Stupeur et tremblements

  • Stupeur et tremblements aquatiques

    C'est évidemment en pleine canicule, au moment où les citernes d'eau de pluie se vident et que les autorités nous demandent de ne pas gaspiller l'eau, qu'on nous assène une fois de plus ceci: on trouve de tout, dans "l'eau du robinet", vu qu'on trouve de tout dans nos eaux usées (voir la vidéo ci-dessus), mais qu'on se rassure, elle reste parfaitement propre à la consommation. 

    Pour la Flandre, la dernière étude en date est ici. Elle concerne les résidus de médicaments qui se retrouvent dans nos eaux usées, que ce soit ou non à proximité de firmes pharmaceutiques ou d’hôpitaux. La majeure partie en est éliminée, dit l'étude, et nous ne demandons qu'à le croire, en essayant de ne pas trop nous poser de questions sur cette autre partie. 

    De toute façon, comme disait le père de l'Adrienne, faudra bien qu'on meure de quelque chose... et le grand-père aurait ajouté, en accord complet avec l'esprit de Louis Pasteur, qu'il valait mieux boire une bière.

     

  • Stupeur sans tremblements

    Quoi de plus simple, pense Madame chaque année à cette époque, quand elle revoit avec ses élèves l'emploi des temps du passé, quoi de plus simple que de leur faire écrire et raconter un souvenir d'enfance? 

    Quoi de plus simple, pour montrer qu'on maîtrise la différence entre le passé composé, l'imparfait et le plus-que-parfait, quoi de plus simple que de répondre à la consigne suivante: 

    Quand j'étais petit(e) ... (descriptions, habitudes...)

    Mais un jour ... (qu'est-ce qui est arrivé?)

    Et bien, Madame se trompait! 

    - Je pense, annonce-t-elle un mardi matin en remettant les copies corrigées de la veille, que je vous ferai écrire un exercice de ce genre à l'examen, où il faudra raconter au passé un souvenir d'enfance... 

    Autour des tables, on se regarde puis les plus courageux se lancent: 

    - Oh non! pas un souvenir d'enfance! 
    - Je ne saurais vraiment pas quoi raconter! 
    - Moi aussi j'aimerais mieux un autre sujet... 

    Stupéfaction de Madame: vous n'avez pas de souvenir d'enfance? je pensais que ce serait l'embarras du choix! vous voulez quoi, alors, comme sujet pour raconter au passé? 

    - Les vacances! 

    Re-stupéfaction de Madame: comment ça, les vacances? celles de l'année passée? les vacances, ce sont aussi des souvenirs d'enfance, non? vous voulez vraiment tous parler des vacances? 

    Et bien, oui. Unanimité! 

    *** 

    C'est trois jours plus tard seulement, en y repensant, que Madame s'est souvenue de cet élève de l'an dernier, qui, en recevant la consigne du souvenir d'enfance, lui avait demandé s'il pouvait INVENTER.

     

     

     

  • Stupeur et tremblements

    Mardi soir, impossible d'ouvrir google chrome. Pas grave, se dit l'Adrienne, il reste encore microsoft edge et mozilla firefox, on verra ça demain à tête reposée. 

    Le lendemain, la tête n'était sans doute pas assez reposée, le problème ne trouvait pas de solution: impossible de faire un nettoyage avec Ccleaner, impossible de désinstaller chrome - pour le réinstaller - et l'Adrienne, qui déteste déclarer forfait, a dû se résigner à faire appel au service de support en ligne. 

    La voilà en train de "chatter" avec Rachid, qu'elle imagine jeune, beau et ténébreux. Première expérience de ce genre, elle est donc bien étonnée que Rachid lui demande de pouvoir "contrôler son bureau" tongue-out 

    Rachid et l'Adrienne, chacun derrière son ordi, pouvait ainsi cliquer, ouvrir, fermer, tapoter sur le même écran. Le bureau de l'Adrienne, donc. De temps en temps l'Adrienne devait assister l'assistant, vu que son ordi "parle" néerlandais. 

    Pendant une heure, Rachid a essayé de faire la même chose que l'Adrienne: désinstaller chrome pour pouvoir le réinstaller. Sans succès. 

    Puis Rachid a passé la main à Idriss, sous prétexte qu'il avait un problème d'ordi - un comble, vous serez d'accord, pour un service d'aide en ligne tongue-out 

    Idriss, que l'Adrienne s'est également imaginé jeune, beau et ténébreux, a encore eu besoin d'une bonne demi-heure pour résoudre le problème et finalement désinstaller puis réinstaller chrome. 

    L'Adrienne, Idriss et Rachid se sont quittés très bons amis. 

    C'est juste que maintenant elle tremble un peu en se demandant qui regarde par-dessus son épaule tongue-out 

    12:01 Connexion...
    12:01 Connecté. Un représentant du service d'assistance sera à votre disposition dans un instant.
    12:01 Session d'assistance établie avec Rachid.M.
    12:01 Rachid.M redémarre l'application en tant que service système Windows
    12:01 Connexion...
    12:01 Application exécutée en tant que service système Windows
    12:01 Connecté. Un représentant du service d'assistance sera à votre disposition dans un instant.
    12:01 Session d'assistance établie avec Rachid.M.
    12:01 Vous avez autorisé Rachid.M à contrôler votre bureau. Pour révoquer, cliquez sur le X rouge dans la barre d'outils ou appuyez sur Pause/Break sur le clavier.
    12:01 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    12:12 Rachid.M a interrompu les demandes de maintenance. Veuillez patienter.
    12:12 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    12:13 Session d'assistance établie avec Rachid.M.
    12:13 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    12:13 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    12:14 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    12:14 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    12:14 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.

    12:14 Rachid.M: j'ai perdu le partage d'ecran je tente de la recuperer

    12:26 Rachid.M a interrompu les demandes de maintenance. Veuillez patienter.
    12:26 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    12:26 Session d'assistance établie avec Rachid.M.
    12:26 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    12:33 Rachid.M a interrompu les demandes de maintenance. Veuillez patienter.
    12:33 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    12:34 Connexion fermée. Tentative de reconnexion...
    12:35 Connexion...
    12:36 Connecté. Un représentant du service d'assistance sera à votre disposition dans un instant.
    12:36 Session d'assistance établie avec Rachid.M.
    12:36 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    12:36 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    12:36 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    13:07 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    13:08 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    13:08 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    13:08 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    13:08 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    13:08 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    13:09 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    13:09 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    13:09 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    13:09 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    13:09 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    13:09 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    13:10 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    13:10 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.
    13:11 Contrôle à distance par Rachid.M arrêté.
    13:11 Contrôle à distance démarré par Rachid.M.

     

  • Stupeur et tremblements

    Le jeudi matin, avant le congé du carnaval, Madame est seule dans le bureau des coordinatrices quand une élève de Terminale frappe à la porte. 

    - Je voudrais avoir la permission de rentrer chez moi, dit-elle, mais je passe par vous parce que je ne veux pas qu'on avertisse ma mère. 

    Madame n'a qu'une fraction de seconde pour décider si elle répond par oui ou par non, si elle se laisse attendrir ou non par l'air malheureux, le ton humble et les yeux baissés. 

    - Je ne peux pas t'accorder cette permission... Pourquoi tu ne veux pas avertir ta mère? demande-t-elle. 

    On s'assied, on parle, on pleure. Madame essaie en vain de joindre la psychologue - elle est déjà en vacances - et joue à la thérapeute. La jeune fille finit par rejoindre sa classe et ni ce jeudi ni le vendredi elle ne manque un cours.

    Mais Madame n'est pas tranquille et avec raison: le jeudi suivant, pendant les vacances, la jeune fille avale certains comprimés qui devraient arrêter radicalement toute souffrance future - et tout futur. Elle passe deux jours aux soins intensifs, elle revient de loin. Sa mère appelle Madame qui accourt à son chevet.

    - Quand tu étais venue me voir l'autre jeudi, c'était déjà dans cette intention? lui demande Madame qui maintenant est sûre de la réponse.

    - Oui. 

    Alors, dans les jours et les nuits qui ont suivi, Madame n'a cessé de trembler rétrospectivement à l'idée que si elle avait pris la mauvaise décision, si elle avait laissé la jeune fille rentrer chez elle à neuf heures du matin sans avertir sa mère, elle aurait une mort sur la conscience. 

    Voilà une des raisons pour lesquelles ce blog s'est arrêté le 10 mars.

  • Stupeur et tremblements

    praatpaal.jpg

    Le dimanche 22 janvier, c'est avec stupeur que l'Adrienne a appris que ce genre de mobilier urbain serait définitivement mis hors service dès le lendemain. En tout cas en Flandre. 

    Déjà, les cabines téléphoniques ont disparu de nos villes, sous prétexte que chacun - ou presque - a son portable. 

    Même raisonnement ici: en 2014, chaque borne n'a été utilisée en moyenne que deux fois, alors que son entretien coûte 750 € annuellement.  

    Faut donc espérer qu'à l'avenir, en cas de problème sur l'autoroute, chacun ait un portable, qu'il soit en état de marche et qu'on trouve facilement à qui s'adresser. 

    Ça fait tout de même déjà trois conditions... 

    Parce que c'est agitée de forts tremblements que l'Adrienne, l'été 2015, a eu besoin d'une de ces bornes, et a été fort heureuse d'y trouver une voix compréhensive qui l'a tout de suite aidée. 

     source de la photo et article ici 

    pour ceux qui n'étaient pas encore là en 2015 
    l'histoire de la borne ici et de l'accident ici

  • Stupeur et tremblements

    En rentrant de son petit voyage parisien, la première chose que fait l'Adrienne, c'est vider sa boite aux lettres. 

    Voici ce qu'elle y trouve, parmi deux ou trois cartes de vœux et quelques publicités: 

    DSCI4575.JPG

    D'abord, stupéfaction totale (et deux relectures du feuillet): qu'est-ce que ça vient faire ici? le seul crédit que l'Adrienne ait jamais contracté, c'était pour l'achat de sa maison. Or, sur ce document il s'agit de tout autre chose. Ni la somme ni la société de crédit ne correspondent à rien de connu. 

    Mystère total: où est l'erreur? est-ce une arnaque? que faire? réagir, téléphoner, écrire ou pas? 

    DSCI4576.JPG

    La nuit, elle a largement le temps d'y réfléchir, vu qu'elle n'en dort pas. Une recherche rapide montre effectivement l'existence d'une telle société française de crédit. Le numéro de téléphone y correspond. Mais c'est situé à Pau, pas à Paris.

    DSCI4577.JPG

    La nuit, l'Adrienne se dit qu'elle répondra par écrit. 

    En néerlandais 

    tongue-out 

    Une belle longue lettre en termes bien sentis 

    Dans la langue de Vondel 

    tongue-out 

    Finalement elle n'a encore rien fait du tout 

    convaincue que c'est une arnaque

    d'une société française

    qui espère élargir son territoire d'action malfaisante 

    jusqu'en Belgique

     

  • Stupeur et tremblements

    Reportage d'Arte qui dure presque 10 minutes 

    ici le site d'Arte avec ce film, des photos (dont celle ci-dessous) et les commentaires 

    *** 

    il date déjà de septembre 2014 mais ça m'étonnerait que le phénomène soit en régression 

    actualité,nature

    Le vieux slogan "Mon auto... c'est ma liberté" 
    devient "Polluer c'est ma liberté" 

    actualité,nature

    c'est chez Emma que j'ai découvert ce stupéfiant reportage qui depuis ne me lâche pas

  • Stupeur et tremblements

    Ce ne sont pas les causes de "stupeur et tremblements" qui manquent, même pour quelqu'un qui suit l'actualité de très très loin. Le triste soap-opera Hillary Trump à lui seul pourrait remplir la rubrique pendant de nombreux mois. 

    Mais il y a aussi les faits divers, comme cette nouvelle qui m'est parvenue le 11 octobre. 

    Une femme "de chez nous", âgée de 90 ans a déboursé environ 50 000 € pour être "cryogénée". 

    Le premier moment de stupeur passé, les questions se bousculent...  

    Ne pouvait-elle rien faire de mieux avec ces 50 000 €?
    Quelle sorte de foi (en l'homme, en la science, en l'avenir...) faut-il avoir pour être tenté(e) par ce genre de procédé de conservation du corps?
    Quelle sorte de résurrection attend-elle, dans son corps de femme de 90 ans? 
    Quelle sorte de vie espère-t-elle pouvoir mener, quand, où, avec qui, dans quelle sorte de monde? 

    En allant voir à gauche et à droite quelques articles sur le sujet, je me dis que vraiment, les Anciens avaient raison: Mundus vult decipi, le monde veut être trompé. 

    Il y a toujours quelqu'un qui en tirera profit, comme cet entrepreneur de pompes funèbres qui a eu l'honneur de préparer le corps et l'explique avec sérieux devant les caméras de la télévision flamande: rinçages, vitrification, six cents kilos de neige carbonique pour amener le corps à -80°, transport spécial jusqu'à Michigan, refroidissement supplémentaire et conservation à -196°, étonnez-vous après ça qu'on ait besoin de quatre planètes et demie pour subvenir à nos insensés besoins... 

    dhondt.jpg

    source

     

     

  • Stupeur et tremblements

    Madame, on le sait, adore son métier: chaque élève devient tellement "son enfant" qu'elle ne supporte pas qu'on dise du mal de lui et donner une heure de cours est son remède miracle contre la migraine. 

    Quand elle apprend, cette année encore, qu'en Flandre il y a une nouvelle baisse d'une dizaine de pour cent d'étudiants inscrits dans des filières qui mènent au métier de prof, et puis qu'elle voit ce genre de vidéo, destinée à encourager les enseignants à tout mettre en oeuvre pour "motiver" leurs élèves, il lui semble voir un rapport entre les deux. 

    Il y a beaucoup de choses que Madame est prête à faire pour intéresser ou amuser son public, des imitations, des mimiques, du théâtre et même du chant (faut voir leur tête quand elle leur apprend le mot "truite" en leur chantant les premières mesures du Forellenquintett tongue-out puis comme elle joue l'étonnement quand, année après année, aucun sur les 25 ne connaît ce morceau)... beaucoup de choses, vraiment. 

    Mais jamais, je vous le dis, jamais elle ne pondra un œuf.

  • Stupeur et tremblements

    - Salut, Patrick! 

    - Salut, Huguette! Tu as pensé à moi? 

    - Mais oui, ne t'inquiète pas. 

    - Bonne récolte? 

    - Très bonne! Il y en a bien un demi-kilo qui t'attend. 

    - Super! Magnifique! J'approche du but. 

    - Il t'en faut combien, encore? 

    - Encore deux ou trois kilos, je pense. Cinq maximum. 

    - Et tu vas transporter ça comment? 

    - Ben... dans une brouette. 

    - Tout ça ira dans une seule brouette? Une géante, alors! 

    - Non, bien sûr, il m'en faudra deux. J'ai un copain qui va m'aider pour le transport. 

    - Qui ça? Je le connais? 

    - Non, je ne crois pas, non. Un copain du boulot. 

    - Ah bon. Et tu es sûr de ton affaire? Tu ne dois pas tout recalculer, recompter...? 

    - Non, ça va, j'ai tout noté au fur et à mesure. 

    - Ah oui, super! Superbien organisé. Qu'est-ce que j'aimerais être là pour voir leur tête, quand tu vas t'amener avec tes deux brouettes pleines de centimes d'euro! 

    *** 

    fiction, actualité, Belgique, Flandre

    texte de fiction basé sur le fait divers suivant: 
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1504/Insolite/article/detail/352386/2008/07/18/Il-a-paye-sa-facture-Electrabel-avec-215-kilos-de-centimes.dhtml

  • Stupeur et tremblements

    Stupeur en découvrant hier midi un des titres de l'actualité du jour: suite au Brexit, de nombreux sujets de sa majesté Elisabeth II veulent obtenir la nationalité belge. 

    Meer en meer Britten willen Belg worden 

    L'article est en néerlandais mais les chiffres sont clairs. Ils concernent les demandes d'informations sur les conditions de l'obtention et les premières ouvertures de dossiers. 

    C'est là où le bât blesse: les conditions sont assez sévères. Il y en a trois: habiter en Belgique depuis au moins cinq ans, y avoir un travail et parler une de nos langues nationales. 

    Or, l'anglais n'en fait pas partie tongue-out 

    Lyon 2016 (217).JPG

    photo prise le 17 juillet à Lyon au Musée de l'Imprimerie: 
    affiche de Pierre Di Sciullo

  • Stupeur et tremblements vénitiens

    C'est un petit ouvrage d'à peine 58 pages dans sa version italienne qui paraît ce mois-ci en traduction française https://diacritik.com/2016/05/18/roberto-ferrucci-venise-est-lagune-venezia-e-laguna/  

    Venezia non è una città di mare. Venezia è laguna.

    Venise n'est pas une cité de la mer. Venise est lagune.

    I veneziani che escono in barca, si aggirano per le sue fragili e bellissime acque verdi, raramente escono a fendere quelle azzurre dell’alto Adriatico. È questo il paradosso enorme di quell’assurdo dibattito su grandi navi sì, grandi navi no. La laguna non è mare. Anche e soprattutto per questo il resto del mondo sa che la risposta a quel falso dilemma è NO.

    Les Vénitiens qui sortent en bateau et se déplacent sur leurs merveilleuses et fragiles eaux vertes, vont rarement jusqu'à celles toutes bleues du haut Adriatique. Voilà le paradoxe énorme de cet absurde débat à propos des grands paquebots oui, grands paquebots non. La lagune n'est pas une mer. C'est aussi et surtout pour cette raison que le reste du monde sait que la réponse à ce faux dilemme est NON.

    E forse oggi Venezia è in mano a qualcuno che la vuole trasformare in un grande contenitore commerciale, di consumo. […] Solo se si ritornerà a pensarla e a rispettarla come città di laguna, accettando la sua preziosa e unica fragilità, Venezia potrà continuare a essere la città più bella e amata al mondo.

    Et aujourd'hui peut-être Venise se trouve entre les mains de celui qui veut la transformer en un haut lieu de commerce et de consommation. [...] Ce n'est qu'en la repensant et respectant comme ville lagunaire, en acceptant sa fragilité unique et précieuse, qu'on pourra la garder comme la ville la plus belle et la plus aimée au monde.

    Le polveri sottili che una grande nave rilascia nell’aria sono l’equivalente di quattordicimila automobili circolanti in un giorno. Un ecomostro in movimento che avanza lento verso il bacino di San Marco. […] Centomila tonnellate d’acciaio che solcano le gracili acque della laguna, milioni di chili che fanno sussultare le pietre di Venezia […] ma lasciano apparentemente intatta l’acqua attorno a loro. […] Salvo che poi, eccolo, qualche minuto dopo, l’effetto risucchio e pistone […] senti all’improvviso la terra sotto ai tuoi piedi agitarsi come fosse preda di una mareggiata […] devastanti sul lungo periodo per le rive e le fondamenta di Venezia. 

    Les particules fines émises par un paquebot sont l'équivalent de 14000 voitures circulant une journée. Un monstre écologique en mouvement qui s'avance lentement vers Saint-Marc. [...] Cent mille tonnes d'acier qui rident les eaux fragiles de la lagune, des millions de kilos qui font tressauter les pierres de Venise [...] mais laissent l'eau tout autour en apparence intacte. [...] Sauf qu'après quelques minutes, par l'effet de remous, tu sens tout à coup la terre s'agiter sous tes pieds, comme en proie à une tempête [...] dévastant les rives et les quais (ou fondations) de Venise.

    Les extraits viennent d'ici http://www.michelecatozzi.it/2015/12/28/venezia-e-laguna-un-pamphlet-contro-le-grandi-navi/ (c'est moi qui ai traduit).

    Des photos absolument sidérantes de ces paquebots géants qui frôlent les rives et les quais de Venise: Are these giant cruise ships destroying Venice?

    venezia.jpg

    photo prise du blog de l'auteur, Roberto Ferrucci: son livre s'inscrit dans la liste des cris d'alarme lancés ici et là.

    venezia2.jpg

    le même triste débat dans un film documentaire allemand de 2012

  • Stupeur et tremblements

    J'apprends avec stupeur qu'il est question d’organiser chez nous des élections de "Miss" pour des petites filles de six à dix ans. 

    Cette mode américaine aura mis bien longtemps à nous parvenir - et c'est tant mieux! - mais apparemment quelques esprits troublés voudraient l'importer... 

    Des voix s'élèvent ici et là contre ces pernicieux "concours" et j'en suis bien contente.

    Je tremble pour les petites filles d'ici ou d'ailleurs qui ont ou qui auraient à les subir! 

    miss.jpg

    article et source de la photo: 

    http://weekend.knack.be/lifestyle/radar/schattig-zijn-is-geen-talent/article-opinion-694629.html?utm_source=Newsletter-22/04/2016&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBWEEKNL

  • Stupeur et tremblements

    Stupeur de l'Adrienne, il y a une quinzaine de jours, en lisant que les fabricants de crayons de couleur sont en rupture de stock. 

    Et vous savez pourquoi? 

    Parce que les adultes ont la rage du coloriage. 

    C'est un article de The Independent qui est à l'origine de nombreux autres dans la presse néerlandophone et francophone (par exemple Libération ou De Volkskrant). 

    De plus, les adultes ne se satisfont pas de "seulement" 36 couleurs, ils préfèrent les boîtes de 72 ou même 120 crayons. Et ils s'offrent la meilleure qualité, celle des crayons pour "artistes". 

    Ainsi, une boîte de 108 crayons Faber Castell à 250 €, ou encore 100 € de plus pour une belle boîte en bois chez Caran d'Ache. 

    Stupeur devant ces adultes qui font des activités enfantines mais avec des investissements "adultes". 

    Et tremblements pour notre planète aux ressources malheureusement pas inépuisables. 

    En bois de cèdre, par exemple. 

    Parce qu'en plus, si on s'achète une boîte de 120 couleurs, on n'en "use" finalement que quelques-unes... et il faut racheter une nouvelle boîte. 

    faber.jpg

    330 € pour cette boîte de 120 Faber-Castell

     

  • Stupeur et tremblements

    La table et les meubles de ma grand-mère étaient assortis de six chaises comme celle-ci: 

    les chaises (5) - kopie.JPG

    J'ai gardé les meubles, donné la table et quatre chaises. 

    Inutile d'être expert en calcul mental pour faire la soustraction 

    6 - 4 = 2 

    Or, qu'est-ce que j'ai constaté le jour du déménagement? 

    Des deux chaises que je m'étais gardées, il n'en restait qu'une... 

    *** 

    Jamais je ne saurai ce qu'est devenue l'autre. 

    Si ça vous inspire une idée de roman, ne vous gênez pas! 

    cool 

    pour le projet Hibou

     https://hibou756.wordpress.com/portfolio/52hibou-2016-suj...

     thème 12 - chaise

  • Stupeur et tremblements

    Stupeur et tremblements, samedi dernier à la foire du livre, non pas chez l'Adrienne, mais chez son neveu, au moment où il s'est trouvé nez à nez avec notre Amélie.

    Arthur à Bruxelles 006 - kopie (3).JPG

    Il y avait une queue incroyable pour recevoir d'elle un autographe, faire un selfie ou même un gros câlin. Amélie prend le temps de bien faire ce qu'elle fait. On a pu la voir consoler une jeune fille en pleurs et poser pour maints photographes de tout âge.

    Comme l'Adrienne avait son appareil et qu'une foule de gens mitraillaient déjà notre vedette, elle y est allée aussi de son petit cliché.

    Malheureusement, au moment du déclenchement, Amélie dit quelque chose qui lui déforme un peu la bouche. Pour ne pas qu'un portrait mal foutu pourrisse le net, l'Adrienne l'a donc soigneusement découpé.

    Arthur à Bruxelles 006 - kopie (2).JPG

    - J'en suis tout retourné, a fini par dire le neveu, qui normalement ne se tait jamais plus longtemps que vingt secondes.

    Puis, comme il est féru de mode et de 'look', il a longuement détaillé et commenté sa tenue. Il a trouvé ses 'gros godillots' inélégants.

    - C'est pour pouvoir tenir le coup longtemps, toute une journée à la foire, l'a excusée l'Adrienne, qui était venue en baskets pour la même raison. 

    - Tiens! a-t-il dit quand il a finalement retrouvé tous ses esprits, elle boit du champagne!

     

  • Stupeur et tremblements

    Ils sont trois petits garçons, trois petits mecs d'à peine cinq ans, qui sortent ce mercredi midi de la maternelle et marchent derrière une maman qui ne se retourne même pas pour voir s'ils la suivent.

    - Tu as vu? TOUTE cette neige! 

    C'est qu'à cinq ans, on a l'émerveillement météorologique facile. On ne peut pas comparer avec les neiges d'antan smile. Se souviennent-ils seulement de celles de l'an dernier? 2016-01-20 (2) - kopie.JPG

    sous le fin grésil, seuls le terrain de sport et les chemins deviennent blancs

    Ils sont émerveillés par cette poussière de flocons qui commence à tomber. C'est à peine s'ils arrivent à recueillir une minuscule poignée de neige sur le capot des voitures stationnées le long du trottoir. Mais ça suffit à leur bonheur. 

    Voir leurs petites mains nues sur le métal gelé me donne froid dans le dos.

    2016-01-20 (1) - kopie.JPG

    cette mince pellicule sur la cour suffit aussi au bonheur des "grands"

    Plus loin, en attente sous un porche, un tout petit essaie d'attraper son bonnet que son frère s'amuse à tenir juste assez haut pour qu'il ne l'atteigne pas. 

    - Tu n'as pas froid? dis-je au petit. Tu ne crois pas qu'il devrait le mettre, son bonnet? dis-je au plus grand. 

    C'est à ce genre de remarque, pensais-je en m'éloignant, qu'on reconnaît le prof. 

    Et ça m'énerve tongue-out

    hiver,projet 52,photo,prof,école,élève

    mon sapin de Noël a enfin son habit de fête 

    mais bien sûr, on est encore loin des merveilles de l'hiver 2010 

    hiver,projet 52,photo,prof,école,élève

    il était beau, mon paradis cool 

    ***

    Pour le Projet 52 de Ma'

    Projet 52 - 2016

    semaine 3 - hiver

     

  • Stupeur et tremblements de niveau 10

    Après ces journées de novembre où Bruxelles était ville morte, écoles fermées, travailleurs priés de rester à domicile, niveau 4 de l'état d'urgence et l'armée dans les rues, a paru l'article ci-dessous. Il vient d'un journaliste, correspondant au Liban, où il vit avec sa famille.

    Il a une petite fille de 11 ans et depuis quatre ans que je suis à Beyrouth, écrit-il, j'ai cessé de faire le compte des bombes qui explosent dans la ville. Ici, ajoute-t-il, comparé à Bruxelles, ce serait la cote d'alarme niveau 10 tous les jours.

    Et parfois, dit-il, quand sa petite fille lui demande si les bruits dans le soir sont des fusillades ou des feux d'artifice, il lui répond que ce sont des feux d'artifice.

    Parce qu'il ne faut pas montrer ses propres peurs ou inquiétudes aux petits, qui ont droit à une enfance insouciante.

    Et je lui donne raison.

    http://www.standaard.be/cnt/dmf20151124_01986329?_section=60682888&utm_source=standaard&utm_medium=newsletter&utm_campaign=ochtendupdate&M_BT=110935810948&adh_i=a0ca84a6d39365b86215da6ff3755ab0&imai=MASTER.guid

     

  • Stupeur et tremblements

    bricabook197.jpg

    © Julien Ribot

    http://www.bricabook.fr/2015/11/atelier-ecriture-197-une-photo-quelques-mots/

    Paris ville lumière

    Paris ville de l'amour

    Paris la romantique

    c'est ainsi que la voient mes élèves

    et qu'ils veulent continuer de la voir.

    Ils ne veulent pas entendre parler d'annulation de leur voyage scolaire, au printemps prochain.

    ***

    Paris en chanson

    Paris en poésie

    Paris en monuments

    c'est ainsi que la voit Madame

    et qu'elle veut continuer de la voir.

    Elle ne veut pas avoir peur et se refuser une belle balade, une bonne expo.

    ***

    Et les papas les mamans, que veulent-ils?

    Ils veulent la lumière

    l'amour

    la beauté

    pour leurs enfants

    mais aujourd'hui Paris

    le monde entier

    leur fait peur.

  • Stupeur et tremblements

    Il lui a dit:

    - Je te déteste.

    Il lui a crié:

    - Va-t'en d'ici, je ne veux plus te voir!

    Alors elle a fait sa petite valise et elle est partie.

    Quarante-cinq kilos de détresse dans la nuit d'octobre.

    ***

    Il y a des gens qui ne pourraient pas avoir d'enfants

     prof,école,élève

     

  • Stupeur et tremblements partagés

    Si l'âge nous fait avancer,

    c'est vers la perplexité,

    pas vers la connaissance de soi.

     

    Georges Picard, Merci aux ambitieux de s'occuper du monde à ma place, éd. Corti, 2015, p.9

     georges picard.jpg

     

    http://www.jose-corti.fr/titresfrancais/merci_aux_ambitieux_picard.html

  • Stupeur et tremblements de blogueuse

    Dimanche dernier, quand j'ai vu que François Bon recommandait le site de notre ami Walrus, vous pensez bien si je me suis réjouie Sourire et si je me suis précipitée sur le lien offert, même si c'est avec une certaine stupeur (une stupeur certaine, aussi) que j'ai lu comment il était présenté:

    Il a fondé une maison d’édition basée sur pulp et fantasy, walrus-books

    C'était accompagné d'une photo tout à fait convaincante quoique discrète, tous ceux qui se rendent parfois sur le blog de Walrus le confirmeront, il ne peut s'agir que de lui:

    walrus books.jpg

    Walrus, sa casquette, sa barbe blanche, sa veste en daim, son blue jean et sa liseuse

     sur le site de François Bon: http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article4212

    Pour sa maison d'édition, l'ami Walrus a - en toute logique - choisi ce sobre logo, aux couleurs de la branche flamande de ses aïeux:

    walrus.jpg

     http://www.walrus-books.com/appels-a-textes-manuscrits/

    Cependant une autre chose me frappe: nous savons tous qu'il n'a que peu de sympathie pour une certaine sorte de littérature signée Marcel... mais de là à devenir le roi de la pulp et fantasy...?

     

    Je tremble d'impatience de découvrir ce qu'il nous apprendra sur cette nouvelle corde à son arc

    Langue tirée

     

    Sacré Walrus

    Langue tirée

     

    Tu nous étonneras toujours!

  • Stupeur et tremblements de lectrice

    C'est une expérience Babelio avec un auteur vivant.

    C'est l'histoire d'une critique négative, écrite en toute honnêteté et modestie, que l'auteur n'a pas appréciée.

    C'est un camouflet à la "liberté de blâmer" sans laquelle il n'y a pourtant "point d'éloge flatteur".

    C'est un livre terriblement narcissique dont le style est - du début à la fin - basé sur ce même procédé qu'on peut déjà admirer ici:

    « Je lui ai fait découvrir le désir. L'étrange goût du désir. Le désir d'aimer. Le désir d'apprendre. D'apprendre à aimer. Le désir d'amour. Le désir, tout court. Toutes les formes du désir. Le désir d'apprendre ; le désir de comprendre. Le désir d'être. Le désir de vivre. Intensément. Le désir de l'absolu.  
     Elle m'a fait découvrir le plus beau de tous les désirs. Le désir du désir. »

    Procédé tellement répétitif qu'il en est lassant. Et si au moins l'histoire valait la peine d'être racontée...

    Mais on n'a pas le droit de dire qu'on n'a pas aimé.

    C'est l'auteur lui-même qui me l'a fait savoir, en quelques méchantes phrases accusatrices que je ne reproduirai pas ici, et qui en disent long sur lui.

    C'est bien malheureux.

    Alors j'ai fait ce qu'il fallait: j'ai retiré ma critique peu élogieuse - ce que j'en dis ici est bien plus négatif que ce pauvre petit texte poli que j'avais mis sur Babelio, et où je m'excusais fort modestement de ne pas avoir apprécié l'opuscule - et j'essaie d'oublier ce monsieur que je ne nommerai pas de peur qu'il ne me poursuive jusqu'ici.

    C'est une expérience qui date déjà de 2014 mais qui continue de me remplir de stupeur et de tremblements.

     

  • Stupeur et tremblements de rire

    Madame a eu beaucoup de mal, à l'examen d'hier, vraiment beaucoup de mal à garder son sérieux.

    Elle a fait tout ce qu'elle a pu pour ne pas éclater de rire quand James, qui analysait l'Ode à Cassandre, a dit:

    - Il lui a montré que la rose était affamée.

     école, élève, prof

    Par contre, elle ne s'est pas gênée pour éclater de rire quand il a déclaré:

    - Il veut dire qu'elle doit l'aimer maintenant qu'elle est jeune et belle parce qu'elle va vite devenir vieille et moche.

  • Stupeur et tremblements français

    C'est une journaliste française installée depuis trois ans en Belgique.

    Comme il est toujours intéressant d'avoir un point de vue extérieur sur soi, voyons ce qui continue de l'étonner dans notre pays...

    Huit choses auxquelles elle n'arrive pas à s'habituer et qui font de la Belgique un "pays exotique".

    1.nos poubelles sont de simples sacs posés à terre les jours de l'enlèvement des ordures. Elle trouve que ça ne fait pas joli mais elle constate que le tri sélectif est une chose infiniment mieux respectée.

    (dans nos provinces flamandes, pas de sacs mais des poubelles à roulettes et à couvercle, vert bouteille, dotées d'un "chip" qui enregistre combien de fois et combien de kilos on a ramassés)

    2.la couleur dominante est le jaune (amis belges, êtes-vous aussi étonnés que moi en lisant ça?). Et elle cite l'éclairage de nos autoroutes, nos frites, croquettes et mayonaise, les chicons (?), la bière et les trams. 

    3.les cigarettes se vendent dans les supermarchés

    4.la patience des Belges quand il s'agit de faire la queue. (Non, je ne vous dirai pas les choses désobligeantes qu'elle écrit à ce propos sur ses compatriotes égalité-fraternité Langue tirée)

    5.en Belgique, l'administration ne te soupçonne pas de tentative de profitariat et te donne les allocations auxquelles tu as droit (Non, je ne vous dirai pas les choses désobligeantes qu'elle écrit à ce propos sur ses compatriotes liberté-égalité-fraternité, zavez qu'à les lire vous-même Langue tirée) 

    6.on boit de la bière, même aux fêtes organisées par l'école, sans risquer de passer pour un alcoolique

    7.beaucoup de gens ne se gênent pas pour tenir des propos "racistes" alors qu'ils entretiennent de vrais contacts avec leurs concitoyens d'origine étrangère. Elle en conclut que c'est un "racisme de surface" et j'espère que son analyse est correcte. J'aurais d'ailleurs assez tendance à penser la même chose quand j'entends certains de mes élèves...

    8.on cède sa place à une femme enceinte, les enfants sont bien acceptés partout... "on en voit dans la rue", s'étonne-t-elle. Ben voyons! 

    Là, c'est moi qui m'étonne quand je lis ce qu'elle dit sur la France!

    http://weekend.knack.be/lifestyle/reizen/8-dingen-in-belgie-die-de-fransen-verbazen/article-normal-564203.html?utm_source=Newsletter-27/04/2015&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBWKREIS

    Dans la version originale en français, qui date déjà du 18 mars, il y a deux points de plus qui concernent l'usage de la langue, comme par exemple l'usage abusif de 'savoir' là où il faudrait dire 'pouvoir'.

    http://www.levif.be/actualite/belgique/10-choses-qui-frappent-les-francais-qui-arrivent-en-belgique/article-normal-70509.html

    bretagne-france-belgique.jpg

    allez hop, on remet ça

    Langue tirée

  • Stupeur et tremblements de terre

    Stupeur de l'Adrienne en lisant ce titre dans son journal un samedi matin:

    1.100 aardbevingen op komst in Nederland (1)

    Il semble que, suite à l'extraction massive de gaz naturel, la province de Groningen aura à subir des tremblements de terre de plus en plus nombreux dans les années à venir. (2)

    Selon le professeur qui tire à cette sonnette d'alarme, il est urgent de cesser cette activité... qui est une des grandes sources de richesse pour les Pays-Bas! (3)

    Au point qu'en plein été dans un pays comme l'Ardèche, mes parents constataient avec stupeur (et tremblements d'indignation) que les tomates venaient des serres de Hollande alors qu'on en cultivait des champs entiers au beau soleil du Midi, juste à côté du Super U.

    http://www.standaard.be/cnt/dmf20150404_01615316?_section=60682888&utm_source=standaard&utm_medium=newsletter&utm_campaign=ochtendupdate&M_BT=110935810948&adh_i=

    aardgas.png

    http://aardgas-in-nederland.nl/nederland-aardgasland/aardgas-en-de-economie/

    (1) 1100 tremblements de terre sont imminents aux Pays-Bas

    (2) vu que dans cette province, il s'agit de gaz de schiste... le gaz extrait sous la Waddenzee n'en provoquerait pas 

    (3) on évalue à 211 milliards d'euro les rentrées directes pour l'Etat depuis 1960, 265 milliards selon d'autres sources (http://nl.wikipedia.org/wiki/Aardgasbaten et http://www.rekenkamer.nl/Publicaties/Onderzoeksrapporten/Introducties/2014/10/Besteding_van_aardgasbaten_feiten_cijfers_en_scenario_s)

  • Stupeur et tremblements de femme

    bricabook169.jpg

    ©Marion Pluss

    http://www.bricabook.fr/2015/03/atelier-decriture-169e-une-photo-quelques-mots/

    Non nous n'exagérons pas
    quand nous disons que nous en avons assez
    qu'on nous mette la main aux fesses
    qu'on nous fasse des gestes obscènes
    qu'on nous lance des mots triviaux

    Non nous ne sommes pas
    des "Juffrouwen Truttenbol"
    quand nous protestons
    contre les pubs sexistes
    les mains lestes et les propos salaces

    Non nous ne sommes pas offerte à tous
    sous prétexte que nous avons mis une robe courte
    ou que nous nous promenons seule

    http://wijoverdrijvenniet.org/
    http://wijoverdrijvenniet.org/in-de-pers/

    "trut" est le mot néerlandais pour "conne"
    "Juffrouw Truttenbol" pourrait se traduire par "Mademoiselle Connasse"

    trut.jpg

     non je n'étais pas Charlie
    mais je suis à 100%
    Juffrouw Truttenbol

    pour ceux qui ont voulu arracher le maillot à la piscine
    pour ceux qui ont brutalement mis la main sur les seins au sortir de l'école
    pour ceux qui se sont collés au dos et aux fesses dans une file d'attente
    et pour tout ce que j'essaie d'oublier

  • Stupeur et tremblements

    bricabook155.jpg

    © Romaric Cazaux

    http://www.bricabook.fr/2015/02/155e-atelier-decriture-une-photo-quelques-mots/

    merci Leiloona!

    ***

    - Les consignes sont claires, dit Jeffrey. Il n’y a rien à ajouter !

    Lui qui habituellement passait ses deux pouces sous ses bretelles était obligé, depuis qu’il devait porter le gilet pare-balles, d’y accrocher tous ses doigts. Il trouvait que ça lui donnait l’air plus imposant.

    Beaucoup plus imposant, en tout cas, que cet imbécile de Sam, qui les fourrait dans les poches de son blouson comme un jeune malfrat qui tente de cache son arme.

    - Et ça, a fait le Jeunot en montrant du doigt le gros tas de neige sale, on doit le fouiller aussi ?

  • Stupeur et tremblements

    Elle s'appelle Henriette.
    Elle est Béninoise.
    Elle a 13 ans.

    Chaque année, au mois de décembre, je reçois une photo d'elle.
    Au dos de la photo, quelques informations minimales: son nom, son âge. Et l'assurance qu'elle va à l'école. (1)
    Ainsi qu'une injonction pour continuer à correspondre avec elle.

    J'ai déjà dit ici précédemment mon découragement en ce qui concerne cette correspondance. Elle est à sens unique: Henriette ne répond pas à mes questions, n'écrit pas un seul mot de sa main, n'appose même pas une signature. (2)

    Six ans déjà que je la "sponsorise" pour qu'elle aille à l'école.

    Or qu'est-ce que j'apprends en ce mois de décembre 2014?

    Qu'elle a 13 ans.
    Et qu'elle est mariée.
    Cette année, sur la photo, à côté d'elle, il y a un jeune homme.
    "Henriette and Kouessivi, her husband", dit la légende.

     ***

    (1) Car c'est là le fer de lance de tout le projet
     http://www.planbelgique.be/que-fait-plan

    (2) voir par exemple ce billet d'il y a trois ans: 
    http://adrienne.skynetblogs.be/archive/2011/12/14/l-comme-lettre-a-henriette.html