (et c'est triste)

  • Je voulais dire évidemment :
    "Et on dit que ce sont les enfants qui sont drogués aux écrans!"
    Désolée...
    Mo

  • pas grave :-)
    si on donne des écrans aux enfants dès leur plus jeune âge, il ne faut pas être étonnés des conséquences...

  • C'est un réel problème de société qu'on constate un peu partout. Je suis parfois ébahi devant certaines situations, mais je ne dis rien pour ne pas paraître rabat-joie ou vieux jeu. Cela me fait plaisir en lisant ton texte que d'autres personnes pensent comme moi. Je ne suis toujours pas passé au smartphone et cela ne me manque pas du tout. Je trouve qu'on passe déjà assez de temps devant les écrans. Bonne semaine Adrienne.

  • oui, c'est vrai, et je résiste aussi à cet achat mais il faut avouer que très bientôt on ne pourra plus s'en passer, payer les factures, la place de parking, le billet de train... tant de choses qui sont facilitées et que tôt ou tard il sera difficile de faire autrement (comme ces musées qui offrent leur info en scannant le code avec le smartphone: pas de smartphone? pas d'info)

  • ça me préoccupe beaucoup, ce genre de choses...

  • oui, pauvre enfant, et en fait je devrais écrire 'pauvres enfants', parce que c'est loin d'être un cas isolé

Écrire un commentaire

Optionnel